Dimanche 10 octobre 2010 à 8:16

Politique, économie, religion.

http://lancien.cowblog.fr/images/Caricatures1/2314016725small1.jpg

    Je viens de recevoir la petite feuille qui me dit ce que je paierai comme impôts locaux en 2011 et l’augmentation est salée.
    Je suis certes conscient que la France est très endettée et qu’il faut que je participe, comme les autres français, à son redressement et à la diminution de la dette publique du pays, qui est de près de 1600 milliards d’euros dont 70% sont détenus par des investisseurs étrangers qui ont prêté de l’argent à la France.
    A titre de comparaison le budget 2009 de l’Etat comporte 338 milliards de charges alors que les recettes ne sont que de  240 milliards d’où un déficit de 98 milliards. (Rapport sur les comptes de l’Etat du Ministère des Finances).
    Il est très clair que nous vivons largement au dessus de nos moyens et que cela ne pourra pas durer éternellement.
    Rien d’étonnant à cela : Sarkozy a diminué les recettes de l’Etat avec ses baisses d’impôts (bouclier fiscal) et de taxes sur les entreprises.(par exemple la diminution de la taxe professionnelle coûte 11,.8 milliards à l’état en 2O1O)
Quelle est cette étrange politique qui réduit les recettes tout en augmentant les dépenses ?
    La dette atteint 84% du produit intérieur brut (qui est voisin de 1940 milliards), alors que le traité européen impose de rester au dessous de 60% et qu’elle n’était que de 21% du PIB en 1980.
    Et le remboursement de cette dette coûte à l’Etat 44 milliards par an et c’est le deuxième poste de dépenses après le budget de l’Education Nationale (60 milliards).

    Mais ce qui m’agace, ce n’est pas qu’on doive participer à l’effort nécessaire, c’est que l’on nous prenne pour des imbéciles et qu’on nous raconte n’importe quoi.
    On nous dit qu’on n’augmente pas les impôts : papa Sarkozy veille sur nous et nous devons être heureux et voter pour lui en 2012 !
    Oui, mais l’Etat se décharge sur les communautés locales (régions, départements, communes) de nombreuses charges qu’il assumait et les impôts locaux sont forcés d’augmenter.
    On annonce la suppression de “niches fiscales” dont certaines comme les aides ménagères aux femmes qui travaillent ou l'aide au logement des étudiants (qui semble avoir été conservée) ou le petit avantage fiscal pour les jeunes qui se marient ou la taxation des remboursement des arrêts de travail pour maladie ou accident. Mais on ne touche pas au bouclier fiscal, alors que l’on constate qu’il n’a pas fait rapatrier en France d'importants capitaux.
    Quant aux remboursements de la sécu, ils diminuent sans cesse et les cotisations des mutuelles augmentent de façon importante.
    Sans parler de la taxe carbone, qui n’a guère d’utilité écologique et n’est qu’un impôt déguisé et coûtera en moyenne 74 € à chaque ménage français..
    On supprime les moyens dans les hôpitaux ou à l’Education Nationale, et on veut nous faire croire que les fonctionnaires sont la cause de ces problèmes financiers, mais le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux ne fait économiser que 500 millions par an, alors qu’il faudrait 500 milliards pour redresser le pays.    
    Certes il faut réformer le régime de retraite du fait de l’évolution démographique, mais au lieu d’augmenter les cotisations pour tous, salariés et entreprises, ce sont ceux qui travaillent dur et les mères de familles qui seront les plus pénalisés et on laisse les entreprise mettre au chômage les gens de plus de 55 ans..
    On nous clame la vertu des entreprises privées, et loin d’augmenter leurs impôts, on baisse systématiquement leurs taxes, (11 milliards d’allègements dans le budget 2010), mais beaucoup décentralisent, augmentant le chômage, et bien peu de restaurateurs ont joué le jeu de la baisse de TVA (voir le rapport récent de la Cour des Comptes).
    Depuis un an il y a eu 34 000 postes de fonctionnaires supprimés, mais 580 000 destructions d’emploi dans le privé.
    Sarkozy, dans sa campagne électorale a fait de la “société de propriétaires” (dada de Bush et de Blair), un slogan phare, et on nous a bassiné les oreilles du modèle anglo-saxon de dérèglementation et de libre concurrence, sans se rendre compte que le modèle anglo-saxon de « société des propriétaires » entraînait un endettement faramineux des ménages, et l’endettement des ménages anglais et américains a engendré la crise des subprimes, à l’origine (entre autres facteurs) de la crise globale actuelle,.
Quant à la déréglementation anglaise, elle a fait place à la nationalisation des banques, mais a entraîné chez nous une fuite des emplois à l’étranger et l’augmenation du chômage.
    En 2009/2010, certes la chanson de "tous propriétaire” n’est plus de mode, et à défaut de pousser les foyers à s’endetter individuellement, le gouvernement nous endette collectivement à un niveau jamais atteint.

    Et la plupart des journaux et des télés chantent la gloire de nos gouvernants, qui prennent les français pour des imbéciles auxquels on peut raconter n’importe quoi..
    Cependant j’ai entendu à la télé qu’une centaine de députés UMP réclameraient la suppression du bouclier fiscal.!
    L’UMP serait elle en train d’évoluer au plan gastronomique? Car jusqu’à présent ce n’était qu’un mauvais cassoulet : “une petite saucisse et beaucoup de fayots autour” comme le dit une humoriste.
   
   

Par kaa le Dimanche 10 octobre 2010 à 11:58
J'en suis à me demander si la hausse des impôts locaux ne satisfait pas Sarko qui peut montrer du doigt les méchants élus de gauche. Il n'augmente pas les impôts, mais il ne compense financièrement les transferts de compétences faites en direction des collectivités locales qui voient ainsi leur budget s'accroitre d'année en année.
Par maud96 le Mardi 12 octobre 2010 à 12:42
J'aime bien que tu réussisses ainsi à condenser ton point-de-vue et à nous le faire partager. Sur le même thème, j'ai lu un article intéressant et amusant (dont je ne peux évidemment vérifier l'exactitude !) et qui montrerait que dans ce domaine hautement prospectif tout le monde ment à tout le monde !
http://www.liberation.fr/economie/01012295528-retraites-usage-de-faux-generalise
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3047044

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast