Dimanche 15 décembre 2013 à 9:09

Politique, économie, religion.

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2/images-copie-17.jpg

     Je n’ai jamais caché dans mes articles, que je n’étais pas croyant, mais je respecte toutes les religions et ceux qui y croient, sous réserve qu’ils ne veuillent pas me convertir et surtout qu’ils ne veuillent pas imposer leur religion aux autres par tous les moyens, comme les intégristes de tous bords.
    Je n’ai donc pas de raison particulière de m’intéresser au pape, mais cependant c’est un personnage important  et il a un rôle éminent dans l’orientation de l’église catholique, même si c’est une communauté très difficile à faire évoluer, car très hiérarchisée, conservatrice, et ayant de solides traditions.
    Donc je ne suis pas insensible à la personnalité des saints Pères.

    Autant dans ma jeunesse, j’avais aimé Jean XXIII qui était un pape moderne qui a fait évoluer l’église, autant j’ai peu apprécié ses successeurs, qui étaient plutôt rétrogrades, loin des réalités de ce monde et isolés des préoccupations quotidiennes des personnes qui vivent sur la terre, bien qu’ils se déplacent beaucoup dans les diverses contrées. Mais ils semblaient maintenus dans un cocon par leur entourage et restaient les gardiens des traditions passées, sans se rendre compte de l’évolution des sociétés.
    Leur position sur la contraception, le mariage, le divorce et l’homosexualité, le rôle des prêtres et certains problèmes liés à leur célibat, ont certainement éloigné beaucoup de jeunes de l’église catholique.

    Par contre j’aime beaucoup le nouveau pape François, qui est un personnage extraordinaire et j’espère que Dieu lui prêtera une longue vie, pour qu’il puisse faire évoluer l’église catholique.
    J’ai été étonné en lisant ce que disent ses autobiographies.
    Certes il est né dans une famille très catholique d’origine italienne, mais il n’a été ordonné prêtre que relativement tard,
    Jorge Mario Bergoglio est né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires en Argentine. Il suit une formation d'ingénieur chimiste à la faculté et il finance ses études en effectuant des ménages.
    Il entre ensuite au séminaire, puis en 58 au noviciat de la Compagnie de Jésus.
    Mais il reprend ses études et fait une licence de philosophie.
    Puis il est professeur de littérature et de psychologie dans l’université catholique de Santa Fé, puis dans un collège de Buenos Aires.
    Il reprend ensuite des études de théologie et ce n’est qu’après avoir obtenu son diplôme qu’il est ordonné prêtre en décembre 1969, à 33 ans.
    Il continuera à s’occuper d’enseignement dans des facultés catholiques et finira même un doctorat de philosophie en Allemagne en 1986.
    Mais pendant tout ce temps il restera près des habitants des villes où il exerce son sacerdoce et s’occupera des pauvres et des malheureux.
    Outre l’espagnol, il parle couramment l’italien (langue de ses parents), le français, l’anglais, l’allemand, (langue dans laquelle il a rédigé sa thèse de philosophie), le latin et possède des notions de portugais.
    Bref c’est quelqu’un d’extraordinaire, à la fois scientifique et littéraire, polyglotte, extrêmement instruit et cultivé, d’une haute intelligence, mais qui est resté très humain et près des contingences de la vie actuelle.
    Il a eu une carrière très rapide, nommé évêque de Buenos Aires en 1992, et archevêque en 1997 et cardinal en 2001.
    Lorsqu’il a été nommé archevêque, il a refusé de loger dans la résidence des archevêques et opte pour un petit appartement situé près de la cathédrale, où il continue à officier comme un prêtre. Il se lève vers 4 h 30 le matin pour ses journées de travail, et afin de rester proche de ses prêtres, il crée une ligne téléphonique qui le relie à eux ; de plus, il déjeune régulièrement avec un de ses curés. Un jour, en 2009, il loge avec un de ses prêtres menacé de mort par des trafiquantes de drogue dans un des bidonvilles.
    A l’occasion de sa nomination comme cardinal , il demande à ses compatriotes qui voulaient se rendre à Rome, que le produit de la quête pour les billets d'avion soit distribué aux pauvres, et la même année, à l'hôpital de Buenos Aires, il lave les pieds de douze personnes atteintes du SIDA.
    Il a été élu Pape le 13 mars 2013, et l’on raconte que parfois, il échappe aux personnes chargées de sa sécurité pour accompagner un de ses collaborateurs chargé des secours aux indigents et visite les pauvres de la ville de Rome.
    Il mène une vie très simple qui étonne tout son entourage.

    Bien entendu même s’il est beaucoup plus conscient que ses prédécesseurs des réalités quotidiennes, le pape François ne peut faire une révolution dans l’église, d’autant plus qu’en patron compétent, il perd l’avis de ses collaborateurs, et qu’une institution comme l’Eglise, ne peut évoluer que très lentement, en raison des frottements et pesanteurs, inhérents à toute grande organisation.
    Mais il est conscient de la pauvreté dans le monde et des problèmes posés par les inégalités, il s’est élevé contre les pratiques de prêtres qui refusaient de baptiser des enfants de mères célibataires et il a dit ouvertement que « le fait que la femme ne puisse pas exercer le sacerdoce ne signifie pas qu’elle soit moindre qu’un homme ».
    Ses positions sur la contraception et les homosexuels sont moins radicales que celles de ses prédécesseurs.
    Et surtout il ne défend pas la prédominance de la religion catholique sur les autres religions et noue des relations suivies avec les autorités juives et islamiques.

    Bref, bien que n’étant pas catholique, j’admire beaucoup notre nouveau pape et je pense qu’il apportera beaucoup au catholicisme.
Par maud96 le Dimanche 15 décembre 2013 à 19:32
ll aura du boulot pour réformer ces structures et une idéologie bancales! ... et à son âge, avec un poumon atrophié, il lui faut du courage. Il m'arrive de "suivre" ses "efforts" sur le blog de Sébastien Maillard ici : http://rome-vatican.blogs.la-croix.com/
Par FemmeAnonyme le Dimanche 15 décembre 2013 à 21:38
Non croyante également et il est vrai que notre nouveau pape dira t-on change de ce que nous avons connu de par son style de personnalité.
Je suis venue toute curieuse de cet article et j'en suis ravie donc je vais faire le tour de ton blog, car même avec mon ancien compte cowblog je ne l'avait jamais vu et j'en suis désolée
Par maud96 le Lundi 16 décembre 2013 à 12:58
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3257322

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast