Vendredi 19 janvier 2007 à 18:23

Relations avec nos parents, famille

 

Après les chagrins d'amour, la source la plus fréquente de soucis de mes correspondantes, est le problème de la famille, et l'on pourrait classer ces cas en plusieurs catégories :

     - les parents qui se disputent;
     - les familles recomposées;
     - l'indifférence d'un ou des parents;
     - le problème de la liberté des enfants par rapport à la tutelle des parents;
     - l'opposition systématique entre un des parents et son enfant : le plus souvent la mère et la fille ou le père et le garçon.
    
     Bien entendu je ne parle pas d'incidents ponctuels, qui peuvent toujours arriver un jour ou l'autre, mais de problèmes permanents et systématiques et donc chroniques qui engendrent stress et tristesse.

     Je pense traiter ces divers cas dans mes prochains articles, en fonction éventuellement de vos remarques.

     Je traiterai rapidement aujourd'hui le problème des parents qui ne s'entendent plus, se disputent ou même sont en instance de divorce.
     Dans mon prochain article,je vous parlerai d'un jour où, sur tchatcheblog,  je me suis adressé à des parents qui ne se rendaient pas compte de ce qu'ils faisaient subir à leur fille; et ils en ont heureusement pris conscience.

     Cette mésentente, me direz vous, c'est le problème des parents et non celui des enfants.
     Effectivement, le conseil que je vous donne est de vous en mêler le moins possible, d'essayer de rester en dehors des querelles, et surtout de ne prendre  parti pour aucun des deux, car l'autre vous en voudrait forcément.

     Mais ce sont cependant vos parents que vous aimez tous les deux, et vous ne pouvez rester insensible, à moins d'être très égoïste.
     Vous êtes triste de les voir se disputer, vous souffrez à la pensée que vous ne verrez plus l'un d'eux tous les jours, et vous êtes aussi inquiet pour votre avenir sentimental et matériel.

      N'essayez surtout pas de les réconcilier. Un enfant, même adulte, ne peut comprendre les problèmes de ses parents, car il n'a pas les éléments, il n'a pas “vécu leur vie”.

     La seule solution c'est que vous les aimiez tous les deux, et que vous le leur montriez, que vous le leur disiez et que vous leur fassiez plaisir quand vous le pouvez.

     Et soyez patient, c'est malheureusement une mauvaise période à passer.
     Essayez de ne pas penser qu'à vos parents et à leurs problèmes, de vous distraire, de sortir avec les copains.

    Je sais que c'est souvent très pénible parce que la plupart des divorces ou des mésententes, se traduisent par des attrapades plus ou moins violentes entre parents, qui, tout à leurs problèmes et leur ressentiment, ne se préoccupent pas de l'influence que cela peut avoir sur leurs enfants, qui vivent cela très mal.    Je publierai demain un exemple

    Si vraiment cela ne va pas bien pour vous dans de telles condition, si vous vous sentez très triste et "abandonnée", écrivez moi, que nous réfléchissions ensemble à votre problème et que l'on essaie de vous "remonter le moral".

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/1542361

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast