Vendredi 5 février 2010 à 8:19

Vue, ouïe, toucher...

    Je viens de lire sur une revue de médecine un article qui pourrait aussi intéresser ceux ou celles d’entre vous qui aiment la biologie.
    C’est une étude faite en 2002 par l’équipe de Daniel Cook à l’Université de Washington.
    Il s’agit d’expliquer comment notre cerveau permet de savoir d’où vient un bruit, un son, perçu par nos oreilles.

http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Cerveau1/diffusionduson-copie-1.jpg


    Si un son vient par exemple, de la gauche du visage (onde bleue), l'oreille gauche envoie un signal nerveux au cerveau une fraction de milliseconde avant l'oreille droite.
    Si le son vient de face (onde rouge), les signaux, partant au même instant des deux oreilles
   
Ces signaux vont être interprétés par une série de centres successifs qui sont décrits dans les schémas ci-dessous que j'ai pris dans un autre article.
    Et je vais vous parler en particulier des "neurones sentinelles"




http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Cerveau1/cerveausimple.jpg


  Les centres primaires sont au niveau du tronc cérébral. Ils font une première interprétation des sons, et modulent en partie la réponse en fréquence de la cochlée (voir mon article sur l’oreille et l’ouïe). Ils font une analyse physique des signaux en temps, amplitude et fréquence.
    Le centre secondaire du cortex fait ensuite l’interprétation “intelligente" des sons et leur reconnaissance.





http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Cerveau1/centresauditifprimaires.jpg

      Nous allons examiner ce qui se passe au niveau du “noyau olivaire” du tronc cérébral, dans lequel certains neurones particuliers sont chargés du repérage en direction du son : nous les appelerons des “neurones sentinelles”

    Ces neurones mesurent l'écart temporel qui sépare la réception du son par les deux oreilles. Cet écart est très faible, inférieur à une milliseconde, mais plus important pour un son venant de côté que pour un son venant de face.
    Pour évaluer cet écart, dans tous les cas il faut des neurones sachant évaluer la coîncidence de deux signaux électriques ;: ce sont les “neurones sentinelles” du noyau olivaire.
    Quand un son retentit de côté, une oreille, par exemple la gauche, le reçoit avant l'autre. Cette oreille envoie un signal électrique avec un temps d'avance, vers le noyau olivaire. Ce signal se propage le long millions de fibres nerveuses.
    Une fraction de milliseconde plus tard, le son touche l'oreille droite et provoque un autre signal électrique, venant de la droite, qui se propage aussi se propage le long de millions de fibres nerveuses, vers le même centre.

  http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Photoscaricaturesimages1/Cerveau1/sentinelles.jpg  Les deux signaux se rencontrent  en des milliers de points sur des neurones sur le parcours des fibres nerveuses, mais en général ils n’arrivent pas en même temps.
    Mais les longueur des fibres n’étant pas les mêmes selon chacun de ces neurones sentinelles, les temps de propagatioins sont différents d’un neurone à l’autre selon sa position, et il y aura un neurone pour lequel la différence de longueur des fibres où circulent les deux signaux est telle qu’elle compense exactement l'avance prise par le premier signal au départ de l'oreille gauche et le retard pris par le signal à l’oreille droite.
    Les deux signaux arrivent en même temps et, à cet endroit, le neurone s'active pour signaler qu'un événemeni en coïnincidence a eu lieu. Ce neurone est toujours activé par un son venant de la même direction.  C'est un neurone sentinelle !
     Sur la figure, on montre que c’est le neurone “bleu” qui détecte un signal venu de gauche, le neurone “rouge” un signal venue de droite, et le neurone “jaune” un signal venu de face.

    Ce fonctionnement pourrait être perturbé si un signal sonore perçu par une seule des deux oreilles était suffisamment intense pour activer le neurone sentinelle à lui tout seul. Tous les neurones sentinelles s'activeraient, et il serait impossible de dire de quelle direction provienait le son.
    Mais  le signal nerveux est transmis de façon imparfaite d'un neurone à l'autre  et  l’intensité du signal est réduite  par ce transport (de la même façon que les signaux internet s’atténuent dans un cable électrique coaxial; les neurobiologistes appellent cela la “dépression synaptique)
    Au bout de quelques millisecondes de transport même un signal très puissant se trouve réduit de façon importante et il faut que les deux signaux des deux oreilles se conjuguent  pour activer le neurone sentinelle.

   La nature est bien faite n'est ce pas !
Par Mr.Moche le Vendredi 5 février 2010 à 10:43
Comme le corps humain est complexe, bien trop complexe pour moi ^^
Je me contente d'écouter sans savoir comment ça marche =)
Par 22h47 le Vendredi 5 février 2010 à 11:08
Je m'occupe de lire ça dès que j'ai retrouvé 100% de mes capacités côté oreilles :p

Merci de l'avoir signalé, j'ai réparé le problème des commentaires :)J'espère que j'ai mis assez de photos ^^
Par 22h47 le Vendredi 5 février 2010 à 12:04
:) Héhé, oui.
Ca va mieux !
On a décidé de faire comme s'ils n'existaient pas cette semaine, on ne lit pas leurs sales mails, on ne répond pas au téléphone, on écoute pas les messages, on ne lit pas les sms.
C'est la politique de l'autruche, ça ne marchera pas longtemps. Mais on avait besoin d'un peu de temps pour aller mieux avant d'affronter tout ça.
Mardi, c'est l'anniversaire de Maxence,donc on tient jusque là. J'appréhende déjà la reprise de contact!
Par maud96 le Vendredi 5 février 2010 à 12:14
Un article très clair sur un domaine pourtant complexe : bravo !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2962141

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast