Lundi 30 avril 2012 à 6:45

Politique, économie, religion.

http://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/9138a753.jpg
            J'ai reçu hier un mail "spam" de "l'Institut de la Justice", qui m'a choqué.
            Il s'empare du fait divers du policier qui a tué un criminel multirécidiviste et sur lequel une enquête est en cours.
           
            Ce mail est un réquisitoire violent contre les magistrats et la Justice, qui sont laxistes envers les criminels et durs avec les policiers, un appel à la haine contre les délinquants, au renforcement de toutes peines (c'est tout juste si le rétablissement de la peine de mort n'est pas demandé), et à l'impunité de la police.
            Je conçois qu'il puisse y avoir des erreurs de la part de magistrats comme il peut y avoir des bavures du coté de la police. Tout homme est faillible et peut céder à ses sentiments ou s'affoler. C'est regrettable et la formation des magistrats comme des policiers, devrait contribuer à éviter cela.
            Sans doute êtes vous trop jeunes pour vous souvenir, mais ce manifeste me rappelle les documents que le régime nazi et d'extrême droite de Pétain nous diffusait en 1942/43 contre la Justice et la Résistance, qualifiée de terroriste, et qui portait aux nues la milice de Vichy et la Gestapo, qui "agissaient pour notre bien à tous".
            L'Institut reproche entre autres, au syndicat de la magistrature, ses prises de position pour monsieur Hollande. Je ne les ai pas entendues, mais s'il l'a fait, je considère que ce n'est pas son rôle et qu'il a eu tort de le faire.
            Mais il est curieux de constater que "l'Institut de la Justice", qui se prétend un expert indépendant, termine son mail par un appel pathétique à voter pour monsieur Sarkozy, pour le bien de tous et la garantie de notre sécurité. J'ai eu l'impression de voir la réclame pour un épisode de Zorro, tellement c'était peu discret et maladroit.
 
            C'est aussi bizarre de voir que, alors qu'il se réclame d'être un expert, il fasse preuve d'une ignorance totale des règles de celle ci.           
            Je ne pleure pas sur le sort d'un malfaiteur notoire, il a récolté ce qu'il a semé, et on ne se promène pas dans la rue avec une grenade et un révolver à la main.
            Mais quelque soit l'endroit et la personnalité de la victime, quand il y a mort d'homme, il y a enquête, c'est la règle et la loi : d'abord par l'Inspection compétente, (s'il y a accident dans une entreprise par exemple, c'est l'inspection du Travail) et ensuite par la Justice.
            Dans la fonction publique, le fonctionnaire est présumé innocent, mais il est suspendu de ses fonctions durant l'enquête. C'est la règle et elle est acceptée de tous.
 
            Dans le cas présent, si le malfaiteur avait fait face au policier, révolver au poing, ou si en fuite, il avait été blessé aux jambes, la mise en examen n'aurait pas eu lieu. Mais l'homme ayant été blessé mortellement dans le dos, l'Inspection est obligée de déférer au Parquet la suite de l'enquête.
            Je rappelle par ailleurs qu'une mise en examen n'est pas une reconnaissance de culpabilité. C'est la décision de poursuivre l'enquête et la possibilité pour celui qui est poursuivi et son avocat, d'avoir accès au dossier.
            Si la balle a ricoché le policier sera innocenté et rétabli dans ses fonctions après enquête du juge d'instruction.
            Mais s'il a tiré sciemment dans le dos de l'homme, il est normal qu'il soit jugé et vu le type de malfaiteur, et le déroulement de l'opération, il devrait bénéficier de circonstances atténuantes, bien que, si ce que ce que cite l'institut est exact et que le révolver du malfaiteur ait été retrouvé sans qu'une balle ait été tirée, cela rend au contraire douteuse la légitime défense.
            En effet la règle de la police est de ne jamais tirer sur une partie vitale d'un individu qu'en position de riposte et de ne pas le faire sur quelqu'un, qui ne vous fait pas face ou n'est pas une menace pour un de vos collègues.
            C'est en effet une action tout à fait répréhensible pour un policier, qui détient une arme qui peut tuer, et qui doit en rester maître. Ce n'est pas une manette de jeu vidéo !
Sinon c'est le risque qu'un jour ce soit un de mes enfants ou un des vôtres, qui, ayant dit inconsidérément "mort aux vaches" dans une manif, avec une main dans sa poche, se fasse tirer dessus par un policier "en état de légitime défense", du fait de la menace.
 
            L'action de la justice dans ce cas est donc conforme aux règles et n'a rien de politique, d'autant plus qu'un juge ne se saisit pas de l'affaire qu'il souhaite, mais est désigné par le Procureur de la République, nommé par l'Etat et qui le représente et donc on ne peut accuser les magistrats d'avoir ouvert une enquête pour des raisons de politique électorale.
            A mon avis, cet "Institut de Justice", que je ne connaissais pas jusqu'à présent, m'apparaît comme un organisme d'extrême droite camouflé, genre ceux de Suède, car à mon avis, même Marine Le Pen n'aurait pas approuvé la violence d'un tel mail.

 

Par monochrome.dream le Mardi 1er mai 2012 à 18:59
Bizarre, cet Institut de la Justice. Je ne connaissais pas non plus, mais ce qu'on trouve à son sujet sur google (sous "Institut pour la Justice") n'est guère rassurant.
Par Champi-Haine le Mercredi 9 mai 2012 à 9:25
Institut pour la Justice a marqué des points sur une affaire de justice contre un groupe de délinquants relâchés après violence et meurtre sur un enfant, le tout était relaté par le "père" de la victime. Ce sujet sensible et manipulé à promu "Institut pour la Justice" comme sujet n°1. La réalité étant tout autre, c'est à dire, le désir de spamer, de revendiquer violemment, il s'agit de toute évidence d'un groupe d'extremiste, gauche ou droit, ils restent radicaux et violents.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3183108

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast