Samedi 22 octobre 2011 à 8:09

Politique, économie, religion.

http://lancien.cowblog.fr/images/Photosactualite1/kadafi1.jpg

     On me demande ce que je pense de la mort de Kadafi; en fait, peu de choses.
    Je pense qu’il ne faut jamais se réjouir de la mort d’un homme, même d’un criminel, mais je ne pleurerai pas non plus sur son sort.
    Il n’a eu que ce qu’il méritait : c’était un fou sanguinaire qui a de nombreux morts sur la conscience et qui faisait emprisonner, torturer et tuer tous ceux qui le gênaient, et qui par ailleurs a amassé une fortune considérable au détriment de son peuple.
    Bien sûr, en habitué des moeurs occidentales, je l’aurais arrêté pour le faire passer en jugement. Mais si ceux qui l’ont pris l’ont exécuté sommairement, ce qui semble possible, je les comprends aussi : ils ont d’autres coutumes que les nôtres, une autre justice et beaucoup de leurs camarades sont morts par la faute de Kadafi. Alors ils ont peut être préféré le voir mort que de risquer l’issue d’un procès.
    Et je pense que l’ONU ferait mieux de s’occuper de choses plus importantes que de demander une enquête sur sa mort.
    Que penseront les syriens qui meurent sous les balles de leur police et de leur armée, ou les familles des techniciens et ouvriers français de la Direction des Constructions Navales, victimes de l’attentat de Karachi ou celles des passagers morts dans les avions où le tyran libyen avait fait placer une bombe ?
    Il faut tourner la page et maintenant, c’est aux libyens de bâtir leur pays dans la liberté. C’est difficile et ce n’est pas pour autant que les conditions économiques leur permettront d’avoir une vie sereine.
    Ils ont une grande chance, par exemple par rapport aux tunisiens, c’est l’énorme rapport de leur pétrole. S’ils arrivent à l’exploiter correctement et que leurs nouveaux dirigeants soient intègres et ne confisquent pas ces richesses à leur profit, le peuple libyen devrait avoir un avenir meilleur.
    C’est ce que je souhaite aux habitants de ce pays qui depuis 40 ans ont beaucoup souffert par la faute de Kadafi.

Par autres rimes le Samedi 22 octobre 2011 à 10:45
bonjour jean-pierre
eh oui la mort d'un dictateur est toujours un soulagement,quand les tyrans disparaissent , les peuples ont l'espoir de retrouver leurs élans de liberté, et la liberté c' est important.

de nombreux personnes qui lisent la presse, les journaux ont trouvées "choquantes---" les photos où l'on voit le dictateur ensanglanté, effectivement la presse aurait surement pu éviter de montrer ce genre de photos choc !! .
perso je prèfère prendre,écouter les infos à la radio , ce qui évite d'avoir toutes les images violentes vues à la télé aux diverses infos.

te souhaitant un bon w end, A+ du troubadour Emmanuel
Par coldtroll le Samedi 22 octobre 2011 à 16:26
apparemment, il serait mort de ses blessures, suite au bombardement de son convoi par l'aviation française (pour ce que j'en ai compris) ?
Par LEPENSEURDUJOUR le Dimanche 23 octobre 2011 à 8:57
Je n'aime pas ceux qui s'arrogent le droit de faire justice, on ne combat pas l'horreur par l'horreur,ce n'est pas avec ce type de justice que l'on fait avancer la démocratie, mais qu'est ce que la démocratie? Nos pays dits civilisés ont tellement galvaudé ce mot,je ne connais plus de société démocratique, ce n'est pas parce que nous avons des libertés que nous sommes dans un état démocratique.
amicalement
Claude
Par invisible.evidence le Dimanche 23 octobre 2011 à 9:02
Je me suis sentie bizarre en apprenant sa mort. A la fois soulagée parce qu'il ne pourra plus faire de mal à personne, mais à la fois apeurée. Les conditions de sa mort ne sont pas définies et même si on ne parvient jamais à une réelle explication, on voit très bien que c'est l'horreur : les images libérées par les médias sont choquantes. Ceci-dit, ça ne vaudra peut-être que le quart ou le cinquième de ce qu'il a pu faire subir aux gens mais quand même. Je ne crois pas qu'on soigne le mal par le mal.
Le danger ici c'est qu'on découvre que des Occidentaux l'ont tué : et là, il devient un martyr. Et si ça arrive, alors il aura de nouveau partisan, même mort. Et encore du pouvoir.
La démocratie est importante mais elle ne devrait pas reposer sur un tas de morts. Sinon elle ne construira rien. Ces pays, ce pays ont besoin d'une transition et c'est là qu'ils ont besoin d'aide. De l'aide et pas du colonialisme.
C'est tellement compliqué...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3145793

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast