Dimanche 24 juillet 2011 à 8:22

Biologie, santé.

     Le téléphone portable est devenu aujourd’hui un objet indispensable, même si de vieilles personnes comme moi, s’en servent avec modération.
    Mais ces téléphones sont ils dangereux pour la santé.?

    De plus, les antennes-relais sont sans cesse la cible de la colère du voisinage, qui craint des d'effet nocifs de ces émetteurs.
    L’organisation Mondiale de la santé vient de jeter un doute encore plus grand dans les esprits en déclarant que les téléphones portables ont “peut être” une influence nocive sur le cerveau.
    Bien entendu les pessimistes et les oiseaux de mauvaise augure  crient aussitôt au grand danger, tandis que les opérateurs nient cette nocivité.
    Il est bien difficile d’y voir clair dans tout cela.

    Tout d’abord rappelons la position des ondes radiotéléphoniques dans le spectre électromagnétique.
    Au dessous du visible et de l’infrarouge, on trouve d’abord les ondes radars,, puis  les fréquences utilisées par les fours à microondes, les téléphones et la wi-fi, ensuite les ondes radio  utilisées aujourd’hui dans la bande “modulation de fréquence” (FM), et enfin celles utilisées il y a quelques dizaines d’années dans les bandes de “modulation d’amplitude” !AM).

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/ondesradio.jpg

    Il est extrêmement dangereux d’être proche d’une antenne radar qui émet à grande puissance, car on risque alors des brûlures graves. Dans les fours à micro onde, l’émission est concentrée à l’intérieur et les vibrations des molécules d’eau excitées produisent rapidement une augmentation de chaleur importante, mais le processus est très différent de l’émission d’une antenne.
    L’émission radio des antennes-relais de téléphonie est fixée par un décret  de 2002 et ces antennes sont soumises à déclaration préalable et ensuite régulièrement contrôlées. Le champ électrique décroit avec la distance et on vérifie que ce champ est inférieur aux normes aux endroits où le public peut accéder et à fortiori habiter.
    Diverses études ont été menées et n’ont jamais abouti à démontrer un danger et notamment un risque de cancer lorsque ces normes sont respectées et même largement aux niveau supérieurs.
    A ce jour, la communauté scientifique considère donc que le niveau d’exposition lié aux antennes-relais est trop faible pour pouvoir induire des effets sur la santé.
    Cependant certaines personnes vivant à proximité d’antennes-relais ressentent des malaises comme les troubles du sommeil, des migraines. D'autres ont vécu des années à coté des antennes d'Allouis mille fois plus puissantes sans rien ressentir (on pouvait avec une boucle en cuivre dans son jardin alimenter deux radiateurs de 1 kw et cela empêchait derrière ce prélèvement les voisins de recevoir la radio sur quelques km et cela a été interdit !!).
    Des études expérimentales sur l’homme ont été menées pour étudier la présence ou non d’un lien entre ce type de malaises et l’exposition liée aux antennes-relais et n'ont pas permis de mettre en évidence de lien même chez les personnes se déclarant hypersensibles.
    Il est possible que ces manifestations soient provoquées par le stress psychologique lié à la proximité de l’antenne et à la crainte correspondante.
    Quant aux émissions wi-fi dans les appartements, leur niveau est encore bien plus faible.

    Le problème est plus délicat pour les téléphones portables eux mêmes.
    Leur niveau d’émission est beaucoup plus faible que celui d’une antenne, mais l’appareil est placé près de l’oreille et donc irradie à courte distance.
    Il ne semble pas que la santé des adultes en soit affectée.
    Par contre on a remarqué depuis une quinzaine d’années une augmentation du nombre de cancers du cerveau des enfants et on s’est demandé si l’usage intensif du téléphone portable pouvait en être la cause.
    Mais même si une analyse statistique factorielle peut établir une relation de corrélation, il est très difficile de savoir s’il y a cause à effet.
( Je cite toujours, à ce propos, la corrélation entre le nombre de décès des vieillards et la consommation de charbon, ce qui ne veut pas dire qu’on diminuera leur mortalité en ne les chauffant pas !).
    Par ailleurs il est difficile de définir exactement la fréquence et la distance d’utilisation.
    Actuellement aucune étude probante sur l’homme n’a mis en lumière cette action néfaste sur le cerveau des enfants, mais elle n’a pas été infirmée non plus.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/20110601copie.jpg
    Comme me l’a signalé Maud, un colloque qui s’est tenu fin mai 2011 en Turquie a fait état de trois études sur des animaux qui font état d’actions chimiques sur le cerveau.
    - Une équipe de l’Université de Gazi dirigée par Nesrin Seyha a exposé des lapins blancs à des ondes de 1.800 mégahertz quotidiennement pendant 15 minutes.
    Une augmentation significative de radicaux libres dans le cerveau des animaux exposés a été observée, ce qui pourrait, ce qui pourrait endommager l’ADN cérébral par des mécanismes d’oxydation.
    - une deuxième étude également menée par Nesrin Seyha, a montré que la “barrière hémato-encéphalique”, constituée par une structure particulière des vaisseaux cérébraux et  qui empêche les les agents chimiques ou microbiens pathogènes dangereux pour le cerveau serait rendue plus perméable chez des rats mâles (mais pas chez les femelles), après seulement 20 minutes d’exposition à des ondes de 900 ou 1.800 mégahertz.
    On ne sait pas en évaluer les conséquences et l’action différente selon le sexe n’est pas expliquée.
    - Dans une troisième étude réalisée par une équipe grecque, on a constaté une diminution de l’efficacité de la mémoire spatiale chez la souris, après une exposition à des ondes de 900 mégahertz à raison de 2 heures par jour. Cela dit il s’agit de tests assez simples dans un labyrinthe, les causes n’en sont pas déterminées et la’extrapolation à l’homme serait hasardeuse.

    Si donc nous n’avons toujours aucune preuve de la nocivité des téléphones portables sur le cerveau, l’on sait aujourd’hui, grâce à ces nouvelles études  que son utilisation a au moins une influence chimique sur le cerveau de mammifères inférieurs, sans qu’on puisse en déduire des conséquences pour la santé..
    Néanmoins, compte tenu des connaissances actuelles peu claires, il serait préférable de limiter le plus possible l’exposition à courte distance du cerveau de jeunes enfants, qui est encore en plein développement et donc plus sensible.
Par kaa le Dimanche 24 juillet 2011 à 11:01
A consommer avec modération ...
Il est vrai qu'en ce qui me concerne, c'est un outil que j'utilise aussi peu que le téléphone fixe. Mais on peut en effet se poser la question en ce qui concerne les jeunes qui l'utilisent toute la journée. Et voir des enfants maintenant de primaire arriver avec le portable à l'école, ça laisse quand même à réfléchit !
Par Dark-Riketz le Dimanche 24 juillet 2011 à 12:28
Et le pire c'est que la mode est à la modernité, et que les ados (voire même enfants !) sont considérés comme ringards s'ils n'ont pas leur propre téléphone portable !

Pour ma part, j'en ai pas eu avant mes ma majorité (et je l'ai acheté moi-même) et j'en ai pas souffert pour autant. D'ailleurs, du coup, ça m'a rendu nettement moins dépendant à cet appareil et je ne l'utilise que comme réveil-matin ou pour envoyer des sms. Je fonctionne bien plus via les textos que les appels.

Ton article était très instructif et a le mérite de préciser les théories sur la dangerosité du téléphone portable et des ondes en général, merci :D
Par coldtroll le Dimanche 24 juillet 2011 à 12:47
mon cher papa (dont l'un des domaines de compétences sont les ondes) m'a dit que la plupart des études sont biaisées pour enjoliver les résultats
et chez moi, on n'a pas de téléphone portable. j'en ai eu un, j'avais du mal à utiliser les 10 minutes gratuites mensuelles que j'avais dessus, quand on me l'a volé, j'en ai pas repris
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3125226

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast