Dimanche 27 septembre 2009 à 8:23

Ecologie, Changement climatique

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux1/00032612.jpg




                Un transport vraiment écologique



    J’avais dit que je considérais que la ”taxe carbone” était une solution de facilité de gens sans imagination et qui n’avait pour but que de faire rentrer de l’argent sous couvert d’une mesure dite écologique plutôt qu’un impôt impopulaire,  ainsi que d’attirer les votes d’écologistes peu réfléchis, et qu’elle ne serait d’aucune utilité  en matière de réduction de nos émissions de CO2.
    Quant au dispositif de remboursement, hâtivement annoncé par suite de l’impopularité de la taxe, il est d’une telle complication et tellement arbitraire, qu’on se rend compte qu’il n’a jamais été étudié sérieusement, bien que venant à point nommé en période pré-électorale, et il sera complexe à mettre en oeuvre.
    Je confirme mon opinion à ce sujet.

    Mais que pourrait on faire de plus efficace?

    Au niveau de la production électrique nous sommes les plus écologiques dans le monde avec 95% de nucléaire et d’hydraulique.. Encore faudrait il le rester.
    Au lieu de perdre son temps à faire des éoliennes hors de prix et au mauvais rendement qui nécessiteraient des centrales fossiles pour suppléer à leur arrêt en cas de calme atmosphérioque, le gouvernement actuel aurait mieux fait de faire contruire 5 réacteurs EPR au lieu d’un et de relancer Superphénix dont l’arrêt par le gouvernement Jospin a fait perdre les 15 ans d’avance que la France avait en matière d’étude de réacteurs surgénérateurs.

    Au niveau du bâtiment il faut certes laisser les architectes faire des études de maisons à “consommation zéro”, mais ce ne sont pas les quelques réalisation hors de prix qui feront gagner grand chose au plan global.
    Au lieu de subventionner avec l’argent de nos impôts ces réalisations pour riches (qui n’ont pas besoin d’être aidés) on ferait mieux par contre, de subventionner  davantage la rénovation au plan isolation des logements anciens (changement des fenêtres et isolation des murs et des toits).
    Au lieu de subventionner l’installation de photovoltaïque dans l’industrie, horriblement cher et de mauvais rendement, en remboursant le kw de coût prohibitif, il vaudrait beaucoup mieux aider l’installation dans les maisons individuelles et dans certains immeubles de capteurs solaires thermiques (des tuyaux dans lesquels le soleil chauffe l’eau d’un ballon classique de chauffe eau) et celle de pompes à chaleur ou de réseaux de récupération de la chaleur du sol.

    Au niveau des transports,  au lieu de finacer la production de biocarburants, et donner de l’argent aux industries automobiles sans contrepartie, (et aux banques qui mettent cet argent dans leurs bénéfices), il serait bien plus utile de les aider à mettre en circulation rapidement des automobiles, camions, bus électriques, utilisables dans les villes où le kilométrage effectué journellement est faible, et de constituer progressivement un réseau de bornes de recharge rapide dans les stations services de routes et autoroutes. (avec une autonomie de 250 km et une recharge en 20 minutes, l’auto électrique serait utilisable partout. On peut espérer cette performance en quelques années si on y met les moyens en matière de recherche technique).
    Améliorer davantage les transports en commun et surtout le frêt ferroviaire serait  également nécessaire.

    Enfin on ne peut résoudre ce problème de l’énergie que par un effort important de recherches et c’est un des rôles de l’Etat de prévoir et financer dans ce domaine. Même si la France n'est pas concernée, on peut coopérer à la recherche sur le stockage du CO2 des centrales à combustible fossile.

    Au plan politique j’ai déjà dit seul un accord ambitieux entre les USA, la Chine, l’Inde, la Russie et l’Europe peut sauver le climat, en faisant des efforts communs de réduction d’émission de CO2, puis en négociant ensuite avec les autres pays. (on ne peut négocier avec eux si on ne montre pas l’exemple !).
   

    Mais je suis d’accord vec Paskale et Maud, il y a des problèmes autres tout aussi important pour la planète notamment l’eau et la nourriture, la pauvreté  ou certains problèmes de santé (sida par exemple) qui nécessitent qu’on se mette d’accord sur les actions à mener.
    Sans être aussi pessimiste que Maud sur les conséquences de l’augmentation de population car j’ai une certaine confiance dans l’imagination des chercheurs, je partage quand même en grande partie l’avis donné dans un de ses commentaires :
    “....Je pense que la seule "réorientation" des sources d'énergie vers des sources moins "polluantes" n'est qu'un palliatif aux problèmes que posera la surpopulation dans 2 ou 3 générations.
    Je pense qu'on n'échappera pas :
- à des projets visant à limiter drastiquement l'augmentation de la population mondiale (ce que seule la Chine a eu le courage de faire)
- à une baisse obligatoire de la production humaine et donc du besoin effréné de vouloir cumuler toujours plus...
... malheureusement, ce sont là 2 objectifs qui vont contre la conception humaine du bonheur.
    ....Il y a actuellement au bas mot 1/3 de la population mondiale qui vit déjà cette "sobriété" sous forme de misère et malnutrition et meurt par manque de soin. Avant la sobriété (qui s'imposera de toute manière), sans doute faudrait-il parler d'abord de partage....”

   
    Je suis d’accord sauf sur le mot “production” que je remplacerais par “consommation” et je conclurais en disant que seules une meilleure vision politique et un important effort de recherche peut sortir le monde d’affaire.

Par Paskale le Dimanche 27 septembre 2009 à 13:43
Mais...
Si tout ce remue-ménage autour du dérèglement climatique, de la montée du niveau des gaz à effet de serre, si toute cette vague écologiste devenant assourdissante tant elle encombre désormais les médias et tous les aspects de notre existence, si tout cela n'était qu'un rideau de fumée destiné à nous induire en erreur et à nous faire accepter par des taxes et impositions diverses la charge du passage du pétrole à autre chose... Il est évident que le pétrole arrivant à sa fin, cela induira des frais énormes aux états et compagnies pétrolières pour passer du carburant fossile à autre chose. En tablant sur la culpabilisation que l'on pourrait insuffler dans l'esprit de tout un chacun, on pourrait peut-être convaincre le citoyen de prendre financièrement à son compte la conversion d'un type d'énergie vers un autre. Cela libérerait en grande partie les états et surtout les grandes compagnies de dépenses inutiles. On ferait passer la pilule en culpabilisant la population et on se déchargerait sur elle des dépenses à consentir pour sortir du pétrole. 
Comment expliquer alors que l'on manipule le génie génétique, que l'on explore l'espace et que l'on greffe à peu près tous les organes, comment expliquer donc que notre technologie n'ait pu déjà fabriquer une voiture électrique qui soit économiquement viable ? Comment expliquer qu'on ne puisse déjà se chauffer avec autre chose que des carburants fossiles ? Comment expliquer que l'on en soit réduit désormais à prendre le citoyen à la gorge en le culpabilisant sans cesse alors que tout était disponible depuis longtemps pour que ce passage se fasse en douceur et sans le moindre changement de mode de vie ?


Il y a certes réchauffement, il y a certes modification du climat mais il y a sans doute également manipulation des opinions publiques dans le but de leur faire accepter un maximum de la charge du sortir de l'ère des carburants fossiles. Les véritables coupables sont en fait les états et les industries qui, par manque de prévoyance pour les premiers et par esprit de bénéfice pour les secondes, nous ont amenés là où nous en sommes. 
A nous de savoir si nous devons l'accepter ou non.

Finalement je préfère "la vie des animaux"... La photo est ravissante et si écolo ^.^
Par maud96 le Dimanche 27 septembre 2009 à 16:40
Cette image de "transport écologique" devrait être affichée partout ! Elle encouragerait entre autres tous les sites "allostop" de covoiturage. J'ai découvert que la meilleure manière d'aller de Montréal à Québec pas cher et à l'heure qu'on veut est le "allostop" québécois, bien plus répandu qu'en France (tester ici : http://www.allostop.com/Default.aspx ... plus d'une quarantaine de places me sont offertes pour aller à Québec en partant de Montréal entre 16-20h. ce soir !)
Pour le reste, si en France, où 90% de l'énergie électrique est d'origine nucléaire, toutes les voitures "rechargaient" à l'électrique, ce serait 3 centrales nucléaires supplémentaires qui seraient utilisées à plein rendement... et, pour les autres pays, ayant de l'électricité "centrales à charbon" ou "fossile", au final l'effet de serre serait, paraît-il, augmenté... Donc question !
Par lancien le Dimanche 27 septembre 2009 à 16:48
Maud, tu as mis le doigt sur la spécificité des mesures à prendre, alors que l'on voudrait que nous soyons tous des moutons.
C'est vrai qu'en France où l'électricité est dépourvue de CO2 la voiture électrique est très intéressante pour améliorer nos émissions. En Allemagne où elle est presque totalement produite à partir de charbon, cette voiture tout électrique est sans intérêt et seules les voitures hybrides qui se chargent elles-même sont intéressantes.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2910849

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast