Jeudi 15 août 2013 à 8:18

Actualité

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/lo1019618261apx470.jpg

           
A mon âge, (81) j'ai du mal à comprendre certaines attitudes des personnes de nos jours.

 
            Par exemple, je suis étonné de toutes ces noyades sur les plages du midi, parce que les gens ne respectent pas l'interdiction de baignade. Non seulement ils mettent leur vie en danger, mais aussi celles des sauveteurs qui cherchent à les tirer de là.
            Les interdictions ne sont pas faites pour embêter les gens, mais pour les protéger. La mer est souvent beaucoup plus dangereuse en réalité qu'en apparence, car il existe des courants qu'on ne voit pas et d'énormes vagues qu'on ne prévoit pas.
            Il y a aussi les inconscients qui partent en mer en voilier alors qu'on annonce un coup de vent et qu'ils n'ont jamais affronté de tempête. Tous les ans les sauveteurs bretons sont furieux d'avoir à risquer leur vie pour de tels imbéciles.
            J'ai vu aussi des gens aller admirer la mer sur une jetée, les jours de gros temps, alors qu'on les a prévenus que des lames plus fortes peuvent parfois la balayer. Plusieurs personnes ont ainsi disparu dans la région, de même qu'il y a des accidents sur les plages de la côte sauvage de Belle Isle ou de Quiberon, interdites les jours de tempête. Elles ont été fracassées sur les rochers par une grosse vague et emportées ensuite au large.
 
            Mais il y a bien d'autres comportements que je ne comprends pas : un homme pourtant d'une quarantaine d'années (donc sensé expérimenté !), qui avait fumé pas mal de cannabis dans une soirée, et a pris quand même sa voiture. Il a terminé dans l'eau du port, où on l'a retrouvé noyé, le lendemain matin.
            Et l'autre jour sur le boulevard de la plage, vers 5 heures du matin, trois jeunes avaient forcé les portes d'une voiture, mis la radio à fond et dansaient sur le toit. Les gendarmes sont arrivés et les ont emmenés au poste : ils avaient plus d'un gramme d'alcool dans le sang.
            Quelques jours avant les pompiers étaient intervenus dans une boîte de nuit pour essayer de sauver une personne, en coma éthylique. Des copains l'avaient poussé à boire. ils ont maintenant un mort sur la conscience. S'en préoccuperont ils vraiment, ou recommenceront ils ? Quel est l'intérêt de se saouler ainsi. Cela permet peut être d'oublier ses problèmes, mais cela ne les change pas pour autant.

            Pour aller de Saint Colomban à Carnac, une petite route dangereuse, sinueuse, où la végétation cache ce qu'il y a après les tournants. Quand deux camions se croisent, ils mordent sur le bas coté en herbe, de 80cm de large, avant un fossé profond.
            Mais les automobilistes y circulent quand même à au moins 70 km/h. Et le pire c'est que des piétons viennent y faire leur footing et de plus courent sur la droite de la route, de telle sorte qu'ils ne voient pas les voitures qui leur arrivent dans le dos. Et pire des parents emmènent leurs enfants à vélo. L'autre jour deux parents avaient emmené sur leurs petits vélos deux gosses de 5 et 7 ans, qui zigzaguaient sur la chaussée. J'espère qu'ils sont arrivés à bon port.
 
            Les automobilistes, dans la grande rue de la plage de Carnac semblent avoir oublié d'emmener leur cerveau en vacances. Après s'être garés sur le bord du trottoir, ils ouvrent leur porte de gauche sans rien regarder. Hier il ont mis par terre un cycliste qui arrivait sans se méfier.
 
            "La France, ton café fout le camp", disait à Louis XV, madame du Barry. Je crois qu'aujourd'hui, il faudrait dire "En France, le bon sens fout le camp" ! Hélas.
 
            Mais pour nous consoler, des images amusantes; la dernière fois où il a plu, une très grosse averse, le cirque Pinder était là. Ils ont sorti leurs éléphants, et ils les brossaient sous la pluie, avec un lave pont. Cela avait l'air de leur plaire.

 

Par JACk-sCEPTikE le Lundi 9 septembre 2013 à 13:43
Peut-être que trop de sécurité nous fait nous sentir enchaînés.
Peut-être que notre génération croit qu'il faut se garder une part de risque dans la vie, au lieu de vouloir tout prévoir et prévenir...

Moi qui suis plutôt jeune (22), j'ai du mal à comprendre mes congénères également. Et j'ai mal aux yeux de les regarder se faire du mal à eux-même (comme ce samedi où j'étais le seul "éméché" quand tous les autres étaient "ronds comme des tonneaux").

Je dis merci aux rares "irréductibles gaulois" ^^

Et reggiani chantait, et reggiani chantait, un truc qui m'colle encore au coeur et au corps :
"Les Hommes avaient perdu le goût
De vivre et se foutaient de tout
Leur mère leur frangin leur nana
Pour eux c'était qu'du cinema..."

Je pris tous les soirs pour que les derniers vers se réalisent :
"Jusqu'à c'que les Homm's aient r'trouvé
L'Amour et la sérénité, alors

Les Loups ouh ouh
Les Loups sont r'partis de Paris..."
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3248125

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast