Mardi 27 octobre 2009 à 9:42

Notre cerveau : émotions

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/plutchik2D.png

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/plutchik.jpg





http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/plutchik5.gif

















Emotions primaires et secondaires selon Plutchik


    La plupart des jeunes qui correspondent avec moi et m’exposent leurs problèmes, sont très sensibles et souvent des émotions trop violentes les stressent.
    Alors j’essaie de les aider en discutant avec eux sur leurs problèmes et je voudrais aujourd’hui réfléchir avec vous à nos comportements dans ce domaine des émotions et à la façon de les contrôler.
    Nos émotions ont en effet un grand rôle dans notre vie : elles nous font faire face aux dangers en nous préparant à la lutte, mais aussi au contraire nous stressent et nous abattent, et nous font parfois adopter des comportements dangereux.
    Beaucoup de nos décisions de la vie quotidienne se prennent de façon non rationnelle, et cela d’autant plus que nos préférences cérébrales sont tournées vers les valeurs et les goûts et non vers la logique.
    Nos émotions accélèrent et guident nos décisions, mais elles peuvent aussi les entraver et les biaiser.

    Les émotions ont également une grande influence sur nos relations sociales.
    Elles peuvent aider aux relations par les informations qu’elles apportent sur nos correspondants, nos interlocuteurs. Elles conditionnent souvent nos relations, notamment amour et amitié.
    Ceux ou celles qui sont sensibles et ont une préférence cérébrale importante de sensibilité émotionnelle immédiate, ont sûrement éprouvé un jour, l’impression d’être avec un(e) ami(e), isolé(e)s dans une petite bulle de bonheur au milieu de la foule, émotion de l’amitié provoquée parfois par un tout petit fait, une toute petite action, une simple attention, qui réveille en vous l’émotion de la tendresse, un "déclencheur".
    Les émotions guident donc notre vie et il est aussi important d’avoir une “intelligence des émotions” qu’une ”intelligence intellectuelle” correspondant aux tests classiques d’intelligence.

     Beaucoup de neuropsychologues ont étudié les émotions et le cerveau émotionnel. J’ai déjà fait à ce sujet des articles auxquels je vous renvoie.
    Comme j’ai maintenant trop d’articles sur le cerveau dans mon blog(une soixantaine), je vais diviser cette catégorie en plusieurs autres dont les émotions.
    La classification en émotions primaires et secondaires est en général admise. Plutchik considère (voir schéma ci-dessus) que les émotions secondaires sont des combinaisons des émotions de base et qu’il y a plusieurs niveaux d’intensité. On peut y associer des réactions corporelles. D’autres psychologues les examinent à partir de critères successifs comme la nouveauté de l’événement, la pertinence par rapport aux besoins et aux désirs, le contrôle ou non de la situation, et la conformité aux archétypes, normes sociétales et règles morales (et donc au “surmoi” cher à Freud).

    Je vais donc essayer de faire quatre articles pour réfléchir sur nos actions possibles face à nos émotions :
    - Identifier ses émotions.
    - les comprendre.
    - exprimer et évacuer ses émotions
    - les réguler et utiliser nos émotions quand c’est possible.

    Une partie des informations “techniques” que je donnerai se réfèrent à des travaux de Moïra Mikolajczak, chargée de recherches à l’université belge de Louvain.

Par Paskale le Mardi 27 octobre 2009 à 19:30
Ne rien vouloir sentir, c'est déjà une volonté...
L'émotion ne sert qu'à guérir les blessures qu'elle provoque elle-même, et en général elle est plus active comme mal que comme remède!
De l'introverti rougissant à l'exubérant permanent, chacun de nous gère à sa manière ses émotions. Ce que je fais des miennes je les étouffe et les contrôle dans mon quotidien parce que l'on m'a appris à ne pas les montrer...
Au grand soleil une sorte de forme de faiblesse et d'abus de pouvoir. J'ai donc appris à les vivre "cachées"pour être maître "du moi" (comme dirait Freud ^.^)...
La seule émotion qui puisse me laisser aller c'est la musique!


Un sujet très intéressant. J'adore l'éclectisme de tes sujets et c'est toujours très enrichissant que de te lire...
Par alesia le Mardi 27 octobre 2009 à 23:11
ça a l'air intéressant ! je vais suivre tout ça de près :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2923174

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast