Lundi 24 mai 2010 à 9:05

http://lancien.cowblog.fr/images/ZFleurs2/1001799.jpg

    J’ai reçu aussi divers commentaires et mails à propos de mon dernier article sur l’amour éternel.

    Il ne faut pas prendre ce que j’ai dit pour des “règles” immuables.

    Je suis d’accord avec vous lorsque vous dites que chaque cas est particulier : nous avons chacun notre personnalité, notre vécu et chaque couple a une histoire différente.
    On trouvera maints exemples qui sont différents de ceux que je décris et il ne faut pas généraliser mes paroles à tous les cas.
    J’ai simplement voulu décrire ce que je constate le plus souvent.

    Il est indéniable que les couples se font et se défont beaucoup plus aujourd’hui qu’autrefois, cela simplement parce que les temps les moeurs et les médias ont changé.

    C’est à la fois une réalité et une apparence, car autrefois les couples restaient davantage ensemble, mais cela ne voulait pas dire qu’ils s’entendaient comme aux premiers temps, mais la société d’alors voulait qu’on se marie plus et divorce moins.
    Certains aussi m’ont mal compris : je n’ai pas parlé mariage dans mon article : que l’on soit mariés ou simples amants pour moi c’est la même chose et l’union peut être tout aussi forte et durable (certains cependant croient que le mariage est une garantie de longévité du couple par l’engagement qu’il implique; j’avoue ne pas trop y croire personnellement ! Cela facilite simplement certaines questions administratives et financières et notamment la réversion des retraites, ce qu'oublient les personnes non mariées !).

    Je pense comme Plume que “l'important dans une relation, c'est que chacun garde son identité propre. On peut être très complices et très proches  sans être dans une relation fusionnelle”.
    Mais c’est bien difficile de faire la limite entre une relation extrêmement proche et une relation fusionnelle, et la tendance à dire ou faire la même chose en même temps, peut être une conséquence de l’une ou de l’autre.
    Et ce n’est pas indispensable pour construire un amour durable.
    Mais ce qui est certain c’est que l’on a plus de chance de construire un tel amour durable avec quelqu’un qu’on connaît bien, qui a les mêmes goûts, les mêmes aspirations, la même façon de penser que vous, et je suis d’accord avec Pandorarts quand elle dit  “Pouvoir partager la culture avec son conjoint m'est très important, sans ça, je vais m'éloigner de l'autre. Si mon partenaire réussit à être aussi un très bon ami avec qui je peux faire pleins de choses, c'est un bon point pour lui et pour faire en sorte que la relation dure. “
    Je pense que quand j’aurais un peu plus de temps, je referai des articles sur les préférences cérébrales dans le couple, qui montreront cela.

    C’est vrai que les enfants ne sont pas indispensables pour garder les couples unis, mais il faut qu’ils aient alors une autre préoccupation commune, par exemple le métier.
    C’est par contre un lien car la femme aspire à l’amour maternel et l’homme veut avoir une famille qu’il protège et qu’il aime.  Et je pense que les “vieux couples” comme le mien (je suis marié depuis 56 ans !) ne me démentiront pas quand je dis que le jour où tous les enfants ont quitté le nid familial, il y a un grand vide, que viennent un peu combler les petits enfants, mais qui recommence qaund ceux-ci prennent leur envol à leur tour.

    Je regrette si j’ai donné l’impression de dire que au fil des ans, “l'amour se transforme dans le meilleur des cas en une sorte de cohabitation amicale où chacun supporte l'autre, sans plus.”, comme le fait remarquer Siyah-cicek, la philosophe, car certes cela arrive mais lorsque les deux personnes on vieilli en s’éloignant l’une de l’autre pour des raisons qui peuvent être très diverses.
    Mais si elles ont su se garder un “jardin commun” et des occupations ensemble, il  y a rarement le même amour et le même enthousiasme que quand elles étaient jeunes, simplement parce que la vie se termine et qu’on ne peut plus faire beaucoup de projets d’avenir comme lorsqu’on allait bâtir la vie ensemble, mais il reste une très grande tendresse. Quant à supporter l’autre, on connaît ses défauts (et les siens) par coeur et on n’y fait même plus attention.!     

    En fait je n’ai pas de théorie, je cherche seulement à constater les faits les plus courants, parmi les gens que je connais, à comprendre ce que je vois et je crois que si je t’ai donné cette impression, c’est une question de culture : je raisonne en physicien, discipline dans laquelle on sait qu’il y a beaucoup de faits et une statistique qui ne concerne vraiment que certains d’entre eux, et où le causes ne sont discernables qu’en partie et pour un temps, jusqu’à ce qu’on trouve mieux. Tu as toi, une approche de philosophe  où l’on peut faire des théories et les défendre, car ne pas être d’accord avec le voisin (et même avec les faits) ne veut pas dire que sa théorie soit fausse ou incertaine. Dans les idées tout peut se défendre, car la pratique n’est pas là pour démentir.
   
    Je n’ai pas abordé du tout un sujet très complexe et cela vous me le faites remarquer très justement : ce sont les motivations de départ qui mènent à l’amour entre deux êtres. Très souvent les deux personnes ne le savent même pas.
    Je ne sais pas si je pourrai faire un article sur ce sujet, car il y a trop de facteurs qui interviennent : désirs et idées d’avenir de chacun, personnalité, goûts, vécu, pulsions, famille, éducation, convictions, influence des amis et de l’environnement, des médias, métier .....
    Je vais y réfléchir, mais je ne sais guère par quel bout prendre ce sujet !!


Par autresrimes le Lundi 24 mai 2010 à 10:20
bonjour Jean-pierre
eh oui mystère de l'amour,certains se rencontrent,se quittent en route, apres un plus ou moins long parcours amoureux ensemble et pour d'autres çà sera un très long et beau parcours que seul le temps venu du naturel départ viendra séparer, tant de chemins differents dans les yeux de l'amour.
te souhaitant une bonne et ensoleillées journée,A+ d'Emmanuel
Par welcometomymind le Lundi 24 mai 2010 à 22:45
et juste l'amour le mystère et la magie ? moi j'ai envie de croire que ça suffit pour "tomber" amoureux d'ailleurs le terme montre bien tout ce que cela a d'accidentel ;-) pas d'article sur les raisons de la naissance d'un amour qui serait autre que l'amour lui-même ça va briser tous mes rêves :p je boycotterai le temps d'un article un blog que je continue de suivre tèrs régulièrement ^^
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3000250

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast