Samedi 9 octobre 2010 à 8:44

Préférences cérébrales

http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/cheminserpent.jpg

    Je voudrais vous parler aujourd’hui des conséquences du chemin du serpent” sur nos comportements, en particulier inconscients.
    Je reprends le schéma de l’article d’hier avec l’évolution de nos préférences en fonction de l’âge, symbolisée par la flèche rouge en forme de S, qui est le “chemin du serpent”
    La barre en diagonale est le symbole d’une limite (qui n’est ni aussi rigide ni aussi simple que sur le schéma), de l’utilisation de nos préférences cérébrales de façon consciente ou inconsciente.
    La première position (double barre) est celle pour un adolescent. Puis au cours du temps, la droite schématique de séparation se déplace vers le bas avec l'âge. Quelle en est la signification ?
    Pour l’adolescent, Les fonctions primordiale et auxiliaire interviennent le plus souvent et de façon consciente c'est à dire raisonnée parce que nous faisons appel à elles, certes de façon un peu automatique mais en raisonnant ensuite, les informations étant en général transmises à notre cortex frontal, et donc conscientes et connues.
    Au contraire les deux fonctions autres que celles ci (et notamment la fonction cachée), seront inconsciemment utilisées dans les moments où l'individu ne réagit pas de façon rationnelle et fait face à une réaction spontanée irraisonnée, dans les moments difficiles où l’individu réagit inconsciemment : colère, peur, tristesse, stress, maladie ...
    Quand elle vieillit, la personne utilise de plus en plus sa fonction tertiaire consciemment et également plus souvent (mais cette fréquence dépend beaucoup de la personne, de son entraînement à s'en servir.).
    C'est vrai aussi pour la fonction cachée mais en général, elle reste beaucoup plus longtemps inconsciente que les autres et intervient souvent dans les périodes de difficultés.

    Prenons maintenant quelques exemples de ce qui peut arriver à un jeune qui utilise consciemment couramment sa fonction primordiale et auxiliaire, mais peu sa fonction tertiaire et  pratiquement jamais sa fonction cachée sauf de façon inconsciente.

    Supposons un jeune EGLJ dont la fonction primordiale est la “décision logique” et donc la fonction cachée le choix en fonction de valeurs et de goûts. (voir l’article précédent)
         Dans un moment de stress ou de colère, à la surprise de tous, il abandonnera sa logique habituelle pour décider et décidera sans s’en rendre compte, de façon subjective en fonction de ses seuls goûts sans réfléchir.

    Au contraire, une ISVP, dont la fonction primordiale est le choix en fonction de valeurs et de goûts et donc la fonction cachée.est la “décision logique” aura des réactions opposées. Si cette personne est par exemple furieuse, ou dans une période de grande fatigue    elle, qui habituellement se montrait altruiste et aynt une grande conscience morale, fera tout à coup de façon inconsciente des choix contraires à ses habitudes, goûts et préceptes, sans tout à fait s’en rendre compte et elle essaiera de les justifier alors par des raisonnements logiques, mais souvent erronés ou peu convaincants.

    Prenons aussi l’exemple d’un père IGLJ, habituellement inventif et homme de synthèse, (sa fonction primordiale est la perception globale et sa fonction inférieure la perception sensitive), en colère contre un de ses enfants, se mettra à être tatillon et à “chercher la petite bête”, et à lui reprocher des micro-détails.
    La même personne malade et stressée, alors qu’elle voit habituellement les choses dans leur ensemble et avec un certain recul, se montrera presque hypocondriaque.
    
    Dernier exemple, un ESVP habituellement fin analyste et objectif (sa fonction primordiale est la perception sensitive et sa fonction cachée la perception globale), lui qui est un observateur et un analyste rigoureux, lorsqu’il ne sera pas dans son assiette, inventera sans s’en apercevoir et au grand dam de ses amis, des théories fumeuses, basées sur des généralisations hasardeuses.

    Donc quand vous êtes dans une situation difficile, stress, colère, peur, tristesse, ne vous étonnez pas d’avoir des réactions aberrantes qui ne vous ressemblent pas : c’est votre fonction cachée qui se manifeste et que vous utilisez inconsciemment.

http://lancien.cowblog.fr/images/Prefcerebrales/4croixfonctions-copie-1.jpg
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3046770

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast