Mardi 18 janvier 2011 à 8:55

Tristesse, désespoir

http://lancien.cowblog.fr/images/images/6.jpg

Alyane m’a envoyé, sous forme codée (voir mon précédent article), cette parabole qui m’a séduit :

“....J'étais sur la plage et je regardais deux petites filles jouant dans le sable. Elles construisaient un château de sable, avec tours, passages secrets et pont-levis. Alors qu'elles terminaient, une vague est arrivée et a tout détruit, réduisant le château en un tas de sable et d'écume.
    J'ai cru qu'après tant d'efforts, les fillettes commençeraient à pleurer, mais au contraire elles courrurent sur la plage, riant et jouant et commencèrent à construire un autre château.
    J'ai compris que je venais d'apprendre une grande leçon. Nous passons une grande partie de notre vie à construire des choses, mais lorsque, plus tard, une vague les démolit, les seules choses qui restent sont l'amitié, l'amour et l'affection et les gens qui sont capables de nous faire sourire. “


    C’est un message que j’essaie souvent de faire passer auprès des jeunes qui m’écrivent et qui traversent un mauvais passage dans leur vie, parce quelque chose ou quelqu’un auquel ils tenaient beaucoup vient de sortir de leur existence.
    Il faut alors s’occuper pour penser à autre chose, travailler le mieux possible : reconstruire un autre château de sable.
    Et puis il faut s’appuyer sur les amis, sur la famille, pour faire des choses ensemble, se changer l’esprit, rire à nouveau.`   
    Bien sûr on a envie de pleurer, mais il faut surmonter cette envie. Rester dans son coin à le faire ne sert à rien, si ce n’est à faire tourner les pensées tristes dans votre cerveau et à stresser encore plus.
    Certes c’est dur de tourner la page, d’oublier le passé, de ne pas se reprocher ses erreurs, mais cela sert à quoi de ressasser tout cela sinon à être encore plus mal.
    Il faut changer de registre, rêver à nouveau, refaire des projets réalistes à partir de ses rêves, et se donner les moyens de les réaliser avec motivation et volonté.
    A deux reprises, dans ma jeunesse,”la mer a détruit mon château de sable” et je vous assure que le seul moyen d’en sortir c’est d’avaler ses larmes, de serrer les dents et de repasser à l’action, d’essayer de le reconstruire, avec l’aide de la famille et des amis.
    Et parfois on trouve aussi, à la fin, un nouvel amour.

    Et vous m'avez adressé hier des commentaires et mails sur le décodage des deux messages.
Certains l'ont fait plus facilement, d'autres plus difficilement que moi, mais vous y arrivez tous et toutes sans problème;
    Sur le second, comme pour moi , c'est plus lent, plus difficile, surtout au début, puis le cerveau s'habitue.
    Comme moi, vous ne cherchez pas à remplacer les chiffres par des lettres, mais à décoder directement, mais inconsciemment vous devez quand même mémoriser cette correspondance car cela explique que ce soit plus facile in fine.
    Merci à ceux qui m'ont écrit ou commenté.
Par Anicroche le Mardi 18 janvier 2011 à 12:50
La métaphore est très intéressante. Par contre à la plage je n'arrive jamais à faire mieux que des pâtés, de gros pâtés de sable informes. J'espère qu'il ne faut pas que j'applique la métaphore à ma vie et considéré tout ce que j'ai construit jusque là comme un gros pâté ^^
Par MadmoiselleCha le Mardi 18 janvier 2011 à 13:03
O mais c'est la pure vérité! Et grâce à ce rêve j'ai pu être homme et aimer le corps d'une femme (entendre par là connaître la sensation, certes fruit de mon imagination, de pénétrer et baiser, même si c'était plus un geste romantique, une femme). Expérience que beaucoup de femme (moi la première) rêverai de connaitre!

Et c'est vrai que la parabole est magnifique.
Par maud96 le Mardi 18 janvier 2011 à 18:53
château de sable, image de nos vies !
Par Hékate le Mardi 18 janvier 2011 à 18:55
Magnifique château de sable !
Qui construit sur du sable sait que c'est un instant éphémère ...

Je pense à l'épitaphe de Keats :"Here lies one whose name was writ on water "...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3079126

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast