Samedi 2 mai 2015 à 8:20

Astronomie, univers

Nous savons maintenant quelle est la structure en couches de notre terre.
Nous allons voir ensemble ce que sont les plaques tectoniques et la cause des tremblements de terre.

    La croûte terrestre et la première couche rigide du manteau (c’est à dire la lithosphère) sont constituées de plaques qui s'encastrent les unes dans les autres comme les pièces d'un puzzle.
    Le magma du manteau terrestre plastique (deuxième et troisième sous-couches), est en mouvement circulaire constant (à vitesse très lente bien sûr). Ainsi, le magma qui se trouve près du noyau, très chaud et léger, monte en surface alors que le magma près de la surface se refroidit et durçit et replonge en profondeur. Ces mouvements de convection entraînent les plaques tectoniques et provoquent différents types de mouvements.
    Il est probable que ce sont ces mouvements qui, il y a des milliards d’années ont entraîné les cassures entre plaques, à des endroits où la lithosphère était plus fragile
    Les vitesses de déplacement des plaques sont évidemment faibles, mais mesurables : quelques centimètres par an.
    Ces plaques peuvent s'éloigner les unes des autres, se frotter, entrer en collision ou glisser l'une sous l'autre.
    Les tremblements de terre se produisent là où les plaques bougent et se gênent mutuellement.

    Deux plaques tectoniques peuvent s'éloigner l'une de l'autre sous l'effet du magma qui monte à la surface et leur éloignement se déroule surtout dans les fonds océaniques. Le magma devient alors solide et forme une longue chaîne de montagnes sous-marines qu'on appelle «dorsale océanique». C'est au niveau des dorsales océaniques que se forme la nouvelle croûte terrestre . Il peut aussi y avoir un effondrement et que les océans se forment ou s'élargissent.
http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/ecartement2-copie-1.jpg       
http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/ecartement1-copie-1.jpg










       
    Deux plaques peuvent se rapprocher et entrer en collision. Ce mouvement entraîne souvent la formation de montagnes et la création de failles. Lors de la collision de deux plaques, la plaque la plus dense descend dans le manteau où elle redeviendra plastique alors que la plaque la moins dense demeure en surface.
     Du magma peut sortir de la croûte terrestre à ces endroits, ce qui peut provoquer la formation de volcan, voire de montagnes.

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/collision1.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/collision2.jpg












 
http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/320pxSeismeEpicentreHypocentreFailletectonique.jpg    Les conséquences ne sont pas, le plus souvent,  aussi spectaculaires mais tout aussi dangereuses. Ce sont des tremblements de terre très violents.
    Si elle avait été libre, la plaque aurait avancé lentement tous les ans. Mais elle est bloquée par l’autre plaque et ne passe pas immédiatement dessous ou n’avance pas en raison des forces de frottements sur de grandes surfaces. Les mouvements du manteau continuent à augmenter la force qui tend à pousser les plaques l’une vers l’autre, et, un jour, la force est telle que le mouvement se fait brutalement, provoquant une brusque avancée importante et un grand tremblement de terre. C’est ce qui s’est probablement passé au Népal.
    Des facteurs peuvent contribuer à ces mouvements, comme la présence de montagnes près de la faille, le poids plus important de la croûte renforçant le mouvement convergent.
    L’épicentre du séisme n’est pas là où les cartes géographiques situent la limite entre les plaques. D’une part ces cartes sont approximatives, d’autre part les failles ne sont ni rectilignes, ni verticales, et la rupture se fait au point le plus fragile et de tension maximale.
(voir schéma)
      
http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/frottement-copie-1.jpg
    Les plaques, lors de leurs mouvements, peuvent frotter les unes sur les autres latéralement. Elles glissent alors parallèlement l'une contre l'autre. Le frottement du au fait que les frontières des plaques ne sont pas rectilignes, produit une grande quantité d'énergie qui peut provoquer d'importants tremblements de terre.
    Des facteurs peuvent contribuer à ces mouvements, comme la présence de montagnes près de la faille, le poids plus important de la croûte renforçant le mouvement convergent.

Les répliques des tremblements de terre sont en fait de petits tremblements de terre successifs dus au même déplacement des plaques. Lors du premier séisme important, le déplacement a été brutal et de grand amplitude sous l'effet de l'énergie accumulée. Mais il n'a pas été toujours complet en raison des frottements résiduels.
     Il peut donc y avoir ensuite des déplacements plus faibles des plaques, jusqu'à ce que les contraintes aient disparu, lesquels engendrent des séismes successifs plus faibles, dont les épicentres sont voisins du premier..
 
   On distingue sept plaques principales correspondant à des continents, et une trentaine de plaques secondaires, et au total si on compte des subdivision, environ 70 plaques, leurs jonctions étant des dorsales ou des failles. (voir carte ci dessous).

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/798pxPlatestect2frsvg.png

    Au Nepal les plaques eurasienne et indienne se rapprochent l’une de l’autre et ont tendance à se chevaucher, ou à frotter l’une contre l’autre. Le faille passe le long de sa frontière sud. (trait vert sur la carte ci-dessous)
    On sait que cette zone peut subir de graves tremblements de terre.   

http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/4623388335falacarteduseismeetladensitedeab5a43c1fb7a7a995f46913ac7b99dde.png 

    La France se trouve sur une plaque très vaste, la plaque eurasienne, qui englobe pratiquement toute l’Asie, toute l’Europe et aussi une bonne partie de l’Atlantique Nord. Elle bénéficie d’une relative tranquillité car les frontières de la plaque et de plaques secondaires, sont éloignées du territoire français 
Par célibataire motard le Samedi 2 mai 2015 à 18:56
Tu as effectué un très bon travail sur ton blog, bravo à toi !
Par coldtroll le Samedi 2 mai 2015 à 19:23
Il y a aussi les points chauds qui génèrent du volcanisme
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3273122

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast