Vendredi 5 juin 2009 à 8:59

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/P4170024.jpg

    Plusieurs correspondantes ont souhaité que je traite le problème de “l’amour à distance”, phénomène qui n’est rendu possible que par les moyens modernes de communication :
“Peut on tomber amoureuse ou du moins avec des contacts proches (téléphone, msn ect) avec une personne que l'on a jamais vu et connu que par internet? Je précise que la personne a un ami en commun avec l'autre personne, donc pas de risque de tomber sur une autre personne caché sous un "pseudo".

    On m’ a appris au lycée il y a bien longtemps, que lorqu’une question est posée dans une dissertation, il faut d’abord analyser les significations possibles de chaque mot et les combiner pour voir divers aspects du sujet.
    Donc je crois qu’il va falloir que je fasse plusieurs articles pour répondre, car, je vais d’abord dire que cela dépend de la conception de l’amour des deux partenaires et de la façon dont ils échangent leurs idées sur les moyens multimédias.

    Sur le plan du “sentiment d’amour”, je suis un singe “vieux jeu”, qui comme diraient mes petits enfants, date de cromagnon.
     Pour moi, il ne peut y avoir amitié ou amour sans que l’autre compte énormément, presque autant que soi même.
     Pour moi, aimer quelqu’un, c’est d’abord avoir une amitié de plus en plus profonde, qui peu à peu se transforme en amour, de telle sorte que ceux qui s’aiment aient des réactions affectives et émotionnelles communes et  représentent vis à vis des autres, un “couple uni”, qui privilégie chacun des deux êtres par rapport aux autres.
    Par ailleurs l’amitié, si elle est profonde, est un lien très fort qui implique un profond respect de l’ami et le souci de son bonheur.
    Et l’amour, c’est pour moi la même chose qu’une grande amitié au plan sentimental, avec en plus le désir et la motivation pour former un couple, le plus longtemps possible et donc avec quelques projets d’avenir ensemble.
    Donc vous l’avez compris, pour moi la première étape de l’amour c’est de bien connaître l’autre (et évidemment de beaucoup l’apprécier),  avant même de penser être amoureux

    Je constate aujourd’hui que ce n’est plus toujours vrai pour les jeunes filles et que ceci est  presque totalement ignoré par les garçons, qu’ils soient dans l’enseignement secondaire (avant le bac), voire dans le supérieur.
    Je ne parlerai pas des garçons qui ne cherchent que des conquêtes, puis s’en détournent aussitôt qu’elle est faite et se vantent auprès de leurs camarades du nombre de leurs “exploits”.  
    Je pense aux  garçons “réputés sérieux,”, auxquels on peut faire confiance et qui disent aimer profodément leur petite amie.
     J’ai l’impression que même ces garçons voient en fait l’amour comme des gamins et ne connaissent plus la communion de pensée d’un “couple”. Sans doute sont ils trop jeunes ?
     Leur “petite amie” est la fille avec laquelle ils sortent, qui les accompagne dans le groupe de jeunes dont ils font partie, mais c’est pour eux la vie du groupe et leur vie personnelle dans leur environnement, qui comptent avant tout. Pas leur petite amie. Le souci de l’autre, de participer à sa vie, de faire son bonheur, passe au second plan. De plus le sexe est devenu plus important que le sentiment.

    Certes beaucoup de ces petites amies finissent par se contenter de cela. Mais d’autres ont des aspirations de femmes, d’avoir une vie affective et des projets communs, de partager les joies et les peines, bref d’être le plus heureux possible, mais ensemble et l’un par l’autre. Les joies c’est assez facile à partager; mais pour partager les peines, il faut davantage de volonté, de sensibilité et d’amour
    Et si cela leur est refusé, ces jeunes filles à la fois altruistes et romantiques, (dont beaucoup ont cependant les pieds sur terre), se sentent abandonnées parce qu’elles aiment vraiment, alors que leur ami en est encore à l’amourette égoïste d’ado, qui ne doit surtout pas déranger son petit bonheur quotidien.   
    Je constate une fois de plus qu’entre 14 et 18 ans, il y a une énorme différence de mentalité sentimentale entre garçons et filles et c’est cette différence qui est à l’origine de la plupart de vos chagrins d’amour.

    Cela dit toutes les filles ne sont pas romantiques et je constate que certaines se croient très vite amoureuse du premier garçon venu qui est mignon, a une “belle gueule”, est suffisamment baratineur et gentil, sans en connaître plus sur son compte et sa personnalité, et sans même se soucier si ce n’est qu’un coureur de jupon ou s'il est sérieux.
    Je ne comprends pas cette boulimie de “petit ami”, (à croire que vous êtes anthropophages !). Est ce poour céder à la mode, pour échapper aux sarcasmes de vos camarades, pour exercer votre pouvoir de séduction, ou simplement par envie d’être aimée.?

    Je pense donc que selon votre conception de l'amour, la possibilité de tomber amoureuse de quelqu'un sans l'avoir jamais vu est différente.

    Demain je traiterai le deuxième volet, avant de répondre à votre question. Je me demanderai, que peut on dire à quelqu’un avec lequel on correspond à quelques cantaines de kilomètres et que peut il en résulter?

Par welcometomymind le Vendredi 5 juin 2009 à 9:58
et une relation à distance après s'être connu dans une vraie proximité géographique et même avoir vécu un temps ensemble ?
Par Heart.Of.St0ne le Vendredi 5 juin 2009 à 10:11
c'est pas faux.
Pour ce qui est de l'amour à distance je pense que ça peut "marcher" mais pas trop longtemps ^^. De mon point de vue quand on rencontre une personne sur le net on doit prendre son temps de se parler, de s'écrire, connaître bien l'autre avant d'être sur. Au début c'est un "coup de coeur" plutôt que de vrai sentiments.. On parle tellement plus facilement avec une personne que l'on connait pas. On a rien a perdre et au final on s'attache. On se trouve des points communs. On a envie de s'écrire, se parler souvent. Puis on se rencontre et c'est à partir de là seulement qu'on peut être sur. Pas parce qu'on trouvera l'autre beau ou belle mais parce qu'il se passera quelque chose :) Enfin après il y a surement des points de vues différents :)
je pense comme ça parce que ça c'est passé comme ça avec Marie :)
Par Natura-Of-Dr3am le Vendredi 5 juin 2009 à 10:39
Vraiment pas facile comme question. Toute personne est différente : il y en a qui arrive à vivre loin de leur "amoureux" et puis y'en a d'autre qui ne pourrait pas s'en passer durant une journée.
Pour moi c'est un peu une histoire à distance : on s'est rencontré lors du nouvel an, lui Paris, moi Lille. Et donc c'est un peu une histoire mi-réel, mi-virtuel. On arrive quand même à se voir au mois une fois par mois. Donc je ne pense pas que ce soit considérer comme relation à distance. Par contre des septembre il part pour l'angleterre, pendant 1 an : cette fois çi ce sera " l'histoire à distance ".
Mais j'avoue qu'une histoire comme celle ci n'est vraiment pas facile à gérer, surtout s'il on veut construire quelque chose de plus sérieux, et avoir des projets.
Par MiMiNe le Vendredi 5 juin 2009 à 11:48
Comme je disais à Heart, j'ai l'avis contraire au niveau de sa première phrase car j'ai vécu l'inverse. Après ça dépend aussi des gens... Mais pour moi ça peux marcher mais après plusieurs années faut aussi faire des projets sinon la relation avance pas. Se rencontrer et si c'est déjà fais se voir de plus en plus et après construire une vie à deux... Après c'est comme tout ça peux marcher ou pas. Trop se voir après y'en a qui ne supporte pas tout dépend de ce que l'on cherche je pense.
Je trouve personnellement que plus on connait la personne avant plus on est moins surpris au quotidien après.
Par Arisu le Vendredi 5 juin 2009 à 17:15
Ce que j'aime avec les relations sur internet, c'est que, on s'interesse à une personnalité et non à un physique cet aspect est positif je trouve, bien que, à mon avis, c'est à double tranchant.

Personnellement ,je pense que oui, on peut aimer une personne juste en lui parlant sur le net, msn et compagnie. Je ne parle pas spécialement d'un sentiment amoureux. C'est valable pour l'amour et l'amitié, on peut attacher énormément d'importance à des personnes que l'on connait virtuellement.

On peut aimer oui , mais , je reste sceptique. Pour dire vrai je suis dans cette situation.
Je ne sais pas si je suis vraiment amoureuse, mais ce qui est sur c'est que je l'aime beaucoup comme ami, et qu'il a énormément d'importance pour moi.

Il ne faut pas se dire " aller on sort ensemble" comme ça via le net.
Il faut garder à l'esprit , que tout est à construire , le jour de la rencontre, ça peut marcher ou non. Faut pas l'oublier, et ne pas se bercer d'illusions.

Concernant la distance.. Tout dépend de la mentalités des deux personnes , de leurs attente ect..
Certaines vont mieux supporter la distance que d'autres..
Je pense oui, ça peut tenir, mais pas indéfiniment, Comme le dis Mimine, il faut faire des projets, sinon ça n'avance pas, et retour à la case départ..

Mais ça, je pense que c'est valable quelque soit la relation, distance ou non, internet ou pas.
Par Arisu le Samedi 6 juin 2009 à 13:30
A y réfléchir, je ne dois pas vivre dans la bonne époque lol, je suis apparemment " vieux jeu"

Je pense sérieusement à faire lire ce blog à mon ami, qui ne comprend pas mon avis sur notre première rencontre qui approche à grand pas.
Lui veut que l'on se voit dans une optique de "couple", Alors que moi, je veux que l'on se rencontre dans un premier temps comme simples amis.
Car comme vous le dite si bien " Pour moi, aimer quelqu’un, c’est d’abord avoir une amitié de plus en plus profonde, qui peu à peu se transforme en amour, de telle sorte que ceux qui s’aiment aient des réactions affectives et émotionnelles communes et représentent vis à vis des autres, un “couple uni”, qui privilégie chacun des deux êtres par rapport aux autres. "
Par Ecrire.Pour.Exister le Samedi 6 juin 2009 à 18:04
" Leur “petite amie” est la fille avec laquelle ils sortent, qui les accompagne dans le groupe de jeunes dont ils font partie, mais c’est pour eux la vie du groupe et leur vie personnelle dans leur environnement, qui comptent avant tout. Pas leur petite amie. Le souci de l’autre, de participer à sa vie, de faire son bonheur, passe au second plan. De plus le sexe est devenu plus important que le sentiment."

Je n'ai aucunement l'intention de critiquer ou d'être en désaccord avec tout ce que vous écrivez. Je respecte tout chez vous. Et j'éprouve même de l'admiration.

Seulement, a propos de la phrase entre guillemets, je voudrai juste dire qu'il ne faut pas faire des généralités. Je sais que vous n'en faites pas, mais la phrase était limite.
Malheureusement, je suis d'accord avec tout le reste, que les mentalités ont tendance à changer bien souvent, c'est bien dommage.

Bonne continuation..
Par Ecrire.Pour.Exister le Dimanche 7 juin 2009 à 21:17
Merci pour ce commentaire..
tout y est résumé en si peu de mots =)
...
Par imparfaiite le Samedi 13 juin 2009 à 17:24
L'amour seulement lorsque l'on se connait beaucoup ?
Hum, je ne suis pas sure que cela soit la seule amour qui soit !
il peut y avoir alchimie alors que l'on se connait, peu, très peu. que physiquement, intérieurement il y ait résonance. Et si, après, on ne se connait pas genre les gouts et tout. C'est une autre connaissance. Celle de l'humanité, des ressentis et des résonance.

Sinon je suis assez d'accord, si on généralise bien entendu. Mais cela est nécessaire si l'on veut parler un tant soi peu de l'homme.
Par Brandon le Dimanche 5 décembre 2021 à 20:36
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2856070

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast