Jeudi 23 septembre 2010 à 8:07

Préférences cérébrales

http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/4475814.png

    Je reprend mes articles sur les préférences cérébrales et je vais vous parler d’une préférence très importante qui régit nos attitudes de chaque instant et qui entraîne parfois de sérieux conflits entre personnes vivant sous un même toit : la préférence “Jugement J” et l’antagoniste “Perception P”
    Nous avons vu que dans notre vie de tous les jours, notre cerveau perçoit et fait des choix, en utilisant notamment ses mécanismes préférentiels (S/G et L/V).
    Mais dans le monde extérieur qui nous entoure et où évoluent les autres hommes, nous avons deux type d'attitudes différentes :

     - soit nous préférons anticiper sur les événements, essayer d'avoir barre sur eux, concevoir des actions et des projets qui soient réalisables et les réaliser conformément à nos prévisions : ceci implique certes de percevoir les faits, d'avoir de l'information, mais encore plus de faire au préalable des prévisions et en permanence des choix.
    Une personne qui a ainsi une préférence “jugement J”, passe plus de temps, dans le monde extérieur, à décider qu'à percevoir.

    - soit nous préférons nous adapter aux événements, en faisant évoluer nos projets en fonction des réactions extérieures, afin d'avoir plus de chances de les réaliser ensuite : ceci implique beaucoup moins de prévisions et de choix, mais par contre une collecte permanente de l'information pour adapter ses attitudes et ses actions.
    Une personne qui a ainsi une préférence “perçeption P”, passe plus de temps, dans le monde extérieur, à percevoir qu'à décider.


    En général, une personne de préférence Jugement (J) :

 - aime mener les choses à bien;
- prend souvent "de l'avance" dans son travail;
- ne remet pas à plus tard les choses déplaisantes à faire;
- travaille mieux quand elle peut planifier son travail et suivre un plan;
- n'aime pas s'interrompre pour faire une chose plus urgente;
- n'a besoin, pour débuter un travail, que des choses essentielles;
- est satisfaite lorsqu'elle s'est forgé un jugement sur une chose, une situation ou une personne.
-  mais peut décider des choses trop rapidement;

En général, une personne de préférence Perception (P) :

- s'adapte bien aux changements de situations;
- peut remettre à plus tard les choses déplaisantes à faire;
- n'aime pas prévoir et planifier ses occupations;
- peut laisser les choses à moitié finies;
- a quelques difficultés à prendre des décisions;
- peut commencer plusieurs choses à la fois, et avoir du mal à terminer;
- veut tout connaître d'un nouveau travail;
- est curieuse et ouverte à toute nouvelle opinion sur une chose, une situation ou une personne.
    - mais peut éternellement s’informer et ne jamais se décider.

Ce qui différencie principalement le J et le P :

a.) - Au plan de l'organisation :
    - le J planifie ses occupations ses projets, réfléchit à ce qui peut se passer , liste les choses à faire et fait des plans.
    il part très en avance pour ses rendez vous et arrive souvent trop tôt.
Il aime faire longtemps à l'avance les tâches prévues pour une date donnée.
    - le P ne planifie pas ses tâches et les décide au dernier moment;
    il part au dernier moment et est souvent en retard à ses rendez vous. Il fait les travaux prescrits à la dernière minute.

b.) - Au plan de l'occupation :
    - le J ne se plaint pas en général d'un travail très “encadré” par des prévisions, des consignes, des méthodes.
Il ne rechigne pas à commencer une tâche et en général la mène à bien..
    - le P n'aime pas les contraintes de planification; il commence une tâche lorsqu'il ne peut plus tergiverser, peut en commencer plusieurs à la fois et ne pas en mener certaines à bon port.
Toutefois certaines personnes à l'esprit très indépendant, peuvent être J, planifier leurs propres tâches (voire celles des personnes sous leurs ordres), et avoir horreur qu'un tiers ait planifié ou encadré leur propre action.

c) - Au plan de la décision
    - le J rassemble rapidement l'information et prend vite une décision ou des décisons selon certaines hypothèses de déroulement des événements. Il peut se tromper s'il s'est insuffisamment informé.
    - le P rassemble inlassablement de l'information et décide à la dernière extrémité et même quelquefois pas du tout.

    Comme nous utilisons nos deux fonctions antagonistes suivant les circonstances, mais que la préférée est simplement celle que nous utilisons le plus souvent, il est possible que certaines de nos sous-préférences se rapportent à notre fonction préférée, (par exemple “J) mais que d'autres se rapportent à l'autre fonction.(par exemple  “P” )..

     Alors en réfléchissant un peu, vous devreiez savoir si vous êtes J ou P.

Demain je vous donnerai des exemples concrets d’attitudes dans la vie de tous les jours de personnes de ces deux préférences.




Par phobies le Jeudi 23 septembre 2010 à 8:41
je suis P :)
Par DTN-of-the-world le Jeudi 23 septembre 2010 à 19:18
P. Je pense.
Par DTN-of-the-world le Jeudi 23 septembre 2010 à 19:18
P. Je pense.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3041222

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast