Jeudi 14 juillet 2011 à 9:22

Notre cerveau : plaisir et apprentissage

Sans doute la plupart d’entre vous qui écrivez sur cowblog, (où je suis toujours étonné de trouver le pluus souvent un bon style et une orthographe correcte), lisent sans doute beaucoup.
    Alors si je vous demande si la lecture est utile, bien sûr, vous me trouverez des tas de raisons : cela fait connaître du vocabulaire et son orthographe, cela augmente notre culture, on apprend beaucoup dans les livres, cela fait travailler notre compréhension et notre imagination, et cela nous fait tout simplement plaisir et nous dispense de l’ennui.

http://lancien.cowblog.fr/images/ArtMonuments/images1-copie-2.jpg

    Mais je voudrais vous parler d’une constatation des effets de la lecture sur le cerveau.

    Selon une étude de I'INSERM, du CEA, de l'Université Paris Sud et du Collège de France, l'apprentissage de la lecture améliorerait le fonctionnement en réseau de plusieurs aires cérébrales.
    En mesurant l'activité du cerveau de volontaires portugais illettrés ou maîtrisant la lecture, Stanislas Dehaene et ses collègues ont constaté que les personnes sachant lire comprennent plus facilement le langage parlé, et que le cerveau consomme moins d'énergie à cette tâche ce qui se traduit par une activation plus discrète des aires du langage lors de la compréhension de la parole
    Constatation singulière la perception du langage parlé active davantage une aire du cerveau qui convertit les sons en segments de mots écrits, ou graphèmes. En d'autres termes, le cerveau d’une personne qui sait lire, réalise une opération en temps réel d'écriture mentale, en même temps qu'il comprend plus aisément le sens du langage parlé.
    Enfin, il “voit” la forme des mots entendus. Une aire du cerveau nommée  “aire visuelle de reconnaissance des mots” est automatiquement activée. En
écoutant une autre personne parler, le cerveau écrit mentalement et observe les
mots ainsi composés, comme s’il les voyait, puisque les aires visuelles qui travaillent sont celles qui verraient les mots s’ils étaient écrits sur du papier.
    Les mots sont compris à la fois par l'oreille et par la vue, ce qui expliquerait l'effet de facilltation de la compréhension du langage chez les personnes sachant lire.
http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/images2-copie-1.jpg
http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/images-copie-7.jpg
















    La lecture est donc un enjeu cognitif majeur.
    Outil de la compréhension des écrits, elle est aussi fondamentale pour la communication orale, et son remplacement progressif par un univers purement visuel et auditif (image plus son, type télévision), entraînerait la diminution des capacités du cerveau au moment où l'on s'interroge au contraire sur la possibilité d'augmenter ses capacités cognitives.


Par alyane le Jeudi 14 juillet 2011 à 11:16
LA lecture reste très importante même avec les nouveaux outils technologiques, rien que pour lire les notices!
Par im4gine le Jeudi 14 juillet 2011 à 13:05
Et en orthophonie, ayant travaillé avec des personnes illettrées, je suis bien placée pour le savoir =) Tu as tout à fait raison!
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 15 juillet 2011 à 14:53
Raison de plus pour bouquiner plutôt que de passer ses journées devant la télévision (qui a du bon aussi bien sûr, mais la lecture c'est mieux ^^)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3122833

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast