Mardi 30 septembre 2008 à 8:05

Sciences et techniques



    Je lis très souvent les articles d'un jeune homme “mamour44444”, qui racontent de façon très humoristique ses tribulations, celles de sa chatte tsykette, de son polochon et des ses plantes.

    Il ma donné des idées d'un article grâce à ses questions :
“....Pourquoi le bleu est bleu ? Pourquoi le ciel est bleu quand les nuages ont décidé de s'en aller ? Pourquoi la mer est bleue?...”
    Questions pour le moins existentielles !!! Et je peux me permettre de répondre car vu mon âge, je ne suis plus un “bleu”.

    Je vais d'abord vous étonner, mais les couleurs, cela n'existe pas !!!
   
    Ce qui correspond à la sensation de bleu, c'est l'arrivée sur notre rétine d'une particule sans masse, le photon, qui possède une certaine énergie caractéristique.
On le caractérise en physique par une certaine fréquence (650 X 10 puissance 12 hertz et la longueur d'onde associée qui correspond à une statistique de la répartition des particules photons est de 500 nanomètres).
    L'énergie transportée par un photon est ultra faible, pour le photon bleu 4, 3 X 10 puissance moins dix neuf joules. Heureusement la lumière que nous recevons contient beaucoup de photons.

    Donc sur notre rétine arrive des photons, sur des cellules nerveuses en forme de bâtonnets et de cônes. Ces cellules contiennent des lamelles dans lesquelles des molécules chimiques réagissent sous l'effet de l'énergie laissée par les photons.
    Grâce à ces molécules chimiques (des pigments constitués de protéines), les photons déclenchent un influx nerveux dans les axones des cellules rétiniennes.
    Les bâtonnets sont sensibles à des luminosités très faibles et permettent une vison très précise alors que certains cônes ont une réaction électrique maximale quand ils sont éclairés avec des radiations bleues, d'autres ont une sensibilité  maximale avec des radiations vertes, et une troisième catégorie qui présente une réponse maximale pour les radiations rouges.
    Des photons correspondant au bleu n'excitent donc que les cônes “bleus”, ceux correspondant au vert les cônes “verts”  et ceux correspondant au rouge les cônes “rouges”. S'il s'agit d'une couleur intermédiaire, l'excitation est transmise aux trois sortes de cônes dans des proportions qui dépendent de l'énergie du photon incident.
    C'est un peu comme votre imprimante qui ne “tape” que des points bleus verts ou rouge, mais par leur mélange en proportions différentes reproduit des millions de couleurs différentes.

    Ces signaux de la rétine sont envoyés sur des neurones spécialisés de notre cerveau (à l'arrière du crâne au dessus de la nuque) qui vont “mesurer” la proportion de signal provenant des cônes bleus, verts et rouges et donner ainsi une caractéristique de la lumière reçue.
    Nous mémorisons cette perception et ce sont nos parents ( et frères soeurs, nounous, professeurs...) qui nous disent : cette sensation s'appelle bleu, celle ci rouge, celle là verte, cette autre orange ou marron. Bref c'est un codage du langage.
    Mais c'est un peu plus compliqué car nous ne regardons pas des photons, mais des objets.
    Pourquoi un objet est il bleu ? : parce que sa nature en surface est telle qu'il absorbe tous les photons rouges et verts et réfléchit tous les photons bleus .

    Alors finalement quand je vois un objet bleu, en réalité je reçois des photons d'énergie particulière, réfléchis par l'objet,  qui en atteignant ma rétine, provoquent un influx nerveux caractéristique et je mémorise cette sensation qui correspond à des influx  très particuliers, toujurs les mêmes.
    Et quand j'étais petit on m'a appris que cela s'appelle un "objet bleu".

    Donc une “couleur” cela n'existe pas. Ce n'est qu'une convention de langage.
    Le réel c'est le flux de photons et notre sensation nerveuse mémorisée correspondante.
    Bleu c'est le nom de code de notre langage, pour cette sensation lorsque nous recevons sur notre rétine des photons d'énergie spécifique réfléchis par un “objet bleu”.

    En fait nous ne savons pas ce que voit réellement notre “professeur” qui nous a dit que c'était un objet bleu. Peut être son influx nerveux est il un peu différent du nôtre, mais c'était le même objet bleu. Donc nous avons appelé bleu la sensation produite par cet objet quel que soit le flux nerveux individuel que nous ayons ressenti l'un et l'autre. C'est le principal : reconnaître la couleur de l'objet caractérisée par ce code “bleu”, c'est à dire sa capacité à réfléchir les photons d'énergie bleue.

    Quand les photons réfléchis par l'objet correspondent à un mélange de photons d'énergie différentes, la proportion d'influx provenant des cônes bleus, verts et rouges est caractéristique de cette propriété de réflexion de l'objet.
    Cette caractéristique de réflexion des photons est la “couleur “de l'objet.     Nous mémorisons cette sensation et on nous apprends ensuite que c'est du violet, de l'indigo, de l'orange, du bleu de Prusse...

    Et plus une personne s'exerce à affiner la mémorisation des diverses proportions RVB (rouge-vert-bleu) de ses sensations, plus elle affine sa perception des couleurs. C'est le cas d'un peintre ou d'un infographiste.
    Ma fille, qui a fait une école de métier d'art, puis de la décoration et de la peinture, voit des différences de nuances de couleurs que je distingue à peine !
   

    Dans mon prochain article nous examinerons pourquoi le ciel et la mer sont bleus (quand il fait beau). Je parlerai aussi des daltoniens dans l'article suivant.

    Mamour demandait aussi pourquoi sa clé USB et son cahier de brouillon étaient bleus. Là, faut pas trop m'en demander, A lui de répondre !!! LoL

Par W0M-N le Mardi 30 septembre 2008 à 8:33
Ben pour moi, la fleur n'est pas bleue, mais violette :)
Par glandeur-rockmantique le Mardi 30 septembre 2008 à 8:37
Aha en fait on vit dans Matrix, la réalité n'est vraiment telle que nous la percevons.
Quand j'avais vu ce truc des couleurs au lycée, ça m'avait laissé une impression étrange... C'est beau la physique parfois...
Par W0M-N le Mardi 30 septembre 2008 à 8:42
Hey ! Ne va pas me fouttre la trouille avec tes trucs scientifiques hein ! Moi j'suis une philosophique, donc de mon point de vue, la couleur, c'est tout autre chose :)
Par marielouise le Mardi 30 septembre 2008 à 9:10
Bon matin
Avant de partir à l'école je me suis plu à flaner un peu sur Internet, écrit quelques mails et lu votre article, c'est fantastique, j'ai vraiment apprécié d'apprendre tout cela d'un coup !
Moi qui croyais que les couleurs étaient dans ce qu'on regarde , elles sont en nous, en fait c'est une bonne nouvelle, car bien des choses que l'on croit extérieures sont en nous mêmes bien cachées alors qu'on ne le savait pas.
Au revoir
Par autresrimes le Mardi 30 septembre 2008 à 9:48
bonjour Jean-pierre

ah nos belles couleurs et leurs mystères
j'adore le jaune couleur vivifiante

bonne journée et A+ de Emmanuel
Par mamour44444 le Mercredi 1er octobre 2008 à 6:13
toujours des articles de fond très interessant
merci à toi pour ces infos
à moi d'entrainer ma mémoire si je veux distinguer plus de nuances
ce n'est pas gagné
:)
Par MiMiNe le Mercredi 8 octobre 2008 à 17:25
Comment réviser son bac avec lancien :)
Merci pour ce résumé de cours !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2688232

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast