Vendredi 29 août 2008 à 12:52

Préférences cérébrales

    C'est le psychiatre C.G Jung qui a décrit au début du 20ème siècle, ce qu'étaient l'extraversion et l'introversion. (ainsi que les fonctions cérébrales S/G et L/V).

    Dans notre vie de tous les jours, que ce soit au collège au lycée ou à la fac, à la maison, au bureau,  nous avons besoin de motivations à nos actions et cette motivation nous la tirons selon le cas, de notre environnement, du monde extérieur et notamment des contacts avec les autres, soit dans notre monde intérieur, celui de la pensée et de la réflexion.
    Nous devons naviguer dans les deux mondes, mais l'un d'entre eux nous est plus familier : nous sommes plus doués soit pour les relations, soit pour la réflexion; le monde préféré est évidemment le plus stimulant pour nous.
    Nous préférons donc exercer nos facultés de perception et de choix,  qui sont à la base de tous nos actes :
    - soit dans le monde extérieur des relations et nous tirons notre énergie de la rencontre avec les autres : nous sommes alors “extravertis” (E).
    - soit dans le monde intérieur des idées et de la pensée; nous tirons notre énergie de nous mêmes : nous sommes alors “introvertis” (I).
    Mais à certains moments nous nous comportons en intoverti et à d'autres en extraverti.

    On pourrait essayer de décrire ces deux préférences par des mots :

            Introversion (I)                                        Extraversion (E)

    Tire son énergie de l'intérieur                   Tire son énergie de l'extérieur
    Conservation d'énergie                            Dépense d'énergie
    Réflexion                                               Activité
    Réserve                                                Sociabilité
    Intimité                                                 Public
    Concentration                                        Interaction
    Tranquillité                                            Expansion
    Réflexion puis action                             Action puis réflexion               
    Relations restreintes                             Nombreuses relations

    Aisance avec les idées, les pensées      Aisance avec les gens, les choses
.    Intérêt pour les réactions intérieures      Intérêt pour les événements extérieurs
   
    On peut aussi décrire le comportement correspondant à chacune des préférences mais pour être plus précis il est commode de scinder ces deux préférences en “sous-préférences” antagonistes :

    Le besoin des autres ou de son monde intérieur.

    La principale caractéristique de l'extraverti est qu'il ne peut se passer de la compagnie des autres. A l'inverse l'intoverti se satisfait de son monde intérieur, de celui de ses pensées.
    Il en résulte que l'extraverti ne peut rester seul sans s'ennuyer : il a besoin du contact des autres de leur parler d'agir avec eux, quelques soient ces autres personnes, qu'il les connaisse ou non. Il est à l'aise partout, même au milieu de la foule, ou dans une réception où il ne connaît personne.
    L'extraverti n'est jamais dérangé par quelqu'un qui téléphone ou arrive à l'improviste; il adore recevoir.
     L'introverti au contraire s'ennuiera dans une telle réception. Il ne déteste pas être avec d'autres, mais des personnes choisies, qu'il connaît bien. Il n'ai me pas être en terre inconnue.
Par contre il s'ennuiera rarement car il peut rester seul et se trouver toujours une occupation intellectuelle, dans son monde à lui, celui de ses pensées, aidé évidemment  par des livres, de la musique, des outils.....
    L'introverti aime s'isoler et être tranquille pour réfléchir et se concentrer; il n'aime pas être dérangé et n'aime recevoir que sa famille et ses amis
   
    Le besoin de diriger ou d'étudier.

    L'extraverti aime diriger les autres personnes : c'est un “leader”. Il n'est pas timide, il “ose” et est entreprenant. Il cherche donc à entra^ner les autres dans ses actions. Dans une fête c'est le boute en train et s'il a de l'humour, l'amuseur public. Et il a tendance à vouloir être le “chef” parfois même s'il n'en a pas la capacité. Et il adore se faire remarquer, qu'on parle de lui.
    L'introverti est au contraire timide, voire parfois timoré. Il préfère en général qu'on ne parle pas trop de lui, ne surtout pas se faire remarquer, sauf sur le plan des idées philosophiques ou scientifiques. Il a donc plutôt tendance à suivre qu'à diriger, sauf s'il s'agit d'amis qu'il connaît bien ou s'il faut étudier une solution difficile. Par contre l'introverti aime les défis intellectuel, étudier, comprendre.


    Parole, action et réflexion

    Du fait de son besoin de compagnie, l'extraverti aime parler. Un grand extraverti est un moulin à parole et avec lui il est difficile de placer un mot !
    Mais comme il parle et veut agir rapidement avec les autres, il n'a pas le temps de réfléchir. Alors souvent il parle ou agit d'abord et réfléchit ensuite.
    Cela a parfois des inconvénients.
    L'introverti au contraire réfléchit d'abord à ce qu'il va dire ou faire. il se trompe donc moins. Mais comme il est moins spontanné, souvent les autres ont dit ou fait avant lui ce à quoi il se décide enfin, en connaissance de cause.   

    Se liver soi-même ou être réservé et timide.

    L'extraverti est expansif. Il parle beaucoup aux autres et n'est pas timide. Il aime donc raconter et se livre facilement. Au bout de peu de temps tout le monde connait sa vie, ses préférences, ce qu'il fait et veut faire, ses malheurs et ennuis aussi. Comme il se livre ainsi, il décompresse, sa tristesse et son stress passent plus vite, à condition qu'il ait son public.
    Quand il organise des jeux il aime les jeux de rôle, ceux où l'on décrit ses sentiment, ce qu'on aimerait faire ou ses préférence.
    L'introverti au contraire est timide et réservé. Il ne dira rien sur lui même et il a horreur de ces jeux où il faut se livrer. Seuls ses amis sauront un peu de lui et encore pas son “jardin secret”. Pour qu'il parle de lui, il faut qu'il ait confiance.
    Dans la peine, il aura tendance à la cacher, à se refermer sur lui même et cela nuira à son retour à la normale.

    Au service des autres ?

    L'extraverti comme l'introverti peuvent se sentir au service des autres, mais pas de la même façon.
    L'extraverti est facilement à l'écoute des autres. Il ira les voir et insistera pour les faire parler quitte parfois à être indiscret. Par contre ne lui demandez pas d'étudier des dossiers de personnel !! Il aura tendance à agir rapidement, à se montrer efficace, surtout s'il fauit aller voir d'autres personnes pour résoudre votre cas. Mais il aura parfois tendance à ne pas vous consulter assez et à ne pas voircertains paramètres de votre problème.
    L'introverti écoutera, posera même queluqes question, mais sera plus réservé, moins chalereux. Il réflechit et étudiera soigneusement votre dossier.
Son action sera plus lente, mais mieux préparée, mais il ne sera pas aussi efficace s'il y a des démarches nombreuses dans lesquelles il faut vaincre sa timidité et intervenir auprès d'autres, surtout si ce sont des personnes importantes et influentes.



    Comme je l'ai dit nous utilisons plus ou moins les deux préférences E/I ou chacune des sous-préférences antagonistes.
    Nous pouvons même alors que nous sommes plutôt “I”, utiliser préférentiellement l'une des sous-préférences “E” et nous comporetr ainsi dans ces circonstances particulières comme un E. Cela peut également être le cas dans un milieu particulier que nous connaissons bien.
    Enfin nos préférences évoluent avec notre éducation, notre instruction, notre expérience et donc notre âge.
    J'essaierai d'aborder ce sujet dans le prochain article
    De plus notre comportement E/I varie aussi en fonction des autres préférences cérébrales
    Ce sera le sujet de l'article suivant.



Par croque-framboise le Vendredi 29 août 2008 à 19:14
Aucun rapport avec le contenu de ton article mais un petit passage éclair : mon copain est parti à Paris, ça y est.
Et moi qui pensais plus ou moins surmonter ça, je me suis quand même un peu écroulée au début.
Un véritable manque, qui ne s'estompe même pas avec des larmes et qui s'aggrave avec ma manie de toujours noter les dates.
Enfin, aujourd'hui ça va mieux. J'ai parlé avec ma mère qui a su me réconforter et me remonter le moral.
J'allais oublié : nous avons progressé, j'en suis contente. Cf mail ^^
Par mamour44444 le Samedi 30 août 2008 à 7:13
très intéresant
passionnant meme
marrant de se classer ( si on arrive à etre objectif avec soi meme) dans une catégorie
:)
Par une visiteuse qui adore votre le Samedi 30 août 2008 à 11:36
Vraiment très d'intéressant ^^
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2662454

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast