Vendredi 28 septembre 2012 à 8:31

Notre cerveau : plaisir et apprentissage

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/12reglescerveaupetit1.jpg

            L'article que j'avais fait sur l'influence d'internet sur notre comportement a interpellé certain(e)s d'entre vous, et vous m'avez demandé des compléments et notamment comment notre cerveau allait il se modifier.
 
            En fait il ne s'agit pas d'évolution physique de l'espèce humaine. Celle ci est régie par la loi de l'évolution, qui n'agit que très lentement au bout de nombreuses génération et donc dans quelques milliers d'années.
            Mais en fait, même si nos cerveau sont tous différents et ont des "préférences" innées différentes, dues à leur développement in utero, en fonction de nos gènes, de facteurs de croissance et du hasard pour les jonctions finales entre axones er dendrites, cependant les nouveaux-nés ont un cerveau qui n'accomplit que les fonctions vitales, plus quelques souvenirs acquis in utero (le son de la voix de leur mère par exemple) et qui est une source d'attachement et de sécurisation ensuite. Mais toutes nos qualités, notre personnalité future, notre savoir, sont potentiels et dépendent très fortement des apprentissages que nous subirons ou que nous saurons faire, depuis notre naissance jusqu'à notre mort.
            Ce sont les habitudes, les mécanismes de réflexion et d'action que nous allons acquérir qui vont modifier notre comportement. En effet tout apprentissage renforce la communication entre des centaines de milliers de neurones, entre dendrites et axones, à travers les synapses, et grâce à l'influx nerveux et aus neurotransmetteurs chimiques.
            Ce qu'internet peut changer, c'est donc un mode d'apprentissage, qui établit des connexions différentes entre nos neurones.
            Olivier Houdé, de l'université Paris Descartes, explique que : "
Toute stimulation est susceptible de modifier des régions de notre cerveau dès lors que nos sens, nos émotions et notre réflexion sont éveillés, et cela, sans doute depuis toujours dans l'évolution humaine ; C'est cette plasticité qui permet à l'homme d'apprendre et de s'accommoder à son environnement.".
           
            En janvier 2013, l'Académie des sciences publiera un rapport très attendu sur I'impact des écrans sur notre cerveau. Derrière le tmot « écran », c'est surtout Internet qui est visé. En effet, nous passons plusieurs heures par jour à surfer depuis nos ordinateurs ou nos smartphones. Certains croient que le Web conduirait notamment au développement d'une pensée superficielle et désordonnée.
            Il y a évidemment beaucoup de façons d'utiliser les micro-ordinateurs, tablettes et smartphones, : écrire, dessiner, calculer, chatcher, ou faire des recherches sur internet.....
            Cette dernière occupation a fait l'objet de recherches, notamment, depuis 2009, par Gary Small de l'université de Californie.
            En comparant l'activité cérébrale d'internautes novices et d'internautes chevronnés lorsqu'ils utilisent un moteur de recherche, comme Google, il s'est aperçu que les plus expérimentés activent plus de zones de leur cerveau.

 http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/IMG0001.jpg

            Sur les clichés d'IRM ci dessus, les régions cérébrales activées par des internautes novices (1) ou les internautes chevronnés (2), lors de la lecture d'un livre, sont semblables.
 Lors d'une recherche sur Internet, les internautes novices !3) activent presque les mêmes zones que lorsqu'ils lisent, tandis que les internautes plus expérimentés mobilisent des
ressources supplémentaires (4).
 
            Demain, je vous parlerai de quatre sortes d'impact de l'usage du Net sur le cerveau.
Par alyane le Vendredi 28 septembre 2012 à 11:18
L'ordinateur demanderait plus de travail au cerveau à ses débuts?
Par Alexandre Lacajou le Mercredi 6 avril 2016 à 1:54
Vous faîtes de l’incroyable job et c’est pour cette raison que j’aime ce site web !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3208701

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast