Mercredi 30 août 2017 à 15:39

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Image4/2092790macronsixreformessocialesen18moiswebtete030373518934.jpg

    Certains de mes lecteurs se félicitent de la baisse de popularité d’Emmanuel Macron, d’autres s’en étonnent et ne voient pas ce que lui reproche l’opinion publique.
    Personnellement cela me paraît assez normal car le gouvernement a accumulé les maladresses.

    D'abord l’empressement à ramener le déficit budgétaire au dessous de 3% paraît exagéré. On reprochait à Hollande sa rigueur qui a freiné la consommation des ménages, et l’on se montre encore plus rigide que lui, tant en matière de dépense que d’impôts.
    On peut se demander pourquoi cette hâte ? Pour paraître encore us européen que madame Merkel ?
    Les français, qui attendaient une pause et une bouffée d’oxygène en matière de finances sont déçus.

    La baisse de dépense imposée à l’armée les a choqués. La France a supporté seule l’intervention en Afrique, qui l’a sauvée de la conquête de Daesh, elle a payé un lourd tribu aux attentats et l’opération sentinelle coûte cher. Alors restreindre le budget de la défense dans ce contexte paraît injuste, et certaines conditions de fonctionnement (logements insalubres, retards de soldes…) paraissent très anormales.
    Les circonstances du licenciement du chef d’Etat Major des Armées a choqué également. Certes il était dans son tort en exposant ses doléances directement à la presse, mais quand on veut passer un savon à un subordonné, on le fait dans son bureau entre lui et soi, et non en public. C’est une règle élémentaire de gestion humaine.

    La baisse de l’APL des étudiants est une maladresse insigne. Cela ne rapporte que quelques millions et pour presque la moitié des étudiants qui sont obligés de travailler pour vivre, même 5 € est important. SI l’on reprochait à certains de profiter abusivement de cet APL, on pouvait imposer des conditions de ressources plus contrôlables, mais s’attaquer à des jeunes qui ont besoin d’apprendre et ont du mal à joindre les deux bouts est choquant.

    Je ne pense pas que les français soient très inquiets quant à la réforme du code du travail, qui est nécessaire. Mais passer par des ordonnances est maladroit car cela jette la suspicion sur une volonté d’imposer des vues quelque soit l’opinion d’autrui. On pouvait attendre deux mois de plus et on ne risquait pas une déformation trop grande par l’assemblée qui est acquise au gouvernement.
    Et puis certaines disposition paraissent curieuses, par exemple l’extension du contrat de chantier. Appeler CDI un contrat à durée déterminée (celle du chantier) est absurde. Pourquoi ne pas avoir recours au CDD ? Sans doute pour diminuer les indemnités en fin de contrat :encore le travailleur licencié qui trinque !

    Préférer la diminution de la taxe d’habitation et l’augmentation de la CSG est également maladroit. La taxe d’habitation était versée aux collectivités locales alors que c’est l’Etat qui encaisse la CSG. Les élus locaux se sentent floués, même si l’Etat a prévu vaguement une certaine compensation. Et les impôts locaux vont donc augmenter encore.
    Les retraités ont voté majoritairement pour Macron. Si pour les faibles retraites la baisse de la taxe d’habitation compensera sans doute l’augmentation de CSG, par contre les retraites moyennes, qui n’ont pas été augmentées depuis 5 ans et ont vu les impôts, tant sur le revenu que locaux, largement majorés, ces retraites ne bénéficieront pas de la baisse de taxe d’habitation, et par contre verront leur retraite diminuée par l’augmentation de CSG.

    La suppression brutale sans préavis des contrats aidés est une absurdité car ces contrats étaient utiles en maints endroits et étaient un système de réinsertion.
L’économie correspondante est elle si évidente, car maintenant il va falloir payer des indemnités de chômage à ces personnes.
    On a l’impression d’une improvisation, des gens qui cherchent les bouts de chandelle à économiser sans se préoccuper des circonstances.


    Cela dit certaines actions du gouvernement ne sont pas négatives par exemple les actions à l’étranger du président ou celles du Ministre de l’Education Nationale.
    J’espère simplement que le gouvernement se montrera plus adroit et écoutera davantage les souhaits de la Nation et qu’il réfléchira avant de lancer sans étude préalable et concertation des opérations d’économie à la petite semaine.
    Les électeurs étaient d’accord pour des réformes, mais réfléchies et étudiées et qui en vaillent la peine..
    La majorité actuelle avait été élue dans cet espoir.
Par autresrimes le Samedi 2 septembre 2017 à 11:25
un musical et poétique bonjour Jean-pierre
je pense que tu as du profiter du bon air et soleil breton .
je suis allé quelques jours en Bretagne

EN CE 2 SEPTEMBRE 2017 MON BLOG FÊTE SES 10 ANS !!!!!!!!!!

A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3278416

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast