Vendredi 30 octobre 2015 à 9:45

Biologie, santé.

 
http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/schemaglaucome.jpg

     Les maladies de l’oeil atteignent de très nombreuses personnes âgées. Je ne parle pas de la presbytie, qui est plutôt un vieillissement du cristallin qui accomode moins, mais de la DMLA et du glaucome.
    Mais on en parle beaucoup à la télé, sans jamais préciser ce que c’est, ni les traitements (c’est présenté comme une pub pour les ophtalmologiste, alors qu’il n’y en a pas assez et qu’il faut six mois attendre un rendez vous !) et je me suis aperçu que la plupart de mes enfants, petits enfants ou amis ne savaient pas bien ce que c’était.
    Le glaucome est une maladie bénigne au départ et que l’on ignore, mais qui peut conduire à la cécité, alors que la DMLA  est très vite invalidante, mais ne rend pas aveugle.

             Qu’est ce que le glaucome ?

    Comme le montre le schéma ci dessous, le globe oculaire est rempli par un liquide un peu visqueux : l’humeur aqueuse, qui nourrit le cristallin et la cornée et protège la rétine
    Des glandes fabriquent en permanence ce liquide protecteur et il s’évacue par un petit orifice, le « trabeculum », sorte de couloir filtrant en tissus fibreux; situé au coin de l’iris (voir schéma). L’humeur aqueuse se renouvelle donc lentement et l pression dans l’oeil exercée par ce liquide reste constante.
    Toutefois cette pression normale est assez variable d’une personne à l’autre.
    Mais en vieillissant le tissus fibreux ne filtre plus correctement, l’évacuation se bouche et la pression de l’humeur aqueuse dans l’oeil augmente.
    En général on ne s’aperçoit de rien, car cela n’influe pas sur la vision.
    On appelle cette augmentation de la pression un « glaucome à angle ouvert »
    Mais peu à peu la pression devenue trop importante appuie trop sur les cellules du nerf optique, au fond du globe oculaire et en détruisent les cellules nerveuses.
    L’atteinte visuelle causée par la maladie touche d’abord la périphérie du champ visuel, puis s’étend progressivement vers son centre. Le glaucome est souvent diagnostiqué à un stade déjà très évolué, lorsque la vision centrale est menacée. Le handicap visuel est alors irréversible, et se termine par une cécité.
    Lorsque le champ visuel est atteint on dit qu’on a un « glaucome à anglefermé ».
    Pourtant un traitement est possible.
    Personnellement j’ai une pression de l’oeil naturellement très élevée. C’était vrai pour mes deux parents et ils ont eu la chance de ne pas avoir de conséquence. On m’avait diagnostiqué cette anomalie lorsqu’à l’entrée de Polytechnique, on nous fait passer un examen physiologique complet. On m’avait prévenu que j’aurais intérêt à consulter un ophtalmo quand j’atteindrai la cinquantaine, car j’étais une personne à risque au plan du glaucome.
    Alors depuis plus de 30 ans, je passe tous les six mois un examen de champ visuel et je mets tous les soirs une goutte dans chacun de mes yeux, d’un médicament qui débouche mon canal trabeculum.
    Lorsque les gouttes ne suffisent pas, une intervention laser est possible pour déboucher ce canal, mais, mon champ oculaire restant normal, je n’ai pas d’atteinte du nerf optique, mai je continue à mettre mes gouttes par précaution.
    Cette maladie est malheureusement en général insensible, et c’est pour cela qu’elle est décelée tardivement. L’obturation complète du trabeculum peut toutefois se traduire brutalement par des crises nocturnes, douloureuses et très destructrices nécessitant un traitement en urgence.
    Mais la plupart du temps, la maladie détruit le nerf optique de manière insidieuse, rapide et irréversible.

             Qu’est ce que la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) ?

    Alors que le glaucome était une atteinte du nerf optique, la DMLA est un défaut de la rétine, qui est l’organe sensible formés de neurones qui tapissent le fond de l’oeil.
    Deux types d’atteintes : défaut de renouvellement de l'épithélium pigmentaire crée des cicatrices sur la rétine (on l’appelle la « forme sèche ») ou de nombreux petits vaisseaux sanguins viennent se former sur la rétine (on l’appelle la « forme humide »).
    La DMLA affecte la macula, la zone centrale de la rétine responsable de la vision fine et de la vision des couleurs (c’est elle qui contient les cellules en forme de cônes, très sensibles aux couleurs; voir mon article du  ) . Elle déforme la vision de près: les lignes se gondolent et des zones d'ombre apparaissent, des signes à détecter en fermant un œil puisque la DMLA n'affecte pas les deux yeux au même rythme. La vision périphériqueen noir et blanc n'est pas affectée.
    Des traitements qui empêchent la formation de ces petits vaisseaux, sont apparus récemment et permettent de ralentir l'évolution de la forme humide. Il n'existe encore aucun traitement pour la forme sèche mais de nombreuses techniques de rééducation permettent d'apprendre à utiliser la vision périphérique, intacte, pour continuer à effectuer de nombreuses tâches de la vie quotidienne et même à lire grâce à des outils comme les tablettes numériques, qui permettent de grossir les caractères.

    DMLA comme le glaucome sont des handicap sévères qui pourraient s’éviter à condition de faire un examen chez un ophtalmologue, dès la quarantaine, et de ne pas hésiter à pratiquer un traitement préventif, s’il décèle une anomalie
Par http://www.ludovicblaisin.fr le Mardi 19 avril 2016 à 3:25
c’est moins dangereux et plus rentable !!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3275092

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast