Mercredi 27 août 2014 à 8:53

Notre cerveau; nos sens; système nerveux

  Vous allez voir ici un éléphant rose !http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/ess12p076081Page1Image0001w1.jpg

    Nous avons vu hier à quoi correspondait la sensation de « couleur ».
    Ce sont des sensations produites par l’activité de certains neurones de nos centres d’interprétation de la vue, nous les appelons « couleur » et nous donnons un nom particulier à chacune de ces sensations.

    Dans ces centres cérébraux, nous trouvons des neurones particulièrement sensibles aux photons correspondants aux couleurs que nous nommons bleu, vert et rouge, et les objets que nous voyons réfléchissent en des proportions caractéristiques les photons correspondant à ces trois couleurs et le mélange des trois sensations correspondante caractérise une couleur à laquelle nous donnons un nom.
    Et plus une personne s'exerce à affiner la mémorisation des diverses proportions RVB (rouge-vert-bleu) de ses sensations, plus elle affine sa perception des couleurs. C'est le cas d'un peintre ou d'un infographiste.
    Ma fille, qui a fait une école de métier d'art, puis de la décoration et de la peinture, voit des différences de nuances de couleurs que je distingue à peine !

    Mais il y a bien plus curieux :
    William McGeown et ses collègues, de l'Université de Hull, au Rogaume-Uni, ont montré qu' il suffit que le cerveau se déconnecte de ses entrées sensorielles, pour que les perceptions changent.
     Ainsi, une personne hypnotisée dont les sensations sont déconnectées de la conscience et de la réflexion, peut parfaitement voir une tomate mûre verte, l'herbe rouge et la neige violette. Si leur hypnotiseur leur suggère, elles pourront voir un même objet, successivement de couleurs différentes.
    Ces chercheurs ont même montré que certaines personnes très suggestibles n'ont même pas besoin d'hypnose pour imaginer des couleurs. ll suffit qu'elles décident de voir des taches de couleur sur un écran gris, pour les voir pour de bon, et sur instruction de l'expérimentateur, elles voyaient sur l'écran gris, des taches jaunes, vertes, bleues ou rouges et modifiaient donc volontairement les sensations de leurs centres d’interprétation de la vision..
    Mac Geown a montré que, lorsque de tels individus se persuadent qu'un écran est rouge alors qu'il est gris, l'activité des neurones « rouges » des zones visuelles situées à l'arrière de leur cerveau et recevant habituellement les informations "rouge" en provenance des yeux, devient importante, et dépasse même très nettement celle d'autres personnes "normales" placées devant un écran coloré en rouge.
    Sous l'effet de la volonté, les zones de perception semblent ainsi capables de produire "sur commande" ce que la personne, à la sensibilité particulière, désire voir.
    De telles personnes sont très suggestibles et influençables et elles peuvent aussi entrer très rapidement dans un état de transe hypnotique après quelques instructions de l’hypnotiseur.
    Cela montre que leurs centres d’interprétation des sensations peuvent plus facilement se déconnecter des orgenes de nos sens et obéir alors à des impulsions provenant d’autres centres du cerveau, soit par leur propre volonté, soit à la suggestion d’une tierce personne.
    Les neurologues appellent cela des « hallucinations sur commande ».

    Notre cerveau peut donc confondre ses propres constructions intérieures et les messages issus de la "réalité" et don nous faire croire à une réalité autre, soit imaginée par nous mêmes, soit suggérée par d’autres.
    Au cours de l'histoire humaine, des individus ont prétendu voir des apparitions, des signes célestes, ou des soucoupes volantes. Le cerveau d'une personne très suggestible, lorsqu'il se persuade intensément d'une chose, a le pouvoir de lui donner un caractère de "réalité perceptible" qu'il devient difficile de distinguer de la "réalité vraie".

      
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3268182

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast