Samedi 7 octobre 2006 à 15:18

Amour et peines de coeur



     Je l'ai dit, lorsque je me suis présenté sur ce blog, 70% des “catastrophes”, pour lesquelles on m'appelle à l'aide pour essayer de vous consoler, ce sont des “peines de coeur”.

     Une chose qui me frappe, c'est que alors que vous êtes le plus souvent plus libres que nous n'étions, du temps de ma jeunesse, que vous pourriez sortir beaucoup plus facilement, avoir plein d'activités et de contacts avec divers amis, vous cherchez à vous enchaîner à une personne, ne sortir qu'avec lui, votre “petit ami”  (provisoire d'ailleurs). Et finalement, à part au plan sexuel, vous êtes beaucoup moins libres et plus contraintes que nous ne l'étions il y a 50 ans. C'est paradoxal.

     Alors évidemment, si cela n'est pas trop pesant pour les filles (et encore, pas toutes), ce fil à la patte est mal supporté par les garçons qui rompent au bout de quelques mois et vont de petite amie en petite amie, en faisant souvent des dégats sur leur passage, parce que leur partenaire avait pris cet amour au sérieux et y croyait....

     APrès plus de dix huit mois de discussion avec mes correspondantes, j'ai fait un peu le point sur le passé et je m'aperçois que ces appels pour "peine de coeur" sont presque tous situés de mai à juillet et surtout en septembre, à la rentrée ou plutôt “après les vacances.
     Pourquoi les vacances sont elles aussi meurtrières dans vos amours. Est ce la séparation, est ce le sentiment de liberté que donnent les voyages (vis à vis des parents et accessoirement de la petite amie).

     Alors je vous pose la question : pourquoi à votre avis, les garçons vous laissent ils tomber surtout après les deux mois de grandes vacances ?

     Une de mes correspondantes avec laquelle je discute beaucoup des “problèmes existentiels", et qui possède un bon jugement malgré son jeune âge, me disait ceci sur ce que pensaient les garçons durant l'été :
     “On s'éloigne “matériellement” pendant deux mois, et notre esprit, qui avait été auto-conditionné à ne penser qu'à une seule personne, s'émancipe et se rend compte tout à coup de choses auxquelles il ne pensait pas auparavant :
     Que Falbala est mignonne, que Ikéa est gentille, que c'est dommage que ma petite amie n'aime pas aller danser alors que j'adore cela, , et que finalement, apres tout, avec elle (ma petite amie), les sorties c'est toujours pareil, que c'est un peu "ennuyant", et que tout seul (ou avec une autre), on aurait tellement plus de libertés...!!!!”
     
     Cela me paraît très pertinent.
     Peut être peut on se demander en outre si la mentalité des garçons à vos âges (entre 13 et une vingtaine d'années, voire plus) n'est pas très différente de celle des filles.
     J'aimerais discuter de ce point dans mes prochains articles.



Par x-jade.dreams-X le Samedi 7 octobre 2006 à 18:52
Je pense en effet que la mentalitée des garçons de 13 à 20 ans est bien différente de celle des filles au même âge... Un garçon de cet âge aime être avec ses amis et avoir sa liberté (pouvoir embêter les filles sans avoir droit à une crise de jalousie juste après, pouvoir aller au cinéma avec ses amis sans être destiné à des questions comme " Y avait il des filles? Avec qui étais-tu?"). Mais à cet âge là, les garçons ont quand même un point en commun avec les filles... Ils peuvent très bien s'attacher à une personne en particulier.
Les filles du même âge s'imagine par contre qu'avoir un petit ami c'est être sans arret avec lui, c'est pouvoir parader devant ses amies en montrant "c'est le miens"... Je ne sais plus trop quoi dire mais de toute manière, c'est normal que les histoires de coeur adolescentes se terminent un jour, et particulièrement en vacances ou à la rentrée, les raisons sont d'ailleurs très bien expliquées dans cet article.
Mais la vie continue, c'est dommage que beaucoup de personnes se fassent autant de mal pour des histoires de coeur...

Ps : je trouve que ce que (vous/tu) fai(te)s est vraiment très bien et je (vous/te) Félicite parce qu'aujourd'hui beaucoup d'ados sont brisés... A cause de? De médias qui nous bourre d'images de modèles auquels nous devrions tous ressembler (en fait, je pense que c'est beaucoup ça aussi qui nous brise), des histoires de coeur biensûre et de la société qui ne cesse d'évoluer et pas toujours bien...
En tout cas, merci d'exister!
Par entwined le Samedi 7 octobre 2006 à 19:15
Désolée, mon commentaire n'aura rien à voir avec cet article, mais je tenais juste à vous adresser un énorme merci... Votre commentaire m'a fait très plaisir d'autant plus que vous êtes un homme mûr (plus mûr et mature que moi en tout cas :p) ... :]

Bonne continuation, merci encore. :]
Par reglisse-caramel le Mardi 17 octobre 2006 à 15:23
bah moi, l'année dernière en vacances, j'avais rencontré un garçon super simpa et tout. Et on est sorti ensemble. Et en fin aout je suis rentré chez moi, il ma appelé et ma dit "desolé mais jte plaque. Je peux pas resté un an sans meuf". Et quand il m'a dit sa j'ai penser " gros s****". Et j'ai pleuré et j'ai fini par oublié. C'est tout.
Par Angel.or-and.Demon le Vendredi 15 juin 2007 à 19:36
Pourquoi l'été est une période "sanglante" pour les couples? à cause du phénomène "amour de vacances" (si on peu qualifier cela d'amour... ^^), le garçon (ou la fille d'ailleur, ça arrive aussi) rencontre quelqu'un en se rend compte que "l'autre" ne lui correspond pas vraiment etc... bref... lol
C'est vrai aussi que les filles sont matures plus vite que les garçon! lol
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/1206066

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast