Samedi 6 juin 2009 à 14:18

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/P4170030-copie-1.jpg

    Peut on être amoureuse d’un garçon avec lequel on correspond, mais que l’on n’a jamais vu, m’avez vous demandé.   

    Je voudrais commencer par un cas peu courant, mais que j’ai connu : une jeune ado qui était amoureuse d’un chanteur rock, sans jamais l’avoir vu autre part que sur scène et ne lui avait jamais parlé, ni directement, ni sur MSN.
Elle collectionnait les articles, les photos, les poster et  je me suis fait vraiment traiter de tous les noms, parce que j’avais osé lui dire que sont amour n’était peut être pas un véritable amour, qui exige que l’on soit deux à aimer !

    Pas très différent, ce qui arrive à certaines de mes correpondantes qui n’échangent que des banalités avec leur “petit ami sur internet”, l’ont très peu vu dans une soirée ou un concert, et se croient amoureuses; quand je les interroge sur ce qu’est ce “chéri de leur coeur”, je n’ai que des réponses très vagues car elles n’en ont aucune idée, si ce n’est qu’il est beau gosse (une photo) et qu’il sait bien parler, et écrire (même avec des fautes d’orthographe!).
    D’ailleurs dans certains cas, j’ai repéré de telles incohérences que je pense que le beau gosse en question leur racontait pas mal de salades.
    Il m’est même arrivé une fois, écrivant à trois jeunes élèves internes d’un même lycée, qui me racontaient leur passion via internet pour un jeune garçon rencontré dans une fête, que c’était le même petit ami qui les assurait toutes trois de son amour. Le problème n’a ensuite pas été facile à résoudre.

    Je voudrais ensuite parler de grande amitié et là d’un point qui me tient à coeur.
    Parmi celles que j’ai aidées il y a plus de quatre ans sur tchatcheblog, cinq ou six d’entre elles qui n’ont pourtant plus besoin de moi et vivent leur vie avec succès, continuent à m’écrire régulièrement. Je les connais extrèmement bien, probablement beaucoup mieux que leurs propres parents; elles connaissent aussi beaucoup de moi, et finalement une solide amitié nous lie. Elles m’appellent souvent papy et je les considère comme mes “petites filles virtuelles”.
    Une profonde amitié est donc possible à partir de nombreux échanges par mails, quelquefois MSN ou téléphone.
    Evidemment ce n’est qu’une amitié et nous ne faisons pas de projet, si ce n’est que je suis leurs études et leurs amours et j’espère beaucoup leur réussite et leur bonheur futurs.
    Donc cette grande amitié, ce sentiment d’appartenir à une même famille, il existe réellement du fait de nos multiples conversations sur des sujets très divers, mais sur nous mêmes, nos goûts, nos souhaits, notre vie et ce que nous pensons au fond de nous même, avec beaucoup de confiance l’un en l’autre.

    Alors je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas transposable en matière d’amour. Si j’avais 20 ans et que j’ai ainsi échangé avec une de ces correspondantes dont je vous parlais, peut être serions nous amoureux l’un de l’autre car cette connaissance l’un de l’autre, cette communion de pensées peut alors se transformer en véritable amour et  en sentiment de former un couple.
    Mais je ne crois pas que cela puisse vraiment devenir sérieux si un jour on ne se voit pas, si on ne passe pas du temps l’un avec l’autre, car les échanges d’idées c’est bien, mais on ne connait vraiment l’autre que lorsqu’on a passé de longues heures avec lui ou elle. Et puis le véritable amour, cela se construit à deux et sur l’avenir.

    Je ne vous en dirai pas plus car une de mes correspondantes a très bien résumé le problème dans un commentaire de l’article précédent. Alors je la cite :

  
  “ Ce que j'aime avec les relations sur internet, c'est qu’on s'intéresse à une personnalité et non à un physique; cet aspect est positif je trouve, bien que, à mon avis, c'est à double tranchant.
    Personnellement ,je pense que oui, on peut aimer une personne juste en lui parlant sur le net, msn et compagnie. Je ne parle pas spécialement d'un sentiment amoureux. C'est valable pour l'amour et l'amitié, on peut attacher énormément d'importance à des personnes que l'on connait virtuellement.
On peut aimer oui , mais , je reste sceptique.
Il ne faut pas se dire " allez on sort ensemble" comme ça via le net.
Il faut garder à l'esprit que tout est à construire, le jour de la rencontre, ça peut marcher ou non.Il ne faut pas l'oublier, ni se bercer d'illusions.”

Par Botox le Samedi 6 juin 2009 à 15:00
Aimer par le biais d'un écran, d'un bout de papier sans pour autant le vivre dans la vie réelle, je pense que c'est une manière de se protéger d'une souffrance, inconsciemment. J'ai longtemps fait ça, pour me protéger des méchants garçons, qui pourtant m'attiraient tant. Aujourd'hui, j'ai compris que pour vivre l'amour véritable, il faut se réveiller chaque matin avec cette même personne qui vous donne frisson, larmes, rires et crises de nerfs. Il faut parler avec, partager des choses, faire des sorties, se construire un bout de chemin ensemble, main dans la main, et non pas par écran et messages interposés. Après, ça ne reste que mon humble avis, mais je pense qu'il y a une part de vrai dans ce que je dis.
Par Heart.Of.St0ne le Samedi 6 juin 2009 à 16:38
à mon avis il ne peut pas y avoir d'fausses joie en rencontrant une personne que l'on pense aimer via le net. ça se ressent si on reste objectif et qu'on gobe pas tout ce que dis l'autre sans voir que l'autre ment. (vu qu'il y a quand même des signes). Quand on aime on sait toujours quoi dire, on a toujours envie de parler, on ne reste pas que sur msn. Et quand on a l'occasion de se voir on file. C'est dans la continuité. Si on n'est pas tombé sur la bonne personne ça se voit :)
(on peut tomber amoureuse d'une fille aussi ;) ou amoureux d'ailleurs d'une fille/garçon !)Les garçons aussi connaissent ça et les homos aussi :) fin bon juste pour la première phrase :) je chipote.
Par MiMiNe le Samedi 6 juin 2009 à 17:08
Je pense que tout dépend ce qu'on interprète dans amour à distance :
Est ce que l'on parle que de gens qui se sont jamais vu - ou alors de gens qui se voient peu mais qui sortent ensemble... Parce que c'est pas pareil je trouve.

Personnellement j'ai vécu les deux pendant des années maintenant c'est du sérieux comme on dit... mais j'en connais qui sont encore du stade du "on se voit peu"... malgré les années et c'est pas forcément faute de vouloir plus, faut le pouvoir après... sachant que les gens qui sont arrivé à ce stade ont vécu le "on se voit pas"...

Après par rapport aux histoires des filles qui voulaient ton avis sur ce sujet : Il faut savoir depuis quand elle parle avec, si elle l'ont déjà vu en photo etc.

Comme dis Arisu : "Ce que j'aime avec les relations sur internet, c'est qu’on s'intéresse à une personnalité et non à un physique"

C'est sur que si la fille a vu la photo et qu'elle l'aime depuis une semaine parce qu'elle le trouve beau... c'est clair que l'opinion sur la personne je pense n'est pas la même...
Par brucolaque le Samedi 6 juin 2009 à 19:02
Il y a un point dans votre article sur lequel je souhaiterais revenir : vous dites qu'il n'est pas possible d'aimer vraiment sans que l'amour soit partagé (je cite, mais peut-être ai-je mal compris: "son amour n’était peut être pas un véritable amour, qui exige que l’on soit deux à aimer", si c'est le cas, mes excuses)
Soit, qu'est-ce que l'amour? Pour moi (bien sûr, c'est une question de point de vue, et ma position est évidement théorique, je ne prétends pas être capable d'un tel amour, je donne simplement la définition de l'amour tel que je le pense, vers lequel tendre autant que possible)l'amour donc, c'est connaître l'autre, avoir de l'attirance pour lui et la volonté de construire un avenir avec lui (mais je ne répète que ce que vous avez déjà dis) voilà les conditions pour qu'un amour vrai naisse. Mais ici, rien qui n'implique forcément la réciprocité il me semble (dans l'idéal naturellement, il est certain qu'une relation amoureuse favorise tout cela). Mais ce qui découle de ces trois conditions réunies c'est, il me semble, la volonté du bonheur de l'être chéri. N'est-ce pas cela, l'amour? Vouloir plus que tout le bonheur de l'autre, plus que le sien même? C'est pourquoi selon moi il peut exister des "aimants de l'ombre" (le terme, je le conçois, n'est pas très heureux, mais je pense qu'il convient, spécifiquement ici, de faire la distinction entre "aimer" et "être amoureux"): ceux qui aiment sans l'être en retour mais chercheront dans les limites de ce que la situation permet, à rendre l'autre aussi heureux que possible.
Non?
Par lavieselonmoi le Dimanche 7 juin 2009 à 9:01
Sujet épineux!!!!!
L'Amour virtuel, je n'y crois pas trop. C'est déjà difficile en réalité de se connaître, alors là, c'est la porte ouverte à tous les phantasmes, et rêves.
Par expérience personnelle, je sais que l'éloignement, n'est pas la meilleure solution pour s'aimer, et se comprendre.
Par Mademoiselle-Coquelicot le Dimanche 7 juin 2009 à 18:56
Vaste sujet.
Il y a longtemps que je n'étais pas venue par ici...

Je l'ai vue, à la fac. Elle m'a beaucoup plu, tout de suite. Je ne lui ai parlé que dix secondes en deux mois. Je la guettais, je l'admirais, je rêvais d'elle. Elle a disparu un jour. J'ai fini par la retrouver sur Internet. Par prendre contact avec elle. Et c'était magique. Elle avait des mots si beaux, si doux, si prometteurs.

Nous nous sommes rencontrées, nous avons beaucoup discuté, pour moi elle existait depuis longtemps, mais elle ne m'avait jamais vue avant. C'était fort. Et puis elle m'a embrassée. J'ai eu l'espoir, j'ai rêvé. Nous avons visité Paris à deux. Et nous sommes rendues compte que nous n'attendions pas les mêmes choses. Elle ne veut pas d'une relation sérieuse, pas encore. Elle ne s'attache pas vite. Alors j'ai mal. Parce que je suis tombée amoureuse. Et même avant de la voir, je le savais, qu'elle me plaisait beaucoup.

Bref.

Tout ça pour en venir au fait que je ne croie pas que l'on puisse tomber amoureuse virtuellement. Mais qu'on peut sentir des atomes crochus. Les mots disent tout de même beaucoup, à ceux et celles qui en sont amoureux.
Par Mademoiselle-Coquelicot le Dimanche 7 juin 2009 à 18:58
Ce n'est pas très clair, ce que j'ai écrit, ça n'exprime pas vraiment ce que je voulais dire, en fait. Mais chaque fois que je recevais ses messages, j'étais heureuse, parfois bouleversée. Et elle ne m'a pas déçue. Je lui plais un peu, je sais. Mais juste un peu, pas autant que moi. Il n'empêche qu'elle était vraie, dans ses mots, et qu'elle y ressemble.
Par Princesse-de-rien le Lundi 8 juin 2009 à 23:10
Je suis dans une période où je ne crois même plus à l'amour. Je ne sais pas si l'amour existe vraiment, je pense que l'on cherche tellement l'amour qu'on le confond tout le temps avec ce qui lui ressemble. Je me demande si on aime vraiment la personne, et non pas ce que la relation apporte, des besoins comblés, une solitude consolée. Alors je reste plus que sceptique sur les relations virtuelles. Via internet, on veut vraiment y croire, on imagine la personne comme on voudrait qu'elle soit. On essaie de se convaincre de tous un tas de choses. Apprendre à connaitre une personne prend du temps, s'étale sur des années. Comment tomber amoureux derrière un écran ? Tout n'est qu'illusion, souvent parce qu'il y a trop d'attentes. Tout le monde a envie de croire au conte de fée...
Par MiMiNe le Mardi 9 juin 2009 à 8:09
Je dois vivre dans un conte de fée alors tant mieux remarques parce que ça me déplait pas :) !
Par =) le Samedi 13 juin 2009 à 15:25
Merci d'avoir répondu à ma question, je partage votre point de vue, et je pense qu'une grande amitié peut se former par internet, mais pas "un veritable amour" qui ne peut se créer vraiment qu'en connaissant la personne. En tout cas, merci d'avoir répondu à ma question =)
Par Brandon le Dimanche 5 décembre 2021 à 20:36
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2856640

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast