Mercredi 20 février 2013 à 8:18

Politique, économie, religion.

Malheureusement il faut se résoudre à vieillir.

            On a en général la chance de garder ses facultés intellectuelles et donc on ne se voit pas tellement diminuer, mais on est de moins en moins performant en sport, vos enfants, puis vos petits enfants, vous battent au tennis, et courent et nagent plus vite que vous.

            Puis vous fatiguez plus vite et un jour, vous renoncez à la planche à voile, car vous n'êtes plus sûr de revenir quand il y a beaucoup de vent et par petit temps c'est rasoir !!

            Puis il faut vous ménager, ne pas trop vous fatiguer et vous prenez conscience du déclin de la fin de votre vie, en espérant que cela n'aille pas trop vite.
            Ceux qui ont un poste important, les "grands de ce monde" ne veulent pas s'avérer ainsi, en train de décliner, même légèrement, et certains finissent par un  pépin de santé, comme madame Clinton. Mais le plus grave c'est lorsqu'un dirigeant s'accroche et s'entête alors que la baisse de ses facultés ou de sa puissance de travail, lui font faire des erreurs. Et cela arrive, dans les entreprises comme en politique.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/benoitxvi.jpg

            Alors contrairement à certains fanas qui crient à l'abandon, et bien que je ne sois pas catholique, j'admire le Pape d'avoir osé prendre cette décision hors normes, de démissionner de sa charge écrasante.

            Il lui a sûrement fallu beaucoup de courage et lutter contre l'influence de son entourage, mais je lui donne cent fois raison. Il lui faut maintenant ménager sa santé, et c'est faire preuve ainsi d'une grande modestie et d'une grande lucidité, que de démissionner tant qu'on est encore valide, mais que l'on sent qu'on ne peut plus être performant en raison de la baisse de ses facultés physiques.

            Certes je n'étais souvent pas de l'avis de Benoît XVI, et j'espère que son successeur sera plus objectif quand à l'emploi du préservatif contre le Sida, de la contraception et de la limitation de la population mondiale, et qu'il sera plus tolérant pour l'homosexualité. Peut être qu'un jour le Pape se rendra compte qu'il vaut mieux pour l'Eglise, autoriser le mariage des prêtres que d'être obligé de déplorer quelques cas de pédophilie.

            Mais, malgré ces divergences je pense que Benoît XVI était un grand homme, digne de notre admiration et que nous devons rendre hommage à sa décision, ne pas la regretter, et lui souhaiter encore des années de vie, moins fatigantes.

 

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3231311

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast