Samedi 22 juin 2013 à 7:39

Enseignement, école, fac

http://lancien.cowblog.fr/images/Fleurs3/1004001.jpg

Je poursuis ma revue des sujets de philo du bac.
            Un sujet qui m’aurait passionné, mais aurais je , à l’époque, les connaissances pour le traiter : celui des L
                     Le langage n'est-il qu'un outil ?
 
            D'abord, qu'est ce qu'un outil?
            J’avoue, pris de doute, avoir été consulter mon petit ami Robert et ma petite amie La Rousse, et j’y ai lu :
« instrument fabriqué et utilisé par un être vivant ou une machine afin d'exercer une action sur un élément d'environnement »    et aussi :
« élément d’un activité, utilisé comme moyen, comme instrument ».
            Evidemment c’est très concret ! Mais après tout :
            Par ailleurs le langage c’est évidemment avant tout la parole, les mots, l’écrit aussi, que ce soit dans notre langue ou les langues étrangères, mais c’est toute forme d’expression : le langage par signe des sourds-muets , l’écriture musicale, un « langage informatique »....
 
            Le langage c’est avant tout un instrument de communication.
            Je ferai dans quelques semaines un article sur le développement du langage chez l’enfant. Le langage ne s’apprend qu’au contact de ses semblables et il ne s’invente pas. Il nécessite toutefois des capacités étendues et complexes, à la fois physiologiques des organes (voix, audition, mains), du cerveau (centres d’interprétation) mais aussi la mémoire, des capacités de compréhension et d’abstraction.
            Contrairement à l’idée répandue, ce n’est pas le propre de l’homme : mon petit chien York comprenait parfaitement la signification d'environ 300 mots, et certaines nuances, comme les compléments d’attribution. J’ai vu autrefois, dans mon métier, apprendre le langage des sourds-muets à des chimpanzés, et ils savaient très bien faire des phrases : sujet, verbe, complément, avec certaines notions abstraites comme « beau ».
            Instruments de communication, les langues : mots, grammaire, syntaxe, et le langage, sont donc bien des outils, inventés et fabriqués par l’homme en vue d’une action sur un environnement : celui des autres hommes (et accessoirement des animaux, voire aujourd’hui des machines, avec la commande vocale).
            C’est extrapolable aux langages informatiques, qui permettent de communiquer avec les ordinateurs ou au langage statistique, qui permet d’agir sur des données chiffrées  ….
            Outil de communication avec les autres, c’est évidemment un outil de communication avec soi-même, c’est à dire d’expression orale ou écrite.
 
            Le langage n’est il que cet outil de communication et d’expression. ?
Avant de nous exprimer, de communiquer avec les autres, nous pensons en nous mêmes ; Comment ?
            En fait, pour saisir et mémoriser l’environnement, nous avons nos cinq sens et donc les sensations qu’ils nous procurent. La sensation privilégiée est la vue et lorsque nous pensons, notre cortex frontal est en action et de la mémoire, remontent essentiellement, par l’intermédiaire de deux mémoires tampons à court terme, des images par une mémoire sensitive, et des mots par une mémoire lexicale.
            La pensée est donc essentiellement faite d’images et de mots.
            Mais remontent aussi au cortex frontal, à partir des centres émotionnels, des émotions, des sentiments, des pulsions.
            Toutes ces sensations sont des « impressions neurologiques » assez mal définies, et si nous voulons les préciser, il nous faut les décrire avec des mots.
            Mais ces mots circulent presque inconsciemment dans notre cerveau, précisant peu à peu nos pensées.
            On peut alors le considérer comme un outil, car c’est le même que celui de la communication, mais c’est alors un outil ayant un certain automatisme, une certaine autonomie et qui précise nos pensées avant de les exprimer.
 
            J’ai surtout parlé du langage lexical, attaché aux mots de notre langue.
            Mais les notes de musiques sont aussi un langage. Le savoir faire de notre main qui manie un crayon ou un pinceau pour créer une image aussi.
            Le photographe qui utilise son appareil ou sa caméra, transmet aussi un message par l’image.
Si j’offre un cadeau ou un bouquet, je dis mon amitié ou mon amour ; on parle bien du « langage des fleurs ».
            Comme les mots ces langages là peuvent exprimer le beau, nos sentiments, nos émotions. Certains sont des outils certes, mais en fait ce sont davantage des « savoir faire ». D’ailleurs le maniement des mots par un écrivain ou un poète en est également un.
            Finalement les langages sont certes des outils, mais ce sont aussi le support de nos connaissances, et en définitive, de la représentation du monde y compris des notions les plus abstraites et les plus personnelles.
            Ils peuvent susciter des émotions et des états d’âmes, des actions au delà de la simple communication. Don Juan qui parle à sa belle, parle en fait pour ne rien dire, mais pour la séduire, et/ou pour la rendre heureuse. (mais après tout c’est un outil de séduction !)
 
            Peut être aussi certains trouveront péjoratif le mot « outil » ; Un outil, cela se casse, se jette, se perd.
            Les langages se périment, évoluent se renouvellent, et chacun pourrait presque s’en créer un qui lui soit propre, pour son usage personnel ou réservé à quelques initiés.
Par kaa le Samedi 22 juin 2013 à 17:07
Le bac est très loin derrière moi et je regarde plus vers la retraite maintenant ^^
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3243587

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast