Mardi 17 mars 2009 à 11:55

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/P2180124.jpg


    Qui n'a jamais connu la jalousie ? Elle existe dans toutes les cultures et sous toutes les latitudes, mais elle dépent en partie des valeurs de la société.    
    Mais je suis frappé par le nombre de mes correspondantes qui me disent être jalouses, alors que la croyance populaire (et le théâtre de boulevard), attribue surtout ce sentiment aux hommes.
    La place de la fidélité dans le couple est importante dans le développement de l’amour et la jalousie et évidemment touche les relations entre “petits amis”.!
    La jalousie est un sentiment courant : dès l'enfance, nous avons besoin d'être aimés, et même préférés et je vois souvent la jalousie apparaître lorsde changements dans les schémas familiaux (divorces et familles recomposées par exemple).!
    Je constate aussi le nombre “d’enfants gâtés” jaloux de ce que possèdent les copains et qui envient d’avoir le plus vite possible la même chose. Influence nocive de notre société de consommation !
    Alors je me suis dit que j’allais faire un ou deux articles sur ce sujet : la jalousie.
    D’autant plus qu’une dissertation d’une de mes correspondantes m’a obligé à repenser à mes cours de philo un peu oubliés depuis plus de 60 ans !!
    Commençons donc par des idées générales.

    Avant de parler de la jalousie, je crois qu’il faut définir de qu’est une passion.

    Passion vient du latin patior : éprouver souffrir, états dans lesquels l’individu subit passivement , sans être la cause de ce qui lui arrive. C’est le cas des souffrances du Christ
    Cette notion a beaucoup évoluée au cours des siècles.

    Dans l’antiquité la notion de passion correspondait à son sens étymologique (Aristote) et était considéré comme un égarement par rapport à la raison (stoïciens)
    Puis au 17ème siècle la passion est un état dans lequel “l’âme”  (Descartes) ou l’esprit (Spinoza) sont soumis aux impulsions du corps, sans action de la volonté et de la raison et est souvent le résultat de l’imagination.
    Elle n’est pas que sentiment et peut avoir pour objet des choses.
    Au 18ème siècle la passion devient une émotion violente que l’on ne peut maîtriser (Hume, Kant), qui excite un désir et a le plus souvent des effets nocifs.
    De nos jour la passion est considérée comme une émotion violente, que l’on subit certes car elle est plus forte que notre raison, mais devant laquelle on n’est pas forcément passif et qui peut nous inspirer de nombreuses actions (avoir une passion pour quelque chose).

    De la même façon la notion de jalousie a subi une certaine évolution parallèle.
    A l’origine la jalousie est exclusivement amoureuse et liée à la notion de possession de l’être aimé, et repose souvent sur des suspicions imaginaires.
C’est le cas des relations jalouses des dieux antiques, ou d’Othello et Desdémone. C’est un accident dans l’amour d’un couple provoqué par l’intrusion d’une troisième personne qui vint perturber la relation possessive.
    Mais de nos jours la jalousie est plus générale et touche la propriété d’objets ou de situations et est, dans le langage courant, assimilée à l’envie, qui peut également devenir  passionnelle et obsessionnelle

    La jalousie pointe son nez dans de nombreux couples, souvent sans raison... apparente.
Que trouve t’on dans les statistiques ?
    Il semble y avoir plus d'hommes jaloux de manière pathologique que de femmes. On ne possède pas de chiffres exacts sur le phénomène. Mais ce sentiment à un niveau non obsessionnel, serait également partagé, et simplement plus visible chez les garçons.
     Il y a peut-être une raison à cela liée à la culture : on considère souvent qu'un homme peut avoir des relations uniquement pour le sexe, alors qu'une femme met forcément des sentiments dans sa relation. L'infidélité féminine est considérée comme un signe plus révélateur de la diminution de l’amour et de la possibilité d’une rupture, ce qui pourrait expliquer des réactions plus violentes et visibles du partenaire.

    Les psychologues expliquent la jalousie de maintes façons :
    Ce sentiment peut trouver une explication dans le manque de confiance en soi. Le jaloux doute de son potentiel de séduction. Lorsque l'on a suffisamment confiance en soi, on projette en général sa confiance sur l'autre.
    Paradoxalement, de nombreux jaloux (ou jalouses), sont des anxieux qui doutent d'eux même, et choisissent afin de se rassurer, des partenaires attrayants voire même séducteurs qui exacerbent ce sentiment de jalousie
    Certains assurent qu’il pourrait s'agir dans certains cas d'une "angoisse de fusion". Le jaloux a peur de perdre son identité dans le couple, et cherche donc une tierce personne pour se rassurer. La jalousie lui permet en quelque sorte de conserver son autonomie, d'exister. (J’avoue que cela me paraît être une explication “tordue” à la Freud! ).
    La jalousie peut-être un mode de vie librement consenti ! Certains couples basent leur relation sur un mode de fonctionnement provocation/jalousie. Et dans certains cas, le conjoint, objet de soupçons, peut trouver cette jalousie utile : il est le centre d'intérêt exclusif de l'autre !   

    Hommes ou femmes, la jalousie n'épargne personne. Mais ce sentiment s'exprime-t-il de la même manière selon les sexes ? Les femmes ne sont-elles pas plus possessives ?
    Voici ce que j’ai trouvé dans la littérature :
    Les jaloux, hommes ou femmes, tourmentent leur partenaire, mais chacun use de méthodes différentes :
    La femme jalouse cherche des preuves matérielles : odeurs et parfums inhabituels, document oublié dans les poches des vêtements, espionnage du téléphone portable de son partenaire. A la moindre ébauche de preuve, son attitude s'exacerbe, à la hauteur de sa peur d'être abandonnée. Elle pleure, menace…
    Elle s'efforce de rencontrer sa rivale, tente de la déstabiliser puis de la dévaloriser aux yeux de son partenaire. Enfin, elle n'hésite pas à fermer la porte au nez de celui qu'elle croyait aimer et à le rejeter sans autre forme de procès.
    L'homme jaloux surveille l'apparence de sa femme et contrôle son emploi du temps, comme si elle était un appendice de lui-même. Toute transgression des habitudes provoque une avalanche de remarques et de questions.
    Il limite sa liberté, fait le vide autour d'elle, en l'isolant de ses amis et de sa famille. S'il pense détenir une preuve de trahison, il peut devenir violent, en l'humiliant ou en démontrant sa force. Il n'a de cesse de la dominer, par tous les moyens, mais pour rien au monde il ne renoncerait à elle !
    Dans tous les cas, il s'agit d'une tentative désespérée pour se réaliser dans un amour imaginaire, qui provoque forcément de la souffrance, aussi bien chez l'homme que chez la femme.

    Et que pense le vieux singe que je suie de la jalousie de ses “guenons” vis à vis de leur petit ami ?
    Elles se posent toutes la question : "M'aime-t-il vraiment pour ce que je suis ?", et soit par manque d'assurance en soi, soit par désir de possession, sont persuadées que toute copine est une rivale en puissance.
    Elles évaluent leurs chances et imaginent comment leur petit ami les voient, , tout en guettant chez lui le moindre signe de trahison. Leur peur d'être abandonnées est aussi grande que le désir inconscient de faire se plier leur petit ami aux exigences de leur amour.
    Bien sur, ce chéri craint qu'un autre touche sa petite amie. Lorsqu’elle déploie son charme, il se persuade qu'elle cherche à plaire à d'autres que lui, et ne le supporte pas : il vit cette agression (même si elle est imaginaire) comme une perte de son honneur de mâle. Il accepterait que sa chérie le quitte, mais il ne peut admettre que ce soit pour quelqu'un d'autre. En même temps, il est fasciné par cet autre, qu'il soit virtuel ou non.
    J’ai bien souvent des doléances de tels conflits.

   
Finalement je crois que les raisons qui conduisent à la jalousie ne sont pas toujours communes aux deux sexes : tandis que la femme jalouse s'angoisse d'être laissée pour compte, l'homme vit la jalousie comme une perte de sa puissance. Dans les deux cas, pourtant, les jaloux poursuivent de leur haine amoureuse, voire de leur violence, non seulement leur partenaire, mais aussi l'hypothétique rival(e).

Par with-the-light-out le Mardi 17 mars 2009 à 12:13
Je me retrouve bien dans le comportement feminin décrit plus haut .. sans grande fierté d'ailleurs. Mais mes jalousies par rapport aux hommes qui m'entourent ont toujours été motivées par une peur de perte de puissance pas vraiment par peur d'être laissée, quoi que les deux se suivent surement. Etrange besoin de devenir une addiction plus qu'une amante.
Par glandeur-rockmantique le Mardi 17 mars 2009 à 12:49
Selon moi, la jalousie provient principalement de deux raisons :
- le désir de possession de l'être aimé ;
- la peur de le perdre.

Le modèle amoureux dominant nous enseigne tristement que l'infidélité c'est mal, que n'est précieux que ce qui est unique, qu'il est possible de trouver en une seule personne le confident, l'amant, le protecteur, l'ami... c'est bien sûr très dur, et ça l'est encore plus si on se met en plus à croire qu'il faut rester avec la même personne toute sa vie. De ce point de vue, très courant parmi mes semblables, je trouve assez normal que beaucoup se mettent à croire que leur copain/copine leur appartient, qu'ils ont un droit sur lui, le droit d'être les seuls à les aimer et à être aimé d'eux.
Heureusement, et avec un peu de volonté, on peut se débarrasser de cette jalousie là.

Et puis il y a l'autre jalousie, celle qui met tes sens en éveil quand tu vois ton/ta conjoints parler avec un inconnu en souriant un peu trop, celle qui te dit que l'amour est un sentiment évolutif qui peut un jour s'en aller. Celle qui te donne la peur de te retrouver tout seul, de le/la perdre.
Là encore, je vois un espèce de problème de société. Je sais qu'on peut aimer deux personnes à la fois. Seulement la société condamne ce genre de pratiques et empêche la multiplication des relations, sous peine d'être taxé de "connard" ou de "salope".

La jalousie c'est vraiment un truc qui peut pourrir votre existence et la vie d'un couple. On peut à peu prêt s'en débarrasser, en travaillant sur soi même et en remettant en cause certains concepts destructeurs mais populaires.

Vive l'amour libre !
Par kaa le Mardi 17 mars 2009 à 12:54
Si la jalousie à faible dose peut être considérée comme preuve d'amour, elle est souvent responsable de nombreuses ruptures lorsqu'elle devient maladive.
Par Satine le Mardi 17 mars 2009 à 13:01
la jalousie ça peut devenir un enfer pour certains, quand c'est excessif. mais à petites doses, je trouve que ça attise la flamme. je pense qu'un soupçon de jalousie c'est nécessaire dans un couple. mais juste un soupçon hein :p
Par lavieselonmoi le Vendredi 20 mars 2009 à 9:23
La jalousie, est le pire des maux dans un couple, puisqu'elle amène, le manque de liberté, la suspicion, la violence, en final bien souvent.
J'ai vécu cette situation, et je ne m'en suis sortie qu'après 28 années de mariage. C'est difficile au quotidien, car il faut toujours être sur ses gardes, pour ne pas dire ou pas faire un geste de trop.
La séparation a été très difficile, pour lui, mais on commence a voir le bout du tunnel. Il essaye toujours d'avoir de l'emprise sur moi, mais j'ai appris à me défendre verbalement, et je m'en porte beaucoup mieux.
Par lavieselonmoi le Vendredi 20 mars 2009 à 14:52
Pour aller dans le sens de with-the-light-out, je dis, moi aussi que l'on peut aimer deux personnes en même temps. J'ai un exemple quotidiennement sous mes yeux. Bien sûr que cela n'a rien d'aisé, puisque pour cette personne tout se complique, et qu'il est difficile au début de l'accepter. Mais cela arrive. Et ce n'est pas pour cela, que j'aime moins la personne qui a cette double vie. Ce n'est pas non plus un salop. C'est un homme que j'aime du plus profond de mon coeur, puisqu'il m'a donné la vie. C'est mon père, et cela fait plus de 30 ans que ça dure.
Une fois le plus dur passé, il faut se dire que cela n'enlève rien à l'Amour. Que certains êtres peuvent aimer plusieurs personnes à la fois, que ce sont des personnes équilibrées, et très intelligentes.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2810639

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast