Samedi 28 novembre 2009 à 8:17

Notre personnalité

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs1/P1010074.jpg

  
  Une de mes correspondantes m’écrit “ Je n’arrive pas à prendre des décisions et je n’ai plus confiance en moi !  Pourquoi ? ”

    Décider dépend d’abord de votre personnalité, des préférences innées et acquises de votre cerveau..
     Votre cerveau, tel qu’il s’est formé dans les premières années de votre vie, vous prédispose :
    - soit à capter autour de vous le plus d’informations possible, et à attendre l’événement, à vous y adapter ensuite, à décider au dernier moment (ou quelquefois pas du tout).
    ou au contraire :
    - à anticiper et dompter les événements futurs, en captant l’information minimale nécessaire, et en réfléchissant surtout à la décision à prendre;(une telle personne décide plus facilement mais peut se tromper ou être surprise par un événement peu probable!).

    Ces deux types de personnalité ont donc chacun leurs avantages et leurs inconvénients et il ne faut pas ne plus avoir confiance en vous, parce que vous êtes du premier type, qui a plus de mal à décider.

    Une deuxième caractéristique de votre personnalité :
    - vous recherchez des informations plus volontiers dans le présent (exemples) ou dans le passé (leçons),
ou au contraire
    - vous recherchez les informations qui vous permettront d’imaginer le futur.
    Ce deuxième type de préférence cérébrale prédispose évidemment davantage à la décision, car il vous pernet d’anticiper les conséquences de vos actes.

    Troisième facteur : votre âge.
    Un enfant prend peu de décisions. Il n'est pas confronté à beaucoup de situations qui l'y obligent.
    Un ado est peu à peu confronté à ce problème, mais les centres du cerveau chargés de ce travail (le cortex préfrontal), ne se forment que peu à peu, et ne sont pas encore matures chez l’adolescent : vous n’êtes pas encore doué(e)s pour prévoir les conséquences de vos actes.
Il faut attendre d’être adulte pour atteindre la pleine capacité de décision, (et encore certains adultes ne l’atteindront jamais). Les neurologues disent que le cerveau frontal n'est complètement formé que vers 25 ans.

    Alors ne vous inquiétez pas, si vous ne savez pas encore décider et si vous hésitez souvent sur le chemin à prendre; cela viendra et ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas avoir confiance en vous et pour toujours regretter vos actes, parce que vous ne savez pas si vous avez pris la bonne décision !.
    D’ailleurs quand on a réfléchi avant de prendre une décision, on arrive en général à prendre une “bonne” décision, et à éviter les mauvaises.
    On prend rarement la “meilleure” décision, mais ce n’est pas tellement grave. Nul n’est parfait. On fera mieux la prochaine fois!

Par maud96 le Samedi 28 novembre 2009 à 12:45
"- à anticiper et dompter les événements futurs, en captant l’information minimale nécessaire..."
J'essaie d'anticiper mes examens, sans être sûre de "dompter" en rien les sujets qui viendront, et j'ai heureusement assez de flemme pour ne "capter que l'information minimale nécessaire". C'est bien cette "décision" très "flegmatique", dictée par le temps et la masse de données à avaler, qui me chagrine d'ailleurs. Heureusement, la dernière phrase de ton article me rassure tout à fait ! :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2937107

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast