Vendredi 2 juillet 2010 à 15:48

Actualité

     Je n’aime pas faire des articles sur la religion car je ne veux choquer personne dans ses convictions que je respecte.
    Mais un fait divers m’a amusé et je voudrais vous en parler.



 http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/images1.jpg       J’ai toujours pensé que quelle que soit la religion, il ne fallait pas prendre à la lettre les versets des écritures, que ce soit le Coran, la Bible ou les Evangiles. Ces textes datent de plus de mille ans et sont adaptés à la vie de ce temps là et ne sont pas toujours transposables dans la vie moderne.
    C’est l’erreur que font les intégristes de toutes les religions.
    Certains des intégristes du monde musulman sont très présents en Arabie saoudite et  il y a une trentaine d’années, quand on séjournait dans un hôtel réservé pourtant aux étrangers, si on regardait un film (américain) à la télévision, l’image était souvent remplacée par celle d’un homme barbu, qui vous disait qu’un homme et une femme étant seuls dans la même pièce, et qu'on ne pouvait diffuser cette image. Et pourtant sur le même film en Europe, on pouvait vérifier que les deux personnages étaient habillés normalement, discutaient et ne s’embrassaient même pas !!!

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/images-copie-1.jpg    Les femmes là bas sont considérées comme des êtres inférieurs à soumettre, et pourtant ce sont elles qui réussissent le mieux dans les études et sont ensuite ingénieur, médecin, avocat....
    Non seulement elles doivent sortir avec un voile sur la tête, mais n’ont pas le droit de conduire une automobile, prérogative des hommes et doivent donc se faire véhiculer par des chauffeurs.
    Mais c’est compter sans leur intelligence et je cite ci-dessous un article du courrier international.
    Pour ceux qui ne le sauraient pas, une fatwa est, dans l'islam, un avis juridique donné par un spécialiste religieux de loi islamique (appelé mufti), sur une question particulière, émis à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire.
    Un “hadith”, c’est le rapport écrit ou oral des paroles et règles instituées par le prophète Mahomet et qui ont été transmises par voie orale, puis écrites par la suite.

    “Les femmes saoudiennes veulent utiliser une fatwa à leur avantage et lancent une campagne pour enfin obtenir le droit de conduire dans le royaume conservateur. Si elles n'obtiennent pas satisiaction, elles menacent d'appliquer à la lettre l'édit religieux les autorisant à donner le sein aux hommes qui les conduisent pour en faire l'équivalent de leurs fils. Leur campagne aura pour slogan: "Laissez nous conduire ou nous donnons le sein à tous les chauffeurs étrangers".
    Les femmes ont pris cette décision à la suite de la publication de la fatwa controversée, jugée à la fois étrange et drôle, qui a été édictée récemment par Cheikh Abdul Mohsen Bin Nasser Al-Obeikan, membre du Conseil des grands oulémas d'Arabie Saoudite et conseiller du roi. D'après Al-Obeikan, les femmes saoudiennes ont le droit de donner le sein à leurs conducteurs étrangers afin d'en faire l'équivalent de leurs propres fils et frères de leurs filles.
    En devenant ainsi membres de la famille, les étrangers peuvent se mêler librement au reste du foyer sans violer la loi islamique interdisant aux hommes et aux femmes de frayer ensemble. Dans l'islam, la relation entre frères et sœurs de lait est jugée aussi importante que la fratrie de sang.
     "Une femme peut donner le sein à un homme adulte afin d'en faire soit fils. De cette manière, celui-ci pourra la fréquenter, elle et ses filles, sans enfreindre la toi islamique", a déclaré Al-Obeikan.
    Le religieux a fondé sa fatwa sur un hadith du Prophète, mais par la suite, Al-Obeikan a expliqué que sa parole avait été déformée par les médias locaux, qui n'avaient pas précisé que le lait devait être tiré de la femme et donné à l'homme dans une tasse.
    Plusieurs femmes saoudiennes ont condamné cette fatwa. Le quotidien arabe Al-Wataiz cite l'une d'elles, qualifiant cette loi de "ridicule et bîzarre". "
    Cette fatcva crée la polémique chez les femmes.
    “Est-ce vraiment tout ce qui nous reste à faire : donner le sein à des étrangers ? La religion islamique me laisserait donner Ile sein à un étranger, mais, je n'aurais pas le droit de conduire ma propre voiture ?" s'interroge une autre femme saoudienne, “ je n'ai pas donné le sein à mes propres enfants, comment pourrais-je le faire avec un étranger ? C'est n'importe quoi !"
    D'après une autre femme, la fatwa devrait également s'appliquer aux maris, qui devraient alors téter le sein de leurs employées de maison. "Comme ça, ils deviendraient frères et sœurs", explique-t-elle.
     "Les femmes doivent-elles donner le sein à leur chauffeur en présence du mari ou peuvent-elles faire cela en privé ? " avait demandé Suzan Mashhadi, écrivain d'origine saoudienne, à Al-Obeikan. "Qui protégera la femme si le mari rentre chez lui et trouve inopinément sa femme en train de donner le sein à son chauffeur? “

    J’espère que les femmes saoudiennes vont obtenir le droit de conduire, sinon on va voir partir là bas tous les chauffeurs de taxis français !

Par alesia le Samedi 3 juillet 2010 à 22:16
je souris car j'ai droit aux sujets des articles en avant première ! XD
Par Lux le Dimanche 4 juillet 2010 à 23:58
Ôo y'en à qui se rebelle là. c'est bien.
(mais bon c'est bien aussi d'avoir un chauffeur)
Par deamone-iak le Lundi 5 juillet 2010 à 18:24
Olala... C'est incroyable ce truc! Je ferais bien de lire le Coran, on en apprend des trucs!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3014738

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast