Samedi 24 septembre 2016 à 16:23

Sciences et techniques

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/Unknown-copie-3.jpg

     J’ai toujours été étonné de certaines options prises par les informaticiens. Le rêve des ingénieurs et techniciens qui créent les logiciels importants (je ne parle pas des gadgets sur téléphone portable ni des jeux), est le plus souvent une automatisation complète, ce qui est une erreur.
    C’était la mode en gestion, il y a une trentaine d’années, quand je travaillais, que ce soit des traitements comptables, financiers, d’approvisionnements, de gestion de stocks, de production, de personnels et même de fabrications …
    Pour les informaticiens, la machine doit se substituer à l’homme, et tout faire seule, à partir du programme prévu; on entre des données et on récupère soit d’autres données, soit des actions automatiques.
    D’une part il en résulte d’énormes programmes, de véritables « usines à gaz », peu évolutifs et peu adaptables, d’un emploi complexe, qui nécessitent une formation de longue durée, et qui favorisent les erreurs des opérateurs.
    D’autre part, ils doivent satisfaire tous les utilisateurs, de tous niveaux, et toutes les particularités des tâches, et il est impossible à un programmeur, quelque soit son niveau, de prévoir tous les détails présents et à venir, tous les cas possibles, et toutes les erreurs (ou parfois idées saugrenues) des utilisateurs.
    La fiabilité parfaite est impossible, et, la machine étant automatique, on ne peut s’apercevoir à temps des erreurs, et leur correction à postériori est difficile, voire impossible.
    J’ai toujours réagi en entreprise à cette tendance, et j’avais fait mettre en place il y a trente ans, un réseau de microordinateurs, reliés à des serveurs de données, le microordinateur n’ayant qu’un petit programme spécifique d’un type d’utilisation et l’utilisateur pouvait en partie l’adapter au niveau de l’interface, la machine se chargeant des tâches fastidieuses et des calculs, mais l’opérateur conservant la maîtrise des opérations et les tâches intelligentes demandant initiative, réflexion et décision.
    Le nombre d’erreurs était bien moindre et les personnels bien plus satisfaits et motivés.

    Je suis étonné de voir que les mêmes attitudes sont aussi de mise dans des études avancées d’intelligence artificielle, par exemple quand Google étudie une voiture entièrement automatique, où le chauffeur n’a plus besoin d’être présent.
    Une telle voiture est très complexe, basée sur des capteurs très évolués, notamment des radars toutes directions, une multitude de caméras et une informatique très importante. Une telle voiture sera donc très chère et sa diffusion limitée.
    Par ailleurs, si elle sera capable de réagir face à des obstacles fixes, et même à un environnement mobile qui obéit à des règles, je doute qu’elle puisse prévoir tous les comportements erronés ou farfelus des autres automobilistes, cyclistes ou piétons, certains comme les enfants ne se rendant pas compte du danger, et d’autres surpris, ayant des comportements aberrants.
    Je crains que la sécurité ne soit pas toujours garantie et la reprise du contrôle par un conducteur demande un temps prohibitif, en cas d’incident inattendu (délai beaucoup plus court de réaction exigé que pour un pilote automatique d’avion, les obstacles étant proches)..
    L’automatisation complète de la conduite est une erreur, alors qu’on pourrait aider le conducteur dans certaines tâches fastidieuses, mais pour lesquelles les risques sont limités, et lui laisser le contrôle intelligent dans les cas difficiles.
    Nous avons déjà des exemples, les détecteurs de recul, le régulateur de vitesse sur autoroute, le GPS, les commandes automatiques de phares ou d’essuie-glaces, le freinage en cas de détection d’obstacle, l’anti-patinage en cas de freinage trop brutal qui bloquerait les roues, etc
    Mais évidemment ces innovations sont moins prestigieuses et n’épatent pas la galerie. Mais elles sont  plus fiables, plus rapides à mettre en service, moins chères, et donc plus utiles
Par MarquiSe le Mardi 27 septembre 2016 à 15:00
Coucou
Des nouvelles de Lid concernant la migration vers eklablog ?
Par Arkeon le Mardi 11 avril 2017 à 17:07
Google sera sûrement le premier a sortir une voiture totalement autonome pour le plus grand nombre, sauf si Tesla le double !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3277156

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast