Mardi 5 juin 2007 à 20:41

Préférences cérébrales

 

         De nombreuses correspondantes me demandent dans leurs mails, ce que sont les “préférences cérébrales” dont je parle parfois dans mes articles, et à quoi leur connaissance peut elle servir ?


        Je vais donc consacrer une dizaine d'articles à ce sujet, car leurs applications sont nombreuses, par exemple :
    - mieux exposer et expliquer ses idées aux autres, mieux communiquer avec les amis, les parents, les professeurs.
    - mieux négocier quand on cherche à obtenir quelque chose de quelqu'un.
    - éviter des heurts, notamment avec les parents.
    - meiux choisir son (ou sa) petit(e) ami(e) !!!
    - mieux comprendre et supporter les erreurs et le comportement des autres.
    - comprendre notre tristesse et notre stress et essayer d'y remédier.
    - essayer d'être plus tolérants en idées et vis à vis des autres.
    - connaître nos aptitudes et nos défauts; dévélopper et utiliser les premières, essayer de minimiser les conséquences des seconds.

        Finalement c'est mieux nous connaître et mieux comprendre les autres personnes qui nous entourent et notamment celles qui comptent pour nous.
   
        Que sont ces préférences cérébrales ?

        A notre naissance, l'organisation de notre cerveau fait que nous sommes droitier ou gaucher. Nous pouvons ensuite, grâce à l'entraînement, devenir plus adroit de la main la moins habile, (le barreur d'un bateau doit barrer des deux mains), mais cela restera toujours plus difficile de manier un outil , conçu pour l'usage exclusif d'une de nos mains, (paire de ciseaux ou écriture), avec celle pour laquelle cet outil n'a pas été fait.
Les deux mains sont souvent indispensables (par exemple pour applaudir!).

       Il est moins connu que nous avons d'autres préférences cérébrales, notamment en matière de prise d'information, de prise de décision, de l'importance relative que nous attachons à chacun de ces deux types d'actions, et quant au milieu qui focalise notre intérêt : le milieu extérieur ou celui de nos pensées.
       On peut également mettre en lumière des préférences cérébrales en matière de résistance au stress et de tolérance vis à vis des autres .
       Ces préférences sont innées, et sont liées à la formation initiale de notre cerveau. Mais l'éducation et un effort personnel, peuvent permettre de développer les domaines non préférentiels.
       Il est possible de décrire ces préférences en termes simples, à la portée de toute personne ayant une formation secondaire, et cela sans l'emploi d'un vocabulaire de médecine ou de psychologie, toujours ésotérique pour les non-spécialistes.

       Des différences de préférences entre individus au sein d'un groupe (ou d'une famille, notamment entre parents et enfants.), sont très fréquemment à l'origine d'incompréhensions, de mésententes, de difficultés de négociation, de difficultés d'appréciation des situations, ou même, dans certains cas de comportements individuels ou collectifs aberrants et notamment inconscients.
       Reconnaître nos préférences cérébrales et celles des autres, peut donc améliorer considérablement la communication et la tolérance au sein d'un groupe ou d'une famille, sa quiétude et son efficacité.
       Chacun peut aussi s'améliorer individuellement en s'entraînant à utiliser les comportements qui ne correspondent pas à ses préférences..

       Dans les prochains articles, je vous décrirai et je vous expliquerai peu à peu ces préférences cérébrales et quelques unes de leurs applications pour vous, les jeunes.

Par lalileloluly le Lundi 20 août 2012 à 2:45
Tiens, je pensais à repasser. Il y a certaines catégories qui m'intéresse beaucoup.

J'ai encore bien grandi depuis mes derniers passages, mais il reste toujours du chemin.
Je crois que je me rapproche de chez vous, puisque je vais à Angers l'année prochaine.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/1969332

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast