Jeudi 10 mars 2011 à 7:54

Notre cerveau : intelligence; langage

http://lancien.cowblog.fr/images/images/5579761portraitd39unejeunefemmefaisantdesgestesaveclesmainssurlefondblanclavitesseconcept.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/images/4539315businessmanuneidegestesaveclesmainssurblanc.jpg





















    Dans mes article du 15/12/2007, du  27/2/2009 et du 23 décembre 2010, je vous ai parlé du thalamus, dont les neurones battaient la mesure à 40 Hz et coordonnaient nos sensations quand nous étions éveillés et  n’oscillaient plus qu’à environ 4 Hz quand nous dormions d’un sommeil profond, pour remonter un pau au dessus de 30Hz pendant le sommeil paradoxal et le rêves.
    Voici un autre exemple de l’activité “cadencée” des neurones cette fois ci dans le domaine de la parole et de nos gestes qui l’accompagnent

    Des neurobiologistes de l'INSERM et de l'École normale supérieure rue d’ULM, à Paris, Benjamin Morillon, Anne- Lise Giraud et leurs collègues, ont fait observer des films de personnes en train de parler, à leurs sujets en expérience,pendant que leur activité cérébrale était mesurée au moyen de  l'électro-encéphalogramme et l'imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf), ce qui permet d'observer à la fois les zones du cerveau actives et le rythme de l'activité électrique des neurones.
    Ils ont ainsi observé les différences entre l'activité du cerveau au repos et quand on entend quelqu'un parler.

    En l'absence de langage, le cerveau présente une activité asymétrique : le cortex auditif (la zone de perception des sons) de l'hémisphère gauche est le siège d'oscillations électriques rapides de l'ordre de 40 hertz, correspondant à la fréquence des sons élémentaires du langage, les phonèmes. Le cortex auditif droit est alors parcouru d'oscillations lentes de l'ordre de 4 hertz, soit à peu près le rythme des unités du langage correspondant aux syllabes.
    Cette différence d'activité résulterait d'une plus grande concentration dans le cortex auditif gauche, de « grandes cellules pyramidales », neurones qui auraient la propriété de décharger à la fréquence de 40 hertz.

    Lorsque les sujets entendent quelqu'un parler, des changements interviennent : le cortex auditif gauche commence à émettre lui aussi à une fréquence de 4 hertz (au lieu de 40 hertz), tout en continuant aussi à osciller à 40 hertz,
    Ce changement démontre un phénomène d'intégration du langage: le cerveau regroupe des phonèmes (environ 40 hertz] en syllabes (environ 4 hertz).
    Le langage est alors analysé et l'activité oscillatoire asymétrique s'étend aux zones environnantes, dont les aires du langage (aires de Broca et de Wernickel; voir les articles sur le langage).

    Par ailleurs, les neurobiologistes ont observé que l'activité au repos de la zone corticale commandant les mouvements des mains est égale à 4 hertz,  la fréquence oscillatoire lente du langage.
    Les oscillations dans le cortex auditif  seraient elles synchronisées avec celles du cortex moteur commandant les mouvements des mains.?
    D'après A.-L. Giraud, les mouvements de la main selon un rythme syllabique aident le cortex auditif à se mettre sur la longueur d'onde du langage. Les gestes des mains et les fonctions cérébrales associées au langage auraient évolué simultanément chez les hommes préhistoriques.
    La gestuelle met de la vie dans le langage, apporte du rythme, du mordant, de l'énergie.  Une telle synchronisation neuronale favoriserait l'analyse syllabique du langage et
personnes qui parlent avec les mains sont souvent plus faciles à comprendre parce que leurs gestes les conduisent à adopter un rythme syllabique voisin de 4 hertz, qui est plus facilement analysé    par le cerveau des auditeurs.
    Alors n’hésitez pas à parler avec vos mains. !!
    Mais ne faites pas comme ce prêtre italien qui conduisait une voiture sur les routes tortueuses des Apennins, suffisamment vite pour que je le suive pendant de nombreux kilomètres, et qui parlait à son voisin de l’autre siège, lâchant souvent son volant pour faire des gestes plus démonstratifs des deux mains.
    J’en étais presque angoissé, alors que j’aurais dû penser qu’il était protégé par le Seigneur !!
Par lalileloluly le Vendredi 11 mars 2011 à 1:26
Es ce que cette fréquence correspond au période d'impulsions ou d'information qui transiste par notre tête . Qu'es ce qui fais que l'on est plus lent que cela ...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3092578

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast