Mardi 8 mars 2011 à 8:22

Notre personnalité

http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/eneagperso.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/ennetype7.jpg








Ennéatype 7 : Optimiste idéaliste “Je suis optimiste, je suis heureux”

    Ce type  a pour orientation la joie et l’optimiser, et préfère le centre mental vers l’intérieur. L’intempérance est son défaut et la tempérance, la vertu qu’il recherche.


    La personne de ce type, optimiste, cherche à planifier sa vie de manière plaisante à rester dans la joie et éviter la souffrance. Elle cherche plutôt le plaisir immédiat et à tout prix et s'arrange pour avoir en permanence les choix le plus ouverts possible.Dès qu'une option devient un tant soit peu déplaisante, elle peut l'abandonner pour une autre, et,  si quelque chose lui plaît, elle a tendance à en consommer sans modération. Sa passion, l'intempérance ou la gloutonnerie) concerne toute source de plaisir et pas seulement la nourriture ou la boisson.
    Elle a du mal à prendre des décisions, car décider c'est choisir et choisir c'est renoncer. Quand elle agit, c'est vite et avec beaucoup d'énergie, du moins tant que l'activité l'intéresse et l'amuse. Dans le cas contraire, elle freine et découvre ailleurs des activités plus plaisantes qu'elle estime soudain plus prioritaires.
    Elle a d'excellentes capacités de synthèse, de créativité et de planification, mais réaliser ses plans n'est pas sa principale préoccupation et elle adore mener plusieurs activités de front.
    La personne de ce type va au devant des autres et cherche à leur plaire par la gaieté, l'humour et par ses idées et ses plans plaisants et peut ainsi paraître chaleureuse, mais est beaucoup moins impliquée émotionnellement dans la relation qu'il n'y paraît.             Quand surviennent des émotions négatives elle a tendance à s'échapper. Cette difficulté à s'impliquer joue aussi dans ses relations intimes ; si elle la surmonte, elle est alorsun partenaire loyal.
    Elle supporte mal les contraintes, les règles et les procédures, sans pour autant s'y opposer ouvertement.
    Quand elle va bien, elle n'a plus besoin de fuir la souffrance pour être optimiste et devient capable de l'accepter quand elle est utile et/ou inévitable et s’efforce de découvrir la tempérance.


http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/ennetype8.jpg    Ennéatype 8 : Leader justicier “Je suis fort, je suis juste”

    Ce type  a pour orientation la puissance et le courage, et préfère le centre instinctif vers  l'extérieur. L’excès est son défaut et la simplicité, la vertu qu’il recherche.


    La personne de ce type veut avoir un impact sur le monde extérieur, et y consacre une énergie physique considérable. Elle considère que la vie est un combat et se bat pour la justice. Sa compulsion la pousse à éviter toute marque de faiblesse et elle a tendance à ce que la justice soit “sa” justice. Elle veut contrôler tous les détails du monde qui l'entoure. Dès que quelque chose lui échappe,elle en ressent une frustration insupportable à laquelle elle réagit par la colère.Elle cherche le pouvoir et est même prêt à utiliser les points faibles des autres pour y parvenir.
    La personne de ce type décide vite et agit de même. C'est une personne déterminée qui surmonte les obstacles. Elle croit à la nécessité d'un pouvoir fort, et peut et aime l'exercer. Elle sait reconnaître les véritables détenteurs du pouvoir, les respecte s'ils sont forts et sinon cherche à les remplacer. Elle édicte les règles et les transgresse quand elles ne le servent plus.
    Elle planifie et organise bien, mais les idées ne l'intéressent que si elles sont au service de l'action. Elle parle franchement et sait facilement dire "Non !" sans chercher à se justifier et a beaucoup de force de conviction. Elle est directe et a tendance à penser en termes manichéens (blanc ou noir, mais pas gris), notamment sur le plan relationnel car elle veut et obtient que les gens se positionnent avec ou contre lui. Si on est avec lui, elle protège ; sinon, il attaque et/ou se venge.
    Pour s'engager dans une relation, la personne de ce type a souvent besoin d'une longue phase pendant laquelle elle teste la personne concernée pour savoir si elle peut lui faire confiance et si elle réussit à en être convaincue, baisse la garde et devient alors très possessive et protège l'autre comme ellei-même.
    Quand elle va bien,elle admet sa vulnérabilité.met alors sa force au service de vraies causes et accepte les autres.


http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/enneatype9.jpg    Ennéatype 9 : Médiateur “Je suis bien, calme et facile à vivre”

    Ce type  a pour orientation la capacité d’acceptation et de soutien et préfère le centre instinctif vers l’intérieur et l'extérieur. La paresse est son défaut et l’activité, la vertu qu’il recherche.


    La personne de ce type  recherche la paix et l'harmonie. C'est un conciliateur habile, sa compulsion étant d'éviter les conflits.
    Elle réfléchit longtemps avant de prendre une décision. Il écoute toutes les opinions des gens concernés.   
    Elle évite les décisions et les actions qui pourraient provoquer le désaccord de ceux qui auraient préféré qu'elle fasse autre chose, et se réfugie dans la routine et dans des activités secondaires, ou remet les tâches au lendemain. Sa paresse est une paresse de soi. Ne pas se connaître, ne pas être conscient de ses besoins, de ses désirs et de ses qualités, cela permet de ne pas s'imposer et de ne pas provoquer de conflits.
    Le centre instinctif est paralysé par la recherche d'équilibre entre utilisation intérieure et extérieure, et la personne de ce type  a du mal à passer à l'action sans une impulsion extérieure., mais elle peut agir et travailler beaucoup, afin d'être bien intégré socialement.
    Elle ne veut pas affronter les conflits qu'impliquerait la marginalité et se montre alors compétente et professionnelle, avec malgré tout une difficulté à distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas vraiment.
    Ayant l'instinctif pour centre préféré, elle sait très bien ce qu'elle ne veut pas faire ou vivre. Comme sa compulsion ne lui permet guère de dire "Non !", il manifeste son opposition par une gigantesque force d'inertie, et il n'y a rien de plus difficile à la faire bouger si elle ne le veut pas. Parfois cependant, elle réagit par une violente et brève colère qui l'effraye presque autant que son entourage.
    La personne de ce type est une compagne  agréable qui comprend les autres et les accepte sans les juger, sait  écouter, est confortable et apaisante. C'est un médiateur né, tant que les conflits ne sont pas trop violents ou ne s'éternisent pas.
    Elle attache énormément d'importance aux relations intimes et est alors très fusionnelle, peu exigeante et connaît l'autre mieux qu'il ne se connaît lui même. Les désirs de l'autre la poussent à l'action.
    Quand elle va bien, elle se découvreelle-même et toujours aussi tolérante, prend le risque d'utiliser sa force et se lance dans l'activité.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3092126

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast