Dimanche 26 avril 2015 à 7:55

Psychologie, comportement

http://lancien.cowblog.fr/images/Psycho/Maslow.jpg

     Une correspondante me demande quelles sont les relations entre la motivation et les besoins et souhaits humains.
    J’en ai déjà parlé sous une autre forme, dans des  articles sur la pyramide de Maslow. (7 mars et 19 juin 2012, 26 mai 2007)

    Abraham Maslow est un psychologue qui a publié en 1943, une « pyramide » des besoins humains, qui sont sources de motivation et qu’il classe en cinq niveaux successifs hiérarchisés, chaque niveau inférieur devant être relativement satisfait pour que le suivant apparaisse.
   
              - les besoins physiologiques de vie (respirer, se nourrir, la santé physiologique…), nécessaires pour survivre
Des moyens sociaux répondent à cette nécessité : rémunération, sécurité sociale, magasins, hôpitaux….).
    À mesure qu'une personne croît et se  développe, elle est de plus en plus en mesure de  satisfaire ses besoins physiologiques; toutefois les enfants, les jeunes, les personnes  âgées, les pauvres, les malades et les  handicapés dépendent souvent des autres (au moins financièrement), ce qui leur pose problème.

             - les besoins de sécurité (physique, psychologique, économique), de propriété (avoir des  choses et des lieux à soi) et de maîtrise de l'environnement (pouvoir  sur ce qui nous entoure).
    La police, la justice, les assurances, mais aussi la famille, la stabilité professionnelle, les communautés étatiques, les entreprises y contribuent.

             - les besoins sociaux d'affectivité (être  accepté tel que l'on est, recevoir et donner amour et  tendresse, avoir des amis et un réseau de communication  satisfaisant), d'estime de la part des autres (être  reconnu comme ayant de la valeur) et d'appartenance (acceptation des autres avec leurs différences, appartenance à un groupe).
    Chez l'enfant sont essentiels l'amour de ses parents et de sa famille, la compréhension, l'estime les encouragements et la confiance de la part des parents et des amis ainsi que l'appartenance à sa famille, à un goupe de copains et à des “clubs” d'activités.
        Chez l'adulte il s'agit de sa vie en société et notamment au travail. Le besoin de compétences, d'un poste satisfaisant, d'exercer un pouvoir relève de ce niveau.

             -  les besoins de reconnaissance (estime de soi même, , considération des autres); sentiment d'être utile  et d'avoir de la valeur, point de départ de l'acceptation de soi et du développement de  l'indépendance. Besoin de liberté et de responsabilité qui concrétise l'estime des autres et de soi.
    C'est un besoin de développement, mais aussi de conservation de son identité et de son autonomie. Les aspirations à la connaissance, à la formation, au développement de carrière en font partie.

            - au sommet de la pyramide, la  réalisation de soi (accroître ses connaissances, développer ses valeurs, résoudre des problèmes compliqués, innover,  créer de l'utile et du beau, avoir une vie  intérieure)
    On pourrait résumer cette attente par :  "deviens qui tu es ".
    Mais elle explique l'attachement des personnes aux valeurs religieuses, morales, à des tâches sociales ou humanitaires ....
    Ceci nécessite une compréhension cognitive  (nouveauté, exploration, connaissance) et des besoins  esthétiques (musique, art, beauté, ordre).
    Cette réalisation suppose un but, qui n'est jamais  complètement atteint et l'homme, plus ou moins insatisfait recherche toujours davantage.
médecin
    Maslow n’est pas le seul à avoir fait de telles théories et certains psychologues ont développe des idées voisines à partir des siennes, notamment :

     Clayton Alderfer développe en 1972 la théorie « ERG » (Existence Relatedness Grow) ou les « 101 causes de motivation ».
    Il recense trois types de besoins :
        - les besoins d’existence (Existence). Ce sont les besoins primaires, physiques.        
        - les besoins de sociabilité (Relatedness). Ce sont les besoins de relations interpersonnelles.
        - les besoins de développement (Growth). Ce sont les besoins de
création, de réalisations significatives, d’utilisation et d’amélioration des compétences.

    David McClelland a également imaginé en 1961, une théorie des besoins, mais plus particulièrement au sein des entreprises. Elle suppose donc que la société a pris en charge les deux premiers étages de la pyramide de Maslow et il distingue
        - le besoin d’affiliation. C’est le besoin de s’associer à d’autres personnes, de rechercher de bonnes relations interpersonnelles..
        - le besoin d’accomplissement. C’est le besoin de relever des défis, d’atteindre des objectifs.
        - le besoin de puissance. C’est le besoin d’avoir de l’influence sur les autres, d’être capable de les motiver vers un objectif précis. Recherche de pouvoir personnel et institutionnel.

   Le médecin psychologue Henry Murray avait, en 1930, avant Maslow publié une liste de « besoins psychologiques », pour décrire la personnalité et ses dysfonctionnements. Elle n’est malheureusement disponible qu’en anglais et certains termes de psy ne sont pas faciles à identifier.
    Je cite ci après 11 de ces besoins :
        - besoin d’acquérir :
posséder, avoir de la propriété, saisir, voler des objets, marchander, travailler pour de l'argent ou des biens en nature.
        - besoin d’accomplissement :
surmonter des obstacles, exercer une responsabilité, lutter pour obtenir quelque chose dans les meilleurs délais et de la meilleure façon possible.
        - besoin d’exhibition :
attirer l'attention d'autrui, amuser, émouvoir, choquer, faire peur.
·        - besoin de dominance:
influencer ou contrôler autrui, persuader, interdire, dicter sa loi, guider et diriger, organiser la vie d'un groupe.
        - besoin d’affiliation :
nouer des amitiés et appartenir à des associations, vivre avec d’autres, apporter sa collaboration et sa conversation, aimer.
        - besoin de jeu :
se détendre, s'amuser, rechercher le divertissement, rire, plaisanter, éviter toute tension.
        - besoin d’ordre :
classer, organiser, ranger, être précis et scrupuleux.
        - besoin de reconnaissance :
susciter faveurs et compliments, mettre en valeur ses actes, rechercher la distinction, le prestige, les honneurs.
        - besoin de déférence :
admirer et suivre de son plein gré un supérieur, coopérer, servir.
        - besoin d’autonomie :
résister à l'influence ou à la coercition, défier l'autorité, rechercher la liberté, lutter pour son indépendance.
        - besoin d’agression :
injurier, tuer, faire mal, accuser, blâmer ou ridiculiser autrui, punir.
Par jazz le Dimanche 26 avril 2015 à 11:47
bonjour Jean-pierre
au coeur de cette pyramide, un tout pour bien avancer sur les humains chemins des uns et des autres

sur jazz je te propose la découverte de la chanteuse sinne egg
bon dimanche et A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3273020

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast