Samedi 18 février 2017 à 11:44

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures2/mariagegay.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures2/adoptionconstitution.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures2/49mariage.jpg

          Avec le choix de Fillon par la droite comme candidat aux prochaines présidentielles,  et l’élection de Trump aux USA, je vois refleurir les discussions sur le mariage pour tous et les envie de manif contre la loi en question.
         J’ai même entendu une personne traiter de « pédé » un homme qui se disait favorable au mariage pour tous, ce qui est une preuve notoire de manque d’intelligence. C’est comme si on traitait d’assassin quelqu’un qui est contre la peine de mort !
         Même si la France ne s'appelait pas France, il y a 3000 ans, il y avait déjà des mariages et les homos n'y avaient pas droit !  Mais aux Pays bas, en Espagne et au Portugal (pays pourtant très catholiques), ce droit leur a été donné depuis plusieurs années. L’évolution actuelle me paraît conforme à une évolution de la société, vers une plus grande liberté et tolérance, vers un plus grand respect de l’opinion d’autrui.
         Et puis les français ont un peu marre d'entendre la discussion sur cette question, avec souvent des arguments complètement stupides (comme dire que le mariage homosexuel pousse à la pédophilie et à l'inceste), et ont des préoccupations plus stressantes du fait de la crise ou du terrorisme. Donc ils ont moins tendance à se préoccuper des sujets qui ne paraissent pas présenter un danger pour la société. Et lorsqu’il y a divergence sur un problème, ce sont les gens opposés que l'on entend le plus et c'est normal au plan psychologique.

         Je comprends tout à fait que lorsqu’on est catholique, (israélite ou musulman), on tienne au mariage religieux et qu’on s’interdise d’être homosexuel.
         Je comprends que les prêtres refusent de célébrer le mariage religieux d'homosexuels à l'église : ils considèrent que c'est contraire à la morale de leur religion : c'est leur droit et je dirai presque leur devoir, car il faut avoir le courage de ses convictions.
         Mais on n'est pas obligé d'adhérer à ces convictions, si on ne les a pas et je considère qu'aller faire des manifestations sur la voie publique contre le mariage homosexuel, sous prétexte qu'on est catholique, m'apparaît comme tout à fait déplacé. Que diraient les évêque si j'organisais une manifestation pour le mariage et contre le célibat des prêtres, sous prétexte que c'est mon opinion. Personnellement je considère que n'étant pas prêtre, ni catholique pratiquant, cette question ne me regarde pas et je n'ai pas à manifester à son sujet.
         Et ce n’est pas parce que je ne suis pas homosexuel que je dois être contre leur droit à une vie, presque normale; je n'éprouve pas de tendresse particulière pour les homosexuels, puisque je n'en fais pas partie, mais je trouve qu'il n'y a pas de raison qu'ils n'aient pas droit au bonheur, comme tous les autres.

        Autre argument que je trouve puéril et digne des autruches : "la banalisation du mariage pour tous va détruire la famille qui doit être composée de sexes différents, et notre société va profondément évoluer quant au mariage".
       C'est complètement idiot. D'une part ce pourrait avoir une influence s'il y avait une proportion importante de couples homosexuels, mais cela reste une petite minorité et l'influence sociétale sur la famille et le mariage sera négligeable.
       D'autre part, oui, il y a une grande évolution de la famille et du mariage et elle n'est pas due aux homosexuels, mais aux nombres de couples qui vivent en union libre, même avec des enfants, et aux nombres de divorces qui atteint presque 50 % parmi les jeunes, avec ensuite des familles recomposées.
      Mais cela les catholiques intégristes n'en parlent surtout pas, parce que, bien que ce soit contraire à la morale qu'ils prêchent, ils n'ont rien pu faire et c'est maintenant tellement un fait de société qu'aller contre est un suicide. Ce n'est pas une raison pour se voiler la face et chercher ailleurs des boucs-émissaires.

      J'ai discuté ces derniers temps avec quelques catholiques de ces problèmes et je me suis aperçu que finalement ce qui les choquait dans l'homosexualité (Freud a parfois raison), c'est l'acte sexuel entre deux personnes de même sexe. Et plus ce sont des gens "coincés" et prudes, et plus leurs propos sont homophobes, mais ils n'évoquent jamais les "images défendues" que leur imagination leur suggère et qui les choquent.

     Certains m’ont dit qu’il n’y avait que l’homme pour avoir de tels penchants (sous-entendu honteux). Ce n’est pas vrai.
     Si vous prenez par exemple les goélands, habituellement un couple mâle et femelle élève ensemble les poussins et les nourrit, puis leur apprend à voler.
     Mais certaines femelles sont lesbiennes : elles s’accouplent cependant avec un mâle, mais le renvoient aussitôt et construisent un nid avec leur compagne femelle et élèvent les petits ensemble.
    De leur côté, des goélands mâles homosexuels font la cour à une femelle, restent là jusqu’à la ponte et ensuite la chassent du nid pour élever les petits avec leur compagnon mâle.
    Et bien qu’étant souvent en Bretagne, je n’ai jamais vu de manif des goéland contre le mariage pour tous !
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3277703

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast