Samedi 17 février 2018 à 17:29

Psychologie, comportement

 http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures4/images-copie-2.jpg
     On pourrait croire, après ce que j’ai dit sur la "Persona" dans mes articles de janvier 2007 et sur mes discussions avec des ados que j’essayais d’aider, qu’internet permet de mettre en sourdine sa Persona.
    Ce sont là des cas particuliers et le plus souvent c’est plutôt le contraire. Internet permet à notre Persona de se manifester et de s'amplifier.

    Tout le monde sait que les chats sur internet avec des gens qu’on ne connait pas, peuvent aboutir à n’importe quoi. Il est très facile sur le web de donner de faux renseignements et donc de se faire passer pour un autre, ou simplement d’embellir son image de soi. Seules les erreurs de logique que l’on peut commettre peuvent révéler qu’il y a peut être mystification.
    Cela peut aller de celui ou celle qui a une Persona trop portée vers le rêve, jusqu’au narcissique pervers qui cherche à dominer son interlocuteur.
    Mais, sans aller jusqu’à ce cas extrême, beaucoup de jeunes se sont plaint(e)s d’avoir noué des relations qui leur plaisaient, puis d’avoir été déçu, car le personnage réel ne correspondait pas à ce qu’il avait décrit de lui.

    Il y a dix ans les blogs avaient principalement deux buts : parler de sujets qu’on connaissait pour faire partager des idées et discuter, ou bien parler de soi, mais surtout de ses états d’âmes.
    Dans ce dernier domaine, on trouvait trois grandes catégories :  ceux qui ne chercher qu’à se faire remarquer et là il s’agissait de flatter son égo et donc d’orienter au maximum sa Persona vers ce que l’on voulait donner comme image.
    A l’inverse certain(e)s se servaient du blog comme d’un journal intime, comme d’une thérapie, non dans le but d’être lu(e) par beaucoup, mais surtout dans l’espoir d’être entendu(e) par quelqu’un qui puisse vous aider à sortir de l’ornière ou du gouffre. Le récit était alors en général sincère et la Persona restait au vestiaire.
    Et puis, entre les deux, ceux et celles qui racontaient la vie de tous les jours, comme sur un journal de bord, et là, c’était amusant de faire la part du vrai, de voir ce qui semblait s’être passé bien ou mal, ou au contraire ce qui était systématiquement embelli.
    Mais les blogs ont changé, sont d’ailleurs beaucoup moins nombreux, et la plupart ont souvent un but publicitaire avoué ou non, soit pour ses propres productions soit pour celle d’une marque, qui nous abreuve de commentaires, mis en place par des robots et qu’il faut ensuite supprimer.
    Les réseau sociaux les ont détrônés.

    Depuis l’apparition des plateformes sociales, il n’a jamais été aussi facile de se mettre en avant.
    Employés comme des vitrines d’exposition, que ce soit Facebook, Instagram ou Snapchat, tous ces réseaux sont surtout un moyen de nous mettre en avant, de flatter notre égo, de satisfaire notre soif de reconnaissance.
    Le principe est de s’afficher, de nous distinguer dans notre petit cercle d’amis ou social, que nos interlocuteurs voient et envient ce que nous faisons, ce que nous possédons, et combien nous sommes heureux (même si ce n’est pas vrai).
    On montre sa réussite et son argent (j’ai telle paire de chaussure, je me suis payé telles vacances), ses goûts culturels (je suis allé à Londres voir le British-Museun), ou sa réussite sociale : j’ai fêté mon anniversaire avec 36 ami(e)s.
    La mode des selfies publiés sur Instagram est une démonstration de ces faits.

    Quelqu’un qui nous aurait autrefois bassiné de sa réussite sociale ou professionnelle, ou de sa formidable famille, aurait été traité de narcissique.
    Aujourd’hui on regarde des photos sur ces sujets et on considère le nombrilisme comme acceptable.
    Or narcissisme, nombrilisme, c’est la preuve d’une Persona trop grande, voire démesurée, non pas sur le moi réel, mais sur celui qu’on voudrait être.
    On met en scène une réalité, mais uniquement la partie agréable, celle qui est valorisante ou celle qui va faire envie. On embellit même ses photos !

    Cela dit, tout le monde n’est pas mégalomane, mais nous aimons tous flatter notre ego, et il m’arrivait d’aller voir sur mon blog les statistiques de visiteurs et d’être content s’ils sont nombreux et s’ils ont consultés beaucoup d’articles et depuis que les statistiques ne sont plus visibles sur cowblog, il m'arrive de me sentir esseulé. Heureusement il reste les mails.

    Un dernier point enfin. J’ai fait pas mal d’articles sur les préférences cérébrales et j’en ferai encore.
    J’ai beaucoup pratiqué cet outil et en général quand je commence avec une personne j’essaie de deviner alors que je la connais peu, quelles sont ses préférences, puis j’ai souvent l’occasion d’approfondir et de la connaître beaucoup mieux. Avec l’habitude je ne fais pas trop d’erreurs dans cette devinette anticipée, mais, quand je compare ensuite, je m’aperçois qu’en fait ce que j’avais deviné c’était les préférences cérébrales de la Persona, car elles apparaissent avant celles de la véritable personnalité et pour connaître ces dernières, il faut creuser davantage.
Par autresrimes le Mercredi 21 février 2018 à 16:48
bonjour Jean-pierre
un coucou en passant par ici
A+ du troubadour Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3278749

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast