Samedi 9 mars 2019 à 9:44

Sexualité, Homosexualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/images-copie-3.jpg

 http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/Unknown-copie-6.jpg





 


          Cela m’agace quand on parle d’égalité 
homme-femme » et des quotas correspondants.

          Je suis effectivement pour une égalité des chances et je suis d’accord qu’à poste égal, il faut des salaires égaux (ce qui existe chez les fonctionnaires, mais pas dans le privé). Mais par contre, je pense qu’il y a des tâches et des métiers où les femmes sont meilleures que les hommes (par exemple celles qui demandent beaucoup d’attention et de soins) et d’autres où les hommes sont meilleurs (s’il faut beaucoup de force ou en orientation spatiale), cela en moyenne seulement et non individuellement de façon absolue.
          
A partir de là, je trouve idiots les quotas, car dans certains postes il vaut mieux plus de femmes et dans d’autres plus d’hommes. Par contre je suis d’accord qu’il ne faut pas d’exclusivité, ni d’exclusion.

          Cela dit je pense également qu’en maintes occasions, le comportement des hommes et des femmes ne sont pas les mêmes et les psychologues (même féminins), sont d’accord à ce sujet. J’ai même lu un article d’Emily Willingham, qui paradoxalement disait que « l’égalité homme-femme creuse les différences ».
          Cette journaliste rendait compte d’une étude de Armin Falk, de l’université de Bonn et Johannes Hermle, de l’université de Berkeley, qui ont étudié sur 80 000 personnes de 16 pays, la façon dont le développement économique et l’égalité des sexes intervenait sur et modifiait les choix que faisaient les hommes et les femmes, en matière de prise de risques, d’altruisme, de patience, de la volonté de récompenser un comportement juste ou de punir un comportement injuste. (journal Science d’octobre 2018).
          Alors qu’on pense en général que l’amélioration des ressources et la politique d’égalité entre les sexes doit entraîner davantage de similitude dans le comportement des sexes, ils ont constaté que l’augmentation de l’aisance matérielle et de l’égalité donnait aux hommes et aux femmes davantage de liberté pour avoir des comportements différents. L’égalité augmente la liberté, qui entraine davantage de différence de comportements, ceci que ce soit en matière de revenus ou de métiers.
          C’est vrai que, lorsque j’étais en activité, une femme qui faisait un métier d’homme se sentait obligée de réagir comme un homme, ce qui n’est plus vrai dans les entreprises aujourd’hui. 
          
L’étude a révélé que plus la situation était égalitaire, plus les revenus étaient élevés, plus les comportements différaient en matière de confiance et d’altruisme.

          Les femmes sont en général plus sociales, plus généreuses que les hommes, mais moins patientes et plus disposées à prendre des risques que les hommes.

Et au niveau du cerveau ?

           On trouve souvent des articles de journalistes, tantôt machos, tantôt féministes, sur le différence entre le cerveau des femmes et celui des hommes, avec évidemment un certain nombre d’inexactitudes visant à favoriser l’un ou l’autre sexe.
           La seule partie vraiment différente est une toute petite partie du cerveau central qui régule notre vie, dans l’hypothalamus : c’est un petit centre de l’hypothalamus qui gère notre sexualité, et gère notamment l’hypophyse, qui donne des ordres chimiques aux autres glandes et notamment contrôle les sécrétions hormonales.
            Il est donc normal que cette partie soit différente en fonction du sexe, puisque les hormones concernées le sont aussi.

            Chez une partie des hommes homosexuels, ce centre de l’hypothalamus ressemblerait plus à la version féminine qu’à la version masculine, ce qui pourrait peut être expliquer en partie leur orientation.


          Certains tests ont donné des résultats assez étonnants, mais toutefois peu précis.
          
Il semblerait que, pour les femmes, l’inhibition du cerveau droit par le gauche, est maximale pendant la période menstruelle où les taux d’hormones sont faibles, diminue ensuite pendant la période de production d’estradiol et est minimale au moment de l’ovulation, et augmente à nouveau avec la période progestative.

          On constate en effet que pendant la période d’ovulation, les femmes résolvent mieux les problèmes (coordination plus grande entre les hémisphères qui s’associent et se partagent les tâches), mais le font plus lentement (échanges plus longs que dans une latéralisation plus poussée). Mais en fait il s’agit de tests simples expérimentaux et pas des tâches complexes de la vie quotidienne, et il serait faux de généraliser ces résultats.

          Les hormones ont d’ailleurs une importance qu’on ne soupçonne pas sur les différences de comportement entre hommes et femmes.
           Par exemple, après un stress les hommes sont plus agressifs et prennent plus de risques. Le stress a provoqué la production de cortisol, d’adrénaline, mais aussi de testostérone.


          Au contraire, chez les femmes, s’il y a aussi production de cortisol (l’hormone du stress) et d’adrénaline, par contre c’est l’ocytocine qui est sécrétée (c’est une des hormones du lien social et de l’attachement), et elles prennent davantage de précautions et moins de risques.
          Il semblerait que le cerveau masculin comporte plus de connexions à l’intérieur d’un même hémisphère alors que le cerveau des femmes comporterait davantage de connexions inter-hémis-phères (leur corps calleux comprendrait davantage d’axones).

          Cela privilégierait donc chez les hommes les tâches qui s’effectuent uniquement dans un hémisphère et chez les femmes celles qui exigent une collaboration poussée entre les deux hémisphères.
          Mais il ne faut pas trop donner d’importance à cette différence et on ne sait pas, en particulier, si elle est innée ou acquise.
          Il est certain que l’influence des hormones est différente chez l’homme et la femme, la testostérone le rendant plus combattif, alors que la femme a un instinct maternel plus poussé. 

           Héritage du passé préhistorique, l’homme est protecteur alors que la femme se sent protégée, mais comme on le disait en début d’article, cette différence s’atténue.

           Mais une différence qui ne pourra s’atténuer : les hommes ne savent pas fabriquer un bébé et leur contribution est bien faible, comparée à celle de Monsieur Hippocampe.

 

 Nota : au cas où vous ne le sauriez pas voici quelques lignes sur les amours des hippocampes, tirées du blog :    http://hippoandco.over-blog.com/article-11138815.html

           «  Il n'existe pas de pareil phénomène dans tout le règne animal !! C'est bien Monsieur Hippo qui fait pousser sa progéniture dans son petit bedon et non Madame ! 
Tout d'abord la parade amoureuse! Afin de pouvoir être le meilleur papa du monde, quelques temps avant la période des amours, Papa Hippo se prépare et se fait tout beau pour sa femelle et ses petits !! Il prépare ainsi sa poche a recevoir la centaine d'oeuf que Maman voudra bien lui confier ! 
           Au début de la parade nuptiale, Monsieur se balade devant Madame, en prenant grand soin d'effectuer des changements de couleurs fort appréciés de sa dame Hippo qui en redemande ! Bien sûr, avant de passer à l'acte, Monsieur et Madame s'adonnent à quelques enroulages de queues et quelques caresses ! 
           Le mâle se met ensuite en position, il dilate l'orifice de sa poche, celui ci passant d'une taille de 5 mm à 10 mm. Maman Hippo transmet à Papa Hippo ses jolis ovules, celui ci les accueille joyeusement en entrouvrant sa poche ventrale. La Dame ne possède pas d'organe d'intromission... contrairement à ce que j'ai pu voir sur certains sites ! ( Eh oui Madame Hippo n'a pas de zizi ce qui parait logique d'ailleurs !)
           Le mâle se place légèrement en dessous de la femelle afin que son orifice se trouve juste sous l'oviducte (qui contient les ovules comme son nom l'indique)! Le transfert de la futur marmaille se fait en 30 à 60 secondes et l'opération peut se reproduire jusqu'à trois fois de suite ! Les oeufs mesurent environs 0.5 mm, ils sont mous et plutôt ovales.

          Une fois à l'intérieur, les ovules sont automatiquement fécondés. Chaque petit œuf est ensuite isolé au sein de la poche pour former autour de lui comme un "placenta"! Chaque œuf a donc droit à son alvéole protectrice riche en capillaires lui permettant de se nourrir comparable au sac vitellin chez l'être humain.
          Durant la grossesse, la poche du mâle prend une couleur plus foncée et au fur et à mesure que l'accouchement approche, la poche se fait plus grosse. Le Papa peut contenir entre 1 et 650 petits !
          Une fois leur câlin terminé, les tourtereaux se séparent car Papa a besoin de repos !

          La grossesse du mâle dure entre 10 et 60 jours suivants les espèces.
          La naissance : A l'approche de l'accouchement, Papa Hippo a de plus en plus de mal à respirer et a des contractions ! Les petits seront éjectés (parfois même carrément propulsés) par lot, moins souvent tous en même temps, environs toutes les 24h, généralement, entre minuit et l'aube ! 

          Ceux ci mesurent quelques 10 mm a la naissance, sont légèrement translucides mais totalement indépendants de leur parents ! Durant leur deux premières semaines de vie, les bébés ont tendance à chercher la lumière et à se regrouper en surface. Ils sont alors des proies faciles pour leurs prédateurs ! Ils se nourrissent seuls mais sont très sélectifs et ne peuvent avaler de grosses proies.                   
          En cas d'absence de nourriture, ils se laissent mourir ! Ces petits grandissent en moyenne de 2 mm par semaine jusqu'à atteindre leur taille adulte ! »

Par jazz-autresrimes le Samedi 9 mars 2019 à 11:21
un coucou par ici Jean-Pierre, en passant lire tes nouveaux articles
te souhaitant un bon w end , A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3279404

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast