Mercredi 27 juin 2007 à 19:54

Préférences cérébrales

    Dans un précédent article, j'ai expliqué que notre première perception était d'abord une perception émotonnelle, qui était plus ou moins intense et durait plus ou moins longtemps selon les individus
    Quelles en sont les conséquences pratiques.

    D'abord cela intervient dans la vie de tous les jours : vous regardez la télé et l'on vous montre des images, vous lisez un récit dans un livre, vous écoutez une musique.
    Certain(e)s d'entre vous regardent, lisent, écoutent, cela leur plaît, mais ils s‘intéressent surtout au pourquoi de ce qu'ils voient, aux problèmes que pose le récit, à la mélodie musicale.
    D'autres au contraire vont être très ému(e)s parfois jusqu'aux larmes.et parfois sans même savoir pourquoi. Cela vous prend là, immédiatement de façon presque inconsciente.et c'est difficile d'empêcher cette réaction
    Les premiers sont  de préférence “O”, les seconds sont de préférence  “A”.

    Une deuxième conséquence dans vos rapports avec autrui.
    Lorsque quelqu'un vient vous voir et vous fait une demande par exemple ou vous pose une question, les uns voient ce problème en lui même,de façon objective, la personne étant au second plan. (les “O”)
    D”autres au contraire (les “A”), auront d'abord une réaction altruiste vis à vis de la personne (ce que l'on appelle de l'empathie) et verront dans les problèmes posés d'abord l'aspect émotionnel ou sentimental avant d'en aborder ensuite les aspects rationnels et logiques.

    Une troisième conséquence est une confusion possible entre les diverses préférences d'une personne si l'on ne sépare pas soigneusement les préférences A/O de perception immédiate, et les préférence de décision : “L”, logique, ou “V”, valeurs. (cf. schéma ci-dessous)
    Il n'y a pas de lien entre la sensibilité A/O, la préférence G:/S et la préférence V/L
    Mais il peut y avoir confusion, chez une personne non avertie, entre sensibilité affective A et décision V ou entre sensibilité orientée O et décision L.
    Des erreurs  sont dues à ces confusions et sont schématisées ci-dessous.        Par ailleurs une personne A V paraîtra souvent comme extrèmement altruiste et empathique, alors qu'une personne O L comme particulièrement insensible.



    Enfin une quatrième conséquence : la personne de préférence A est sujette à des émotions immédiates qui peuvent s'avérer violentes pendant quelques secondes. Si elle est de tempérament pessimiste ( nous verrons dans un prochain article cette préférence optimiste-pessimiste), ou pire si elle traverse une phase difficile de tristesse ou de stress, la préférence A renforcera cet aspect, et donnera des occasions d'aggraver cette tristesse ou ce stress  ainsi que leurs manifestations comme par exemple les crises de larmes.
    Au contraire une personne L, O, optimiste, sera difficilement déstabilisée.

    Cette sensibilité immédiate émotionnelle et ses deux aspects opposés sont malheureusement très peu connus des psychologues.



Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2036655

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast