Dimanche 15 septembre 2013 à 8:08

Le bonheur

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs4/1004111.jpg

Suite de l’article d’hier sur les statistiques des critères de Globéco sur le « bonheur dans le monde ». Aujourd’hui, la qualité de vie et la culture.
 
            Rappelons que dans les tableaux ci-dessous, la cotation est faite en supposant 100 le niveau 2000, donc en pourcentage d’amélioration (ou de dégradation). Si le chiffre plus récent est plus faible que 100, la situation s’est dégradée, dans le cas de chiffres supérieurs à 100 elle s’est améliorée.
 
 
            Le troisième type de critères retenu par Globeco est la qualité de vie, autour des critères du tableau ci-dessous.
 
Critères de jugement de situation
2005/2000
2009/2000
2000 = 100%
 
 
1 – revenu mondial par tête
127,18
140,55
2 – Disparités d’augmentation de revenu par tête
98,47
86,66
3 – Espérance de vie à la naissance
103,3
104,55
4 – Disparités d’espérance de vie
97,07
105,83
5 – Inégalités de revenu dans chaque pays
96,59
96,14
6 – Les suicides
101,83
?
7 – Le taux de CO2
97,28
95,64
8- Eau et sanitaires de qualité
102,19
106,57
9 – Les forêts
92,12
 
10 – La pollution de l’air
92
100
 
            Le revenu brut par habitant a nettement augmenté dans le monde, notamment dans les pays en voie de développement, mais il y a de très importantes disparités.
            Il est difficile de trouver un indicateur de disparité global, et Globeco a comparé le revenu moyen des habitants de l’Afrique subsaharienne à la moyenne du revenu mondial. Ce critère s ‘est détérioré, l’augmentation en Afrique étant inférieure à celle mondiale.
            La Banque Mondiale publie des statistiques d’espérance de vie à la naissance, et pour traiter la disparité, Globéco a appliqué le même procédé que pour le critère précédent.
            Le coefficient de GINI mesure les inégalités de revenus à l’intérieur de chaque pays et ce coefficient est publié chaque année par le PNUD et par la banque mondiale. Globeco a pris la moyenne de l’évolution de 60 pays. Les inégalités de revenu entre riches et pauvres ont nettement augmenté dans ces 60 pays.
            Le nombre de suicides dans le monde, rapporté au nombre d’habitants est publié par l’OMS. La situation s’est un peu améliorée, mais les variations sont irrégulières et les chiffres après 2005 non encore connus avec certitude.
            Le taux de CO2sur divers sites de la planète est régulièrement publié et une moyenne peut être faite. La situation, comme on le sait, se détériore lentement.
            La Banque Mondiale publie des données sur le pourcentage de la population mondiale« disposant d’un accès facilité à une source d’eau améliorée » et « d’installations sanitaires. La situation s’améliore, mais très lentement et de façon insuffisante, notamment en Afrique.
            L’organisation des Nations Unies pour la nourriture et l’agriculture, fait chaque année un rapport sur la situation des forêts dans le monde. Globeco a pris comme critère, l’avolution des surfaces forestières par habitant. La déforestation continue, ce qui n’est pas bon pour le climat. Pas de chiffres pour 2009.
            La pollution est évaluée à partir du taux de particules nocives dans l’air. J’avoue que ve critère me paraît bien léger car il ne donne aucun renseignement sur leur nature chimique ni quant à leurs dimensions. On mélange des particules bien différentes ! Aussi l’effort qui semble avoir été fait pour que la pollution n’augmente pas me paraît bien discutable.
 
            Si, dans ce domaine, on constate une amélioration globale, on constate que le fracture entre pays riches et pays pauvres continue à augmenter.
 
 
            Le quatrième type de critères est la culture, au sens large : recherche, formation, information, communication…, autour des critères du tableau ci-dessous.
 
Critères de jugement de situation
2005/2000
2009/2000
2000 = 100%
 
 
1 – Recherche et développement
112,93
143,97
2 – Niveau d’éducation
110,31
114,43
3 – Disparités de niveau d’instruction
108,78
107,78
4 – Presse et journaux
109,70
115,30
5 – Internet
141,95
241,96
6 – Cinéma
129,19
141,72
7 – Tourisme international
110,51
120,48
 
 
            De multiples organismes produisent des statistiques sur la recherche et le développement. Globéco a utilisé les chiffres de dépenses mondiales de l’Observatoire français des sciences et des technologies qui publie tous les deux ans un rapport intéressant intitulé
« Sciences et technologies – indicateurs ».
            Le niveau de scolarisation est évalué d’après les taux de scolarisation publiés par l’UNESCO. Les progrès sont net, mais les disparités restent importantes. Celles ci ont été estimées en comparant l’Afrique subsaharienne, pays très défavorisés, au reste du monde. Mais on constate que l’amélioration est presque identique à celle mondiale, jusqu’en 2005, puis se dégrade ensuite..
            Les progrès de la presse sont évalués à partir du nombre d’exemplaires de journaux quotidiens payants et gratuits par millier d’habitants dans le monde et par pays, qui est publié chaque année par l’Association mondiale des journaux. L’augmentation de ces chiffres est nette.
            L’union internationale des Télécommunications (IUT) publie tous les ans des éléments concernant l’utilisation d’internet ; les données retenues concernent uniquement le pourcentage d’internautes, , qui par ailleurs suppose la possession d’un téléphone. Cependant, pour tenir compte du fait que l’utilisation d’internet était à ses débuts en 2000, on a pris pour référence de base la moyenne entre 2000 et 2005.
            « Screen digest », revue britannique, publie périodiquement le nombre de films produits dans le monde, chiffres qui ont servi à l’évaluation suivante.
            L’organisation mondiale du tourisme (OMT) publie et met à jour tous
les ans le nombre de touristes internationaux, qui a été utilisé rapporté à la population mondiale.
            On trouve dans ce domaine dit »culturel » les plus fortes augmentations. C’est assez normal car cela correspond à l’évolution des techniques, notamment en communication, multimédias et transports.
 
 
            J’espère que ces évaluations statistiques de l’évolution mondiale vous ont intéressés, car on les trouve rarement dans la littérature quotidienne et on en parle peu à la télévision.
            Dire, qu’elle représente une mesure de l’évolution du bonheur dans le monde, me paraît pas contre assez exagéré. Et c’est sans rapport avec le bonheur individuel de chacun.
            Mais trois choses m’ont frappé :
                     - d’abord, et cela on le constate partout, les inégalités entre les pauvres et les riches s’accroissent, et cela ne va pas dans le sens de l’augmentation du bonheur.
                     - ensuite l’un des critère en régression forte est celui de la situation économique à partir de 20905 : on ne nous apprend rien : c’est la crise actuelle. 
                      - mais un facteur le plus négatif et dans des proportions extraordinaires,  est l’accroissement des victimes de catastrophes naturelles qui dépasse de très loin toutes les autres estimations. Est ce une conséquence du changement climatique, nous ne pouvons encore l’affirmer, mais c’est inquiétant.
 
 

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3250545

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast