Samedi 20 novembre 2010 à 9:38

Amour et peines de coeur

http://lancien.cowblog.fr/images/Chats1/chatamourfreres.jpg
                                                                              Qui est le chat, qui est la chatte ?


    Parmi mes correspondantes, beaucoup ont eu des problèmes de coeur, de rupture avec leur petit ami, qui les laissaient très malheureuses.
    Heureusement réfléchir un peu pour arrêter les pensées tristes qui tournent en rond dans le cerveau émotionnel, quelques réaction de colère contre le méchant petit ami et surtout le temps apportent le réconfort.
   
    Mais dans les relations avec vos petits amis d’aujourd’hui, une chose m’étonne c’est que parfois certains d’entre eux disent beaucoup de mal de vous auprès de leurs camarades.
    Cela m’a étonné car autrefois, on avait plutôt tendance à avoir un amour aveugle et à vanter les qualités de sa dulcinée. Peut être tenait on davantage à elle ?
    Alors je me pose la question, est ce pareil pour les filles vis à vis de leur amoureux? l'amour serait-iI égoïste ?
     Cyrano de Bergerac prouve le contraire, mais iI semble que ce soit une exception.

    A l'université de Floride, B. Pontari et B. Schlenker ont demandé a 178 amoureux de décrire leur partenaire a une tierce personne.
    Tant que les sujets devaient décrire leur partenaire devant une personne du meme sexe que le ou la partenaire, ils étaient objectifs et avaient même tendance a augmenter les mérites de leur ami(e).
    En revanche, si un garçon devait décrire son amie a un autre garçon, deux situations se présentaient :
    - si I'autre garçon déclarait apprécier les filles extraverties, le premier garçon décrivait son amie comme une introvertie et peu communicative.
    - si, au contraire, I'interlocuteur déclarait aimer les filles calmes et réfléchies, le jeune homme décrivait son amie comme une personne bruyante, ne pensant qu'a sortir et a s'amuser.

     Adoptons-nous un point de vue égoÏste lorsque nous nous sentons menacés dans ce que nous aimons? Notre intêret prendrait il le pas sur celui de la personne dont nous croyons vouloir le bien?
    Heureusement, B. Pontari a aussi montré que les personnes les plus amoureuses de leur partenaire en parlent en des termes élogieux à condition que I'interlocuteur soit du même sexe.

    Alors je me demande, où est donc l’amour fou ?

Par serpe-hier le Dimanche 21 novembre 2010 à 20:26
Et si on en parle toujours en termes élogieux, quelles que soient la personne en face et la situation? Est-ce ça, l'amour fou?

Je pense que dans l'ère actuelle, où l'on sait que le divorce est la fin de 2 mariages sur 3, on a tendance à essayer de ne pas tomber dans l'amour fou, pour ne pas subir une trop grande douleur lorsque ça se finira mal.
Autre hypothèse, la société est franchement axée sur la consommation, on fait souvent les choses vite, sans les apprécier et les aimer avec passion pendant des années, est-ce que ça pourrait se répercuter sur la façon dont on aime?
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3061151

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast