Mercredi 3 février 2016 à 8:53

Notre cerveau : mémoire; inconscient; Freud

http://lancien.cowblog.fr/images/images/MemoireetInternet2207.jpg
Il m’arrive souvent de m’interroger sur l’influence d’internet et plus généralement des nouvelles technologies sur notre cerveau et donc de lire des études à ce sujet.
    Quand je vois la manière de procéder des camarades de mes petits enfants, je compare à ce qui est dit dans ces documents.
    En fait les nouvelles technologies ne modifient pas notre cerveau, mais la façon dont nous nous en servons, et comme les circuit cérébraux s‘adaptent à l’usage que nous en faisons, ils prennent l’habitude de fonctionner différemment.

    Il est certain que les nouvelles technologies, si on n’y prend garde, peuvent être très néfastes pour la mémoire.
    Personnellement j’ai été formé avec les méthodes d’autrefois, les moyens informatiques actuels n’existant pas, et on  apprenait beaucoup par cœur et j’ai donc toujours une excellente mémoire, car elle a été formée étant jeune.
    Mais effectivement je m’en sers moins : il y a 4à ans, je connaissais plus d’une centaine de numéros de téléphone des gens que j’appelais souvent? Aujourd’hui tous les numéros sont dans les mémoires des téléphones et je ne connais plus guère que les miens.
    Un psychologue a fait écrire sur un ordinateur une série de mots en demandant aux expérimentateurs de les retenir dans leur mémoire. A la moitié d’entre eux il a dit que l’ordinateur noterait ces mots. Les performances de mémorisation de ce groupe ont été beaucoup moins bonnes que celles du groupe qui ne savait pas que les mots écrits seraient conservés. Cela dénote une certaine paresse intellectuelle quand on compte sur la machine pour nous économiser des efforts.   
    D’autres expériences montrent que l’on retient beaucoup mieux des notes prises à la main, que si on les prend au clavier. A coté de la mémoire visuelle, il y a une mémoire manuelle de l’écriture et surtout il faut davantage réfléchir à ce qu’on va écrire, car on ne peux; comme sur l’ordinateur, revenir sur la présentation.
    Je suis inquiet pour les jeunes car on ne leur fait presque plus rien apprendre par cœur et ils mémorisent peu de connaissances. Celles ci ne leur manqueront pas car ils pourront les retrouver sur internet, mais leur mémoire n’a pas été exercée et je constate que eux, pourtant bien plus jeunes, ont une bien moins bonne mémoire que moi.
http://lancien.cowblog.fr/images/images/MemoireetInternet2207.jpg


    Je ne reviendrai pas sur le fait qu’il est illusoire que l’usage des nouvelles technologies rend notre cerveau multitâches. J’ai écrit plusieurs articles à ce sujet.
   
    Une chose intéressante est ce que nous apprend l’observation en IRM du fonctionnement de notre cerveau quand nous lisons une page d’un livre et une page sur internet.
    Dans la cas du livre, nous mobilisons essentiellement les aires du traitement visuel, du langage et de la mémoire. Le cortex préfrontal intervient pour comprendre le sens de ce que nous lisons et le rapprocher de ce que nous avons déjà mémorisé.
    Dans le cas du web, la priorité est donné à la navigation et les aires de lecture et de mémorisation sont moins sollicitées et ce sont les aires du cortex préfrontal de prise de décision et de résolution des problèmes liés à la navigation qui sont par ailleurs très actives.
    Résultat on mémorise beaucoup moins bien ce qu’on lit sur internet que ce qu’on lit dans un livre, et ce d’autant plus qu’on n’est pas motivé, puisqu’on sait qu’on pourra toujours retrouver l’information, sans avoir besoin de la mémoriser….. sauf le jour d’un examen, d’un partiel ou d’un concours.
    S'il y a un très grand nombre de savoirs disponibles sur le web, reste en effet à vouloir se les approprier, et à apprendre à s'en servir à cette fin. Et par ailleurs à cultiver autant sa mémoire, car ensuite il sera trop tard pour le faire.
    Pour faire du web un outil au service de l'apprentissage, encore faudrait-il lui donner d'abord sa place dans l'enseignement général et apprendre aux élèves à s’en servir, sans négliger des apprentissages par des moyens classiques.

Par http://www.ce2008clermont.fr le Mardi 19 avril 2016 à 3:22
c’est moins dangereux et plus rentable !!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3275887

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast