Mardi 20 juillet 2010 à 8:10

Préférences cérébrales

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/grapho.jpg
     J’ai eu la responsabilité d’établissements d’une grosse entreprise et donc entre autres, de la gestion de ses personnels. Des personnes qualifiées s’occupaient des embauches. On demandait un CV avec une lettre de motivation, puis on avait un entretien avec le chef du servuice demandeur et le candidat, mais j’ai toujours interdit toute analyse graphologique.
    Je suis absolument effaré quand je lis que plus de 90% des entreprises françaises font un tri des candidats sur l’anlyse de l’écriture pour “prédire” la personnalité et l’adéquation au poste des candidats. Seule d’ailleurs la France et la Belgique ont un tel engouement pour cette technique fallacieuse.
    C’est une énorme absurdité car toutes les études sérieuses faites par des chercheurs, ont montré que l’analyse graphologique n’avait aucune valeur prédictive et qu’elle était d’une inefficacité totale au plan de l’analyse de la personnalité d’un individu.
   
    Il existe des méthodes valables our analyser une écriture en tant que manière de tracer des lettres. On peut alors rechercher des critères objectifs d’analyse de la “façon d’écrire les lettres” (par exemple l’écriture est plus ou moins grande, inclinée ou pas, plus ou moins ronde ou anguleuse, il n’ya pas de barre aux t.....).
    Ces critères ont une utilité pour reconnaître une écriture et les experts qualifiés dans ce domaine peuvent avec une certaine probabilité dire si deux textes écrits sont de la même personne, à condition qu’ils n’aient pas été écrits à des époques différentes et que la personne n’ai pas subi un traumatisme avant d’écrire l’un deux.

    Mais c’est autre chose que de vouloir à partir de ces critères en déduire des données psychologiques.
    Tous les essais pratiqués sérieusement sur des “experts graphologiques”, en leur demandant de déterminer, à partir des morceaux anonymes d’écriture de recopie d’un texte, 15 traits de personnalité se sont avérés négatifs, les résultats n’étant guère meilleurs que ceux pratiqués sur un groupe de “non experts”.
    En fait les graphologues que consultent les entreprises ont en main, non pas un simple spécimen d’écriture, mais un CV et une lettre de motivation, et , avec l’habitude, ils peuvent déduire certains éléments de ces documents.
    Même un texte écrit par l’individu sur lui même donne des indications sur certaines de ses aspirations ou de ses activités.
    Certes les graphologues analysent certains “signes” de l’écriture (par exemple ils considèrent que ne pas mettre de barre aux t  caractérise un manque de volonté !), mais ces critères sont totalement subjectifs et n’ont reçu aucune confirmation scientifiquement valable.

    Alors pourquoi les gens font ils confiance à la graphologie?
    Après avoir fait remplir aux participants un questionnaire évaluant l'adhésion a la graphologie, des psychologues se sont présentés comme des experts en graphologie et ont demandé a des sujets d' écrire un court texte sur une feuille blanche.
    Quelques jours plus tard, chaque individu recevait un diagnostic de son écriture, apparemment personnalisé, mais en réalité tous les diagnostics étaient identiques. lmmédiatement après avoir reçu sa feuille annotée et le résultat de l' analyse, les sujets remplissaient a nouveau le questionnaire d'adhésion a la graphologie. Les résultats ont montré que les participants croyaient en moyenne davantage a la graphologie, alors que leur perception de la physique ou d'autres sciences n'avait pas changé. Ainsi, une explication vague et stéréotypée faite pour que chacun s'y retrouve renforce la confiance accordée a la graphologie.
    La graphologie continue a séduire pour les mêmes raisons qui font le succès des horoscopes. Beaucoup les lisenl, cerlains prélendenl ne pas y croire, mais chacun esl persuadé que le texte qu'il lit s'applique lout a fait a son cas personnel.
    En fait, il ne s'applique pas à une personne en particulier, mais à tous ceux qui le lisent. Cest “I'effet Barnum”, décrit pour la premiere fois par le psychologue américain Berlram Forer. Cet effet tire son nom de Phineas Barnum, qui expliquait le succès de son cirque en disant qu'il suffit de mettre un petit peu de tout dans un spectacle pour que chacun y trouve quelque chose qui lui plaise.

    Selon une loi française votée en 1992, (loi Aubryà), tout candidat à un oste dans une entreprise doit être soumis à des méthoses “pertnents au regard de la finalité poursuivie”.
    A mon avis l’examen de son écriture n’est pas conforme à la loi.


Par alesia le Vendredi 23 juillet 2010 à 10:18
Cela me fait en effet penser aux horoscopes.
Aujourd'hui, on continue à demander des lettres de motivation manuscrites pour certains postes, mais je crois que c'est plus pour voir si le candidat va se donner la peine de rédiger qqchse, au lieu d'envoyer une lettre toute faite, tapée à l'ordinateur, dont il n'aura changé que le nom de la personne à qui il l'adresse... !
Par Madness.of.Love le Vendredi 23 juillet 2010 à 16:25
Je n'ai jamais cru en la graphologie, pour moi aussi c'est un peu comme les horoscopes.
Par little-slug le Jeudi 25 août 2011 à 20:30
Mon professeur de français croyait dur comme fer à la graphologie. Il nous a même raconté avoir suivi un stage de graphologie et nous avait dit que ceux qui écrivait avec toutes les lettres attachées étaient plus intelligents que ceux qui écrivaient déliés. Bien sûr aucun d'entre nous ne croyions en ça, mais on s'amusait avec.
Ce qui nous a agacé, c'est lorsqu'il nous a dit qu'il fallait écrire attaché pour le bac, parce que le correcteur pouvait juger sur ça. Alors qu'en réalité je suis sûre et certaine qu'il n'y aurait que lui pour regarder ça...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3020306

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast