Dimanche 12 septembre 2010 à 8:27

Préférences cérébrales

     A chaque instant, nous prenons autour de nous des informations à l'aide de nos sens : ce sont des perceptions, que notre cerveau reçoit, analyse et interprète.

    Ces informations nous les traitons dans notre cerveau et nous prenons ensuite des décisions, nous faisons des choix, élémentaires ou complexes, selon des « critères de décision ».
   
    Aujourd’hui, nous allons commencer à examiner quelles sont nos préférences de perception.


    La première perception que nous avons est une perception immédiate affective spontanée que nous maîtrisons peu, qui ne met en jeu que des centres du cerveau émotionnel, qui est plus ou moins développée chez les individus, qui peuvent donc être relativement "sensibles" ou "peu sensibles".
    Nous parlerons de “sensibilité affective A” ou de “sensibilité orientée O”.

    Pour comprendre ces préférences nous allons d’abord examiner les temps de réaction cérébrale qui sont très variables.
    On remarquera sur le graphique ci dessous qu'un signal émotionnel inconscient est transmis par nos sens, via une plaque tournante que l'on appelle le « thalamus », à des centres nerveux particuliers du cerveau (les centres amygdaliens) qui sont responsables des réactions de peur, de colère et de déclenchement des émotions et des réactions physiologiques correspondantes notamment de sauvegarde de l'individu.
    Au contraire une réaction logique et sensée de la pensée n'est possible qu'au bout de quelques secondes, par transmission aux cortex préfrontal et frontal.
    Il est donc normal qu'en matière de perception notre cerveau ait d'abord une perception immédiate instantanée d'ordre affectif, et que ce ne soit qu'ensuite, qu'il puisse analyser  et interpréter logiquement les sensations.

http://lancien.cowblog.fr/images/Cerveau1/tempsreponsecerveau.jpg
    La première réaction que nous avons face à une perception (image, son, toucher, discours, lecture), est émotionnelle et affective, partiellement inconsciente et peu maîtrisée.
    C'est seulement dans un deuxième temps que l'on commence à réfléchir, à avoir un comportement rationnel et à prendre une décision d'action.
Toutefois cette sensibilité de perception instantanée émotive est variable en durée et en intensité selon les individus et constitue donc une préférence cérébrale.
    On notera « A » la tendance à une grande sensibilité de longue durée, (A comme affective) et « O » la tendance à une faible sensibilité émotive et de courte durée, qui cèdera le pas à la perception  (O comme orientée par notre cerveau frontal, qui réfléchit et pense).

    Si vous possèdez une grande sensibilité émotionnelle immédiate vous aurez des réactions émotionnelles quasi instantanées aux événements qui se présentent, même anodins.
    Vous êtes par exemple très ému(e) par des images, une musique, un texte, allant éventuellement jusqu'aux larmes et sans avoir de raison rationnelle (les neurologues appellent cela « l'émotion pure », qui est particulièrement contrôlée par le cortex insulaire et le cortex cingulaire antérieur du cerveau émotionnel).
    Quand une personne vous parle, vous êtes sensible à ses émotions face à ses problèmes et vous ressentez une émotion avant de voir les aspects factuels.
    Devant une scène mettant en jeu des personnes, vous êtes plus préoccupé(e) par les personnes et leur devenir que par l'action elle-même et par le souci immédiat de leur venir en aide.
    Lorsque quelqu'un vient vous parler, la première impression que vous avez d'elle est l'impression émotionnelle immédiate, et son récit peut vous émouvoir
    Vous ne l'envisagerez rationnellement que lorsque cette émotion sera passée et que vous serez arrivé au stade de la perception objective dont je parlerai dans le prochain article.
    Chez les personnes très sensibles, la perception émotionnelle retarde de façon importante la perception normale des sensations, des informations, des faits et de l'environnement, pouvant même aller jusqu'à masquer une perception objective rationnelle.
    Une partie de ces perceptions immédiate n’étant pas entièrement conscientes, vous pouvez vous sentir tout à coup émue, au bord des larmes, sans même savoir pourquoi..

    Si vous êtes peu sensible émotionnellement, vous pouvez avoir des réactions analogues, mais leur durée est beaucoup plus courte et les réactions beaucoup moins importantes.
    Il vous arrivera très rarement d’être très ému(e) sans savoir pourquoi.
    Devant une image, une lecture, une scène, vous ressentez peu d’émotion, mais vous vous intéressez aux faits, à ce qui se passe, aux personnes, mais plus à ce qui leur arrive qu’à ce qu’elles ressentent.
   
    La combinaison des préférences A / O et optimiste/pessimiste est particulièrement importante :
    Chez la personne pessimiste cette sensibilité immédiate l'oriente vers l'émotionnel et le subjectif dont l'incertitude est un terrain favorable pour voir les choses de façon défavorable et pour entretenir la circulation des idées tristes dans le cerveau émotionnel. Elle minimise également l'intervention rationnelle des cortex frontal (qui réfléchit et organise), et préfrontal (qui prévoit et juge).       
    Une personne pessimiste et très sensible aura donc des émotions plus fortes surtout négatives qu’elle maîtrisera peu, est beaucoup plus torturée par son pessimisme, voit la vie encore plus en noir, a souvent des angoisses et des crises de larmes et aura du mal à considérer ses problèmes rationnellement et à voir objectivement le bon coté des choses.
    Une personne optimiste et très sensible conserve son optimisme, mais ressent davantage d'émotion.
    Une personne peu sensible sera moins pessimiste ou optimiste, car elle aura tendance à examiner ses perceptions rationellement en regardant plutôt objectivement les faits et en maîtrisant l’aspect émotif.

   
Nous verrons également dans les prochains articles que les autres préférences de perception et de décisions peuvent être interprétées différemment selon que l’on a la préférence de perception immédiate émotionnelle A ou O.
   
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3037632

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast