Vendredi 21 février 2014 à 8:54

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/11050100981pilulescouleurmedicamentsn635.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/SanteBiologie-1/Detail.jpg















     Il y a un peu plus d’un an, en décembre 2011 l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), éclaboussée par l'affaire du Mediator, est devenue  l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).
    D’après le ministère de la Santé, le texte qui a crée cette agence, veut instituer trois grand axes : « la prévention des conflits d'intérêt et la transparence des décisions, un doute qui doit systématiquement bénéficier au patient, ainsi qu'une meilleure formation et information des professionnels de santé et des patients » .
     Les industriels ne pourront plus être représentés dans aucune instance de l'agence sanitaire, et 3 députés et 3 sénateurs siègeront au conseil d’administration.
    « La nouvelle agence va disposer d'un fonds d'intervention de 15 millions d'euros, pour lancer des programmes de recherche publique sur la sécurité d'utilisation des produits de santé (médicaments, prothèses...), indépendante de l’industrie ».

    Fin janvier 2014, l’ANSM a rendu publique une liste de 77 médicaments sous surveillance, ainsi que les 12 familles de médicaments faisant également l'objet d'une surveillance.
    Ces médicaments font l'objet d'un suivi particulier et sont inscrits dans le cadre de la procédure spéciale sur les effets indésirables, appelée « plan de gestion des risques ».
    Je ne vous donnerai pas cette liste très fastidieuse, mais vous pouvez la trouver sur le site suivant :
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/5225-la-liste-des-77-medicaments-mis-sous-surveillance-par-l-afssaps#q=Liste+Des+Medicaments+Dangereux+Revue+Prescrire&cur=3&url=%2F

ou bien classés par maladie à l’adresse suivante
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/5189-connaitre-la-liste-des-medicaments-surveilles-par-l-afssaps
    Certains sont nouveaux, d'autres sont plus ou moins anciens mais encore autorisés, disponibles et encore prescrits par les médecins.
   
     Parmi ces médicaments je sais que certains sont utilisés par certaines personnes qui m’écrivent, pour maigrir ou ne pas grossir et donc j’appelle votre attention sur le fait que dans cette liste, un certain nombre de produits sont interdits ou signalés comme dangereux :
    - Les extraits thyroïdiens qui peuvent entraîner des troubles cardiaques parfois mortels.
    - Des diurétiques qui sont interdits dans le but de perdre du poids, car ils sont inefficaces et par contre peuvent entrainer une déshydratation, une chute de la tension pouvant conduire à un état de fatigue permanente, des vertiges et des syncopes. Des anomalies du rythme cardiaque provoquées par la perte de potassium dans les urines, peuvent même aboutir à des accidents mortels.
    - Des amphétamines utilisées comme coupe faim :qui ont de nombreux effets secondaires : états dépressifs, troubles psychiatriques graves et des complications cardio vasculaires et pulmonaires.
    Par ailleurs, si vous consommez des produits faits à base de plante pour maigrir, demandez exactement l'indication, la composition et les contre-indications de ces produits et notamment les effets secondaire et les synergies néfastes avec d’autres médicaments.

    Cette liste est certes intéressante à consulter, mais cela manque un peu  d’explications.
    Vous en trouverez sur la revue « Prescrire », et notamment vous pouvez charger en pdf, un numéro de la revue sur ce sujet, sur internet à l’adresse :
http://bit.ly/12bWVQ7
    Cette revue, destinée aux médecins, publie une liste noire, qui comporte plusieurs dizaines de médicament, « plus dangereux qu’utiles », et « à retirer du marché », et a été établie sur la base d'analyses publiées dans la revue de 2010 à 2012,
    On y trouve des informations sur des médicaments utilisés dans les domaines suivants : Cardiologie, Cancérologie - Hématologie, Dermatologie - Allergologie, Diabétologie - Nutrition, Gynécologie - Endocrinologie, Gastro-entérologie, Infectiologie,
Neurologie, Psychiatrie - Dépendances, Pneumologie - ORL, Douleur - Rhumatologie.
    Et l’article conclut :
    « Les soignants et patients ont intérêt à se préparer aux retraits du marché justifiés par les données de l’évaluation. Définir les objectifs des traitements,puis réviser les traitements à partir de ces objectifs aident à éviter de nombreux médicaments inutiles et dangereux ».

    J’ai pensé utile d’appeler votre attention sur cette action du Ministère de la Santé pour aboutir à une gestion plus rigoureuse des médicaments, trop dominée par les intérêts financiers des sociétés qui les étudient et les commercialisent.
    Il ne faut toutefois pas vous affoler, si vous utilisez un de ces médicaments : parlez en à votre médecin et n’interrompez pas le traitement sans son avis.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3261091

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast