Mercredi 28 mai 2008 à 11:31

Divers

    J'ai lu sur un blog d'un jeune qui par ailleurs me semblait raisonnable, cette phrase qui personnellement, m'a choqué :

“...S'il n'y avait pas les pauvres il n'y aurait pas de plaisir à être riche...”

    Je n'ai pas voulu laisser de commentaire qui risquait d'entamer une polémique.

    Le jeune se plaignait de ne pas disposer d'assez d'argent de poche pour pouvoir acheter la même chose que ses camarades de lycée, ses parents n'étant pas fortunés et il cherchait des stages pour l'été, tâche pas toujours facile.
    Cela me semblait très louable et raisonnable.
    Je me demande si cette phrase, qui concluait son article, reflète bien sa pensée. Mais cela n'avait pas l'air non plus, d'une boutade destinée à faire un peu de provocation.
    Que l'on me dise quand on n'a pas pu acheter quelque chose dont on avait envie, que l'on souhaiterait être riche pour pouvoir le faire, je comprends parfaitement, même si je suis persuadé que pouvoir s'offrir instantanément tout ce qu'on désire n'est sans doute pas une des clés du bonheur, car tout désir trop vite satisfait n'engendre pas autant de plaisir que l'on croit, car, avec cette habitude, on passe tout de suite à une autre envie.
    Mais par contre dire qu'il faut qu'il y ait des pauvres pour que les riches trouvent le plaisir de l'être me semble malsain. Cela me fait presque le même effet que si on se réjouissait qu'il y ait des pauvres sur terre.

    Est ce un signe des temps chez certains jeunes, une conséquence du martelage médiatique et de la société de consommation?
    Ou bien est ce seulement que manier le français n'est plus une habitude naturelle et que ce jeune s'est seulement mal exprimé.? Je le souhaite.
    Peut être voulait il dire qu'il aimerait être riche, car il apprécierait alors tous les avantages qu'il aurait par rapport à la période à laquelle il était pauvre.
Cela je le comprendrai car ce serait une simple référence à lui même.
    Au fond ce qui m'a choqué, c'est la référence à des pauvres autres que lui même, ce qui m'apparaissait comme un summum d'égoïsme, voire de cynisme.

    Il me semble que les guenons avec lesquelles je corresponds  seraient plus altruistes. Peut être aussi que la plupart d'entre elles maniant mieux notre langue, se seraient sans doute exprimées plus clairement.

    Ou encore ma mentalité de vieux singe est elle peut être "cromagnon" ? ( ou anthropopithèque, si vous préférez !).   

Par kaa le Mercredi 28 mai 2008 à 11:34
Je t'assure que sur ce sujet, je tire les mêmes conclusions que toi
Sans doute suis-je aussi de la famille Cromagnon ?
Par glandeur-rockmantique le Mercredi 28 mai 2008 à 13:08
Boaf, la phrase me semble pertinente.
Il faut des pauvres pour vraiment se rendre compte de la chance d'être riche.

C'est le mot pauvre qui te gene ? C'est pas une insulte, juste une réalité.

Puis c'est une mode en ce moment ce que fait le bonhomme dont tu parles. Rever de richesse et d'ascension sociale, autrement dit vouloir devenir la cause de ce que l'on est en ce moment.
Par lancien le Mercredi 28 mai 2008 à 17:18
Le mot pauvre ne me gêne pas plus que le mot riche. Ce sont effectivement des réalités.
Qu'il faille avoir été pauvre pour mieux se rendre compte de la chance d'être riche je veux bien.
Mais la phrase telle qu'elle est dite, me fait le même effet que si l'on disait que pour se rendre compte qu'on est heureux il faut qu'il y ait des malheureux sur terre.
Si j'avais beaucoup d'argent je n'aurais pas besoin de voir des pauvres pour me rendre compte que je suis privilégié. Il me suffirait d'imaginer ce que je ne pourrais pas faire si je n'avais pas cet chance !
Cette phrase, à la limite, on pourrait l'interpréter par "heureusement que les pauvres existent sinon je ne jouirait pas d'être riche" et c'est presque se réjouir qu'il y ait des pauvres et conditionner son plaisir à leur existence.
C'est cela qui me choque.
Par 0unefille0 le Mercredi 28 mai 2008 à 18:26
cette phrase est malheureusement une réalité.

aprés tu l'interprete comme "heureusement qu'il y'a les pauvres" mais ce n'est pas ce qu'elle veut dire à la base... je n'ai pas lu l'article en question mais en voyant la phrase sortie de tout contexte, elle ne me choque pas.

on ne pourrait pas évaluer la richesse si il n'y avait pas la pauvreté; les deux vont ensembles, c'est un tout indissociable. on ne peut pas être "riche" si il n'existe pas qqn d'autre dans le monde qui est "pauvre", et donc si on ne peut pas être riche, on ne peut pas éprouver du plaisir à l'être. cqfd !!

je ne me suis peut être pas bien exprimée, mais l'idée est là !! (je suis néanmoins tout a fait d'accord avec le fait que cette phrase puisse choquer, si l'on pense tout de suite le mot "plaisir" comme "heureusement"...ce qui n'est, pour moi, pas le cas)
Par mamour44444 le Mercredi 28 mai 2008 à 20:06
certaines valeur sse délient malheureusement
la pauvreté ne peut etre source d eplaisir meme indirectement
l'art de smots apporte beaucoup^et desfois cela manque vraiment à la clarté du propos de certains
dommage car de la maladresse nait l'incompréhension
:)
Par Le.Chat.De.Chester le Mercredi 28 mai 2008 à 20:52
Hmm...il est vrai que la phrase me semble quand même assez maladroite... Mais cela me pousse tout de suite à penser à (qui dit argent dit...dit...) la société de consommation. Et bien oui, parce qu'après tout, de quoi a-t-on réellement besoin pour être heureux ou épanouis? voilà, voilà :)
Par JazzyScoop le Mercredi 28 mai 2008 à 22:41
C'est vrai que beaucoup de jeunes aimeraient que tout leur tombe comme ça dans le bouche et dans les mains sans qu'ils n'aient justement à se les salir ! Moi je sais que personnellement je ne suis comme ces jeunes là, je sais très bien que ce que j'obtiens, je ne le dois qu'à moi même et par mon travail, et non pas parce que j'aurais attendu ! D'ailleurs je n'ai même pas d'argent de poche et je n'en demande pas ! Si je veux quelque chose, je travail pour l'avoir et je ne demande pas par ci par là, même si mes parents sont là pour m'aider ou pour de petites bricoles c'est pas ce que je veux dire ! En plus je trouve que ce n'est pas les aider que de leur faire miroiter que tout va tomber du ciel car plus ils vont grandir, plus ils vont tomber de haut ! ... C'est vrai qu'à choisir, moi aussi j'aimerais avoir plus d'argent mais je fais avec ce que j'ai et c'est à moi de tout faire pour pouvoir devenir riche et pour avoir de l'argent, en travaillant mais pas en attendant que tout me vienne par hasard ou par " le simple esprit " ! Enfin après c'est certainement une question de mentalité et d'éducation ! ... En tout cas je pense comme toi, alors du haut de mes 17 ans, serais-je déjà " cromagnon " ? ^^
Désolé pour ce roman ! :)^^
Par Marcow le Samedi 7 juin 2008 à 15:41
Le système mondial est devenu malsain depuis un moment... Les jeunes tout comme nos dirigeants se calque sur le modèle, rien d'extraordinaire à ça.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2575535

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast