Mercredi 30 septembre 2009 à 8:20

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/bba45afca9d711de98be42a400a9fc7f.jpg

    
Quelques mots d’abord du vaccin anti-grippe, qu’il s’agisse de la grippe saisonnière ou de la grippe mexicaine.

    De quoi est il composé. ? Comment le fabrique t’on ?

    On parle de virus morts, ce qui est idiot puisqu’un virus n’est pas vivant.
    En fait il s’agit de souches d’un virus (spécifique du vaccin qui ne protège pas ou peu contre un autre virus de grippe), qu’on cultive dans des embryons de poulet - des oeufs - . Ensuite on “casse “ le virus et on isole des protéines NA et HA , ainsi qu’une partie de l’ARN, insuffisante pour que le virus se multiplie, et suffisante pour faire fabriquer des anticorps par les lymphocytes B de notre corps.
     Donc le vaccin ne peut en aucun cas donner la grippe à quelqu’un qui n’a pas déjà été contaminé par le virus.
    Les vaccins contre la grippe “mexicaine” sont fabriqués exactement de la même façon que les vaccins contre la grippe “saisonnière” si ce n’est que l’ARN correspondant est différent.Ils contiennent des virions fragmentés ou des antigènes de surface, et, à priori, leur efficacité et leur tolérance sont comparables.
    Dans la grippe saisonnière, chaque année au mois de février, l’OMS sélectionne 3 souches ( de de type A et une de type B), qui semblent devoir être les principales responsables des grippes de la saison à venir (novembre à mars dans l’hémisphère nord ).
    Les virus de la grippe saisonnière sont collectés par 110 sites de surveillance répartis dans le monde entier.
Les souches pour l’hémisphère sud sont choisies en septembre.
    Dans le cas de la grippe mexicaine, la souche est unique et a été prélevée sur des malades avérés de cette grippe.
,    Certains vaccins reçoivent en outre des “adjuvants” qui sont des produits destinés à exciter nos défenses immunitaires ou pour le conserver quand l’utilisation estn’est pas à court terme. Certains de ces produits ont déclenché une polémique et j’en parlerai plus loin.
    Le vaccin Pasteur-Sanofi français ne contient pas d’adjuvant.

    On a maintenant un recul de plus de 20 ans sur la vaccination anti grippe “saisonnière”. Le vaccin reste le meilleur moyen d’éviter la grippe.
    On a pu ainsi réduire sensiblement le nombre de décès dus à la grippe (2500 décès contre 18 à 33 000 avant la vaccination).
Parmi les plus de 65 ans, 65% sont vaccinés, mais les personnes vulnérables restent insuffisamment vaccinées (moins de 40%) ;
ainsi que les professionnels de santé (Seulement 2 à 25%).
    L’efficacité est de 70 à 90% chez des adultes en bon état général lorsque le vaccin est bien adapté aux souches circulantes.
Chez les sujets plus âgés, il est moins efficace, mais il réduit significativement les complications, les hospitalisations, et la mortalité.
    Les contre-indications absolues sont l’hypersensibilité à l’œuf, aux protéines de poulet ou à l’un des composants du vaccin, les infections aiguës et la fièvre.On ne recommande pas officiellement la vaccination chez la femme enceinte contrairement aux USA.
On peut vacciner la femme qui allaite. Les recommandations chez les patients séropositifs sont les mêmes que pour la population générale.
    Le vaccin ne procure une protection que 15 jours après l’injection.
    A priori le vaccin contre la grippe mexicaine devrait être aussi efficace que les autres, mais ce n’est pas une certitude absolue (sur le mécanisme de coupure de l’ARN en éléments efficaces pour produire des antuicorps), et c’est pour cela que l’on ne savait pas avant essais s’il y aurait une ou deux injections. Des essais d'efficacité sont en cours.
Il semble que pour le vaccin Sanofi, une seule injection suffira.
   
    Des rumeurs diverses ont circulé sur les effets secondaires des vaccins, rumeurs infondées pour la plupart, et dans d’autres cas reposant sur d’autres vaccins notamment fabriqués avant 1980 avec des méthodes de purification beaucoup moins performantes qu’aujourd’hui.
    En ce qui concerne le vaccin saisonniers, on n’a pas contaté de’effet secondaires importants. Les chinois qui ont pratiqué une vaccination de masse font état d’un cas important pour un million de vaccinés, mais par contre un peu moins de 1/10 000 petites réactions de légère inflammation locale au niveau de l’injection qui disparait en quelques heures.   
    Personnellement je me fais vacciner contre la grippe depuis 15 ans et  je me porte bien, sans grippe saisonnière !

    La critique la plus importante porte sur les adjuvants : et notamment  les sels de mercure, le squalène et l’hydroxyde d’alumine.
    Une remarque générale d’abord qui ne concerne pas que ce vaccin, mais de nombreuses rumeurs, notamment concernant des produits cancérigènes.
    Tous les produits sans exception sont nocifs (on faisait mourir les gens au Moyen Age en leur ingurgitant 40 litres d’eau ! ) Mais ces toxicités dépendent de la quantité présente (en général par rapport au poids de la personne, donc en mg ou μg par kg). Mais lorsque les quantités présentes sont infimes par rapport aux doses dangereuses, il n’y a pas danger.
    On utilise régulièrement en médecine des poisons à des doses très inférieures aux doses dangereuses (morphine, digitaline...)

    C’est ce qui se passe pour le thiomersal, (désinfectant et conservateur), qui comporte un éthyl-mercure-thiosalicylate de sodium. Or il est connu que les dérivés du mercure sont dangereux. (des exposition au méthylmercure en milieu industriel ont provoqué des atteintes neurologiques au Japon). Oui mais tout dépend de la dose.
    Les études ont montré qu’il fallait des doses alimentaires de l’ordre du mg par kg de poids et par semaine pour aboutir à ces maladies, et  la norme OMS est fixée, beaucoup plus bas,  à une dose inférieure à 200 μg par semaine.
    La quantité unique dans un vaccin est de 30 μg de thiomersal environ, ce qui est sans danger, le seul effet secondaire pouvant être une réaction cutanée inflammatoire au point d'injection dans les 48-72 h après une vaccination  et persistant quelques jours,
    Le thiomersal est d’ailleurs utilisé depuis des années notamment dans des gouttes ophtalmiques et dans de nombreux autres vaccins.

    Le squalène est utilisé couramment aux Etats Unis.  
C’est un produit présent dans notre corps, que l’on trouve dans l’huile d’olive et dans certains poissons et il semble avoir une action bénéfique comme anti-oxydan, mais il semblerait qu'à la suite de l’injection de squalène, le système immunitaire risque de supprimer dans notre organisme ce “bon” squalène.
    Ce produit présent dans les vaccins anti-charbon injectés aux GI dans la guerre du Golfe a été accusé d’être en partie à l’origine des syndromes constatés chez certains soldats, mais la lecture des raports laisse perplexe car il y a certes des corrélation, mais pas d’explication de cause à effet, et nombreuses sont les causes possibles de ces syndromes. La nocivité du squalène n'est pas avérée.
    Difficile d’avoir une idée précise sur l’action de ce produit et dans le doute, il vaut mieux choisir d’autres vaccins, ne contenant pas de squalène, notamment chez les personnes atteintes d’une maladie auto-immune.

    L’hydroxyde d’aluminium est un adjuvant de vaccins destiné à stimuler la réponse immunitaire. L’aluminium est présent dans 25 vaccins couramment utilisés en France, dont les vaccins diphtérie, tétanos, polio, ainsi hépatites A et B
    Une nouvelle maladie, la myofasciite à macrophages (MFM) liée à l’aluminium vaccinal, a été isolée en 1998. Se manifestant essentiellement par des douleurs articulaires et neuro-musculaires ainsi que de la fatigue chronique. Le Comité Consultatif pour la Sécurité des vaccins de l’OMS ' a conclu un lien de causalité très probable entre l’administration d’un vaccin contenant de l’hydroxyde d’aluminium et la présence de cette maladie. En outre l’hydroxyde d’aluminium est soupçonné, à des doses lpus imporatnates, d’engendrerdes troubles neurologiue
    Il y a près de 20 ans, alors que l’on connaissait déjà la toxicité de l’aluminium, les chercheurs de Pasteur-Vaccins avaient mis au point un adjuvant au point à base de phosphate de calcium qui pourrait remplacer l’hydroxyde d’aluminium, qui apparaît comme un produit néfaste dans les vaccins.
    Il est donc prudent de ne pas utiliser des vaccins contenant de l’hydroxyde d’aluminium et du squalène, mais la question ne se posera sans doute pas en France puisque le vaccin Sanofi est dépourvu d’adjuvant de même que les vaccins contre la grippe mexicaine, fabriqués aux USA.   

    Certains articles font état du risque de syndrome de Guillain-Barré, maladie neurologique assez rare. qui aurait un lien avec des ADN à double brins comme ceux du virus de grippe.
    En France, 2,8 cas sont diagnostiqués chaque année sur 100.000 personnes. Dans plus de deux tiers des cas, elle est contractée à la suite d'infection par un virus, tel qu'un rhume ou une grippe. Lors d'une épidémie de grippe dans les années 1970 aux États-Unis, où 45 millions de personnes avaient été vaccinées, 500 cas de ce syndrome avaient été diagnostiqués. Mais le lien avec le vaccin en question n'a jamais été prouvé et il semble que le risque de contracter ce syndrome est plus lié à la grippe elle-même qu'aux vaccins". Selon l'OMS, il y aurait 4 à 7 cas sur 100.000 grippés. Et s'il existe un risque lié au vaccin, il serait proche d'un cas sur un million de vaccinés.

    J’espère que ces deux articles répondent aux questions qui m’ont été posées sauf celle-ci : faut il se faire vacciner.?
    Je pense que c’est une question personnelle d’appréciation du risque.
    En ce qui me concerne, je me fais vacciner la semaine prochaine, comme tous les ans contre la grippe saisonnière et je pense que dans un mois, si les personnes prioritaires ont été vaccinées, je me ferai aussi vacciner contre la grippe mexicaine, car je pense que le risque d’effets secondaires est minime vis à vis du risues de maladie, le vaccin étant en outre le meilleur moyen pour que a grippe ne se propage pas.
    Et j’avoue que cela ne me panique pas du tout   lool

     Deux mots des anti-virus contre la grippe, et notamment le Tamiflu dont on parle beaucoup.
     Ce produit bloque l'action de la neuromidase et empêche donc la contamination des cellules par le virus. Il ne paraît pas avoir d'effet secondaire significatif (sauf allergies).
     Par contre son efficacité est limitée car il est peu efficace en prévention (pendant quelques jours seulement) et ne peut donc servir que de façon très temporaire pour éviter la contamination par un malade, mais celle-ci a de fortes chances d'avoiir déjà eu lieu, puisqu'on est contagieux environ 24 heures avant les symptômes de grippe. A titre thérapeutique, il faut l'utiliser aavnt la multiplication des virus et donc dans les 24 à 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes.
     Ceci est vrai pour tous les anti-virus grippaux.

Par jazz le Mercredi 30 septembre 2009 à 11:32
coucou Jean-pierre
intéressant ton article.
que de vaccins par ci par là !!!! aie aie !! moi je fuis tout çà !! et ne m'en porte que mieux.
connais tu la chanteuse mélodie Gardot , un bel univers et un chemin de vie (----) !!
bonne journée et A+ de Emmanuel
Par Paskale le Mercredi 30 septembre 2009 à 15:30
La France a reçu les premiers vaccins, mais le retard s'accumule dans la fabrication. Ils estiment qu'on ne disposera pas dans les prochains mois de vaccins en quantité suffisante dans le monde contre le virus de la grippe mexicaine!!!
Aïe!!! Il est dit aussi que ce virus voyage à une vitesse incroyable!!!
Par monochrome.dream le Mercredi 30 septembre 2009 à 17:22
Cet article (plus encore que le précédent) a le mérite de mettre de l'ordre dans un sacré vrac de délires... Merci d'avoir pris le temps de l'écrire :)
Par kaa le Jeudi 1er octobre 2009 à 11:15
A tout phénomène nouveau, des rumeurs courent immédiatement
Et sur ce vaccin, on peut dire que ça y va de bon train, jusqu'à pourquoi pas une machination afin de réduire la population mondiale qui serait trop nombreuse.
Un des paradoxes du net : si il permet de s'informer, il permet aussi à des imbéciles de faire courir des tas de rumeurs.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2911463

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast