Vendredi 23 juillet 2010 à 9:40

Biologie, santé.

http://lancien.cowblog.fr/images/ClimatEnergie/sg07x600ftsfsacupuncture.jpg

    Vous connaissez certainement tous l’acupuncture.
    C’est une méthode thérapeutique traditionnelle chinoise, vieille de plusieurs millénaires, qui consiste à enfoncer de petites aiguilles à des endroits précis du corps notamment le long de conduits appelés méridiens, où d’après la théorie chinoise, l’énergie circulerait et se répandrait dans tout le corps pour insuffler son principe vitalisant (yáng) à l'ensemble des constituants de l'organisme.
    Les méridiens principaux sont parsemés de points qui sont les endroits précis des piqûres, totalement indolores quand on est précisément dans le point, alors quelles sont ressenties un ou deux millimètres plus loin.
    Les méridiens ont un certain rapport avec la circulation sanguine, mais ne se superpoosent pas à celle-ci, pas plus qu’aux circuits nerveux. Le concept de méridien est un concept empirique, établi à une époque où l'on ne connaissait pas ou peu le fonctionnement de l'organisme.

    Du fait des progrès scientifiques, il est assez difficile d'échafauder une théorie moderne rationnelle de cette pratique traditionnelle basée sur des éléments traditionnels irrationnels.
    Des études pratiques d’efficacité ont été faites.
    Cette efficacité est très faible vis à vis des maladies microbiennes et elle est voisine d’un non traitement.
    Pour des maladies plus diffuses, l’efficacité est du même ordre de grandeur que celle d’un placebo, c’est à dire que c’est l’effet psychoilogique du traitement qui intervient.
    Par contre il est avéré que l’acupuncture est efficace contre la douleur.

    On ne savait pas expliquer pourquoi.

    Une étude de l’équipe de N Goldman, publiée par Nature Neurosciences, a tout récemment donné une explication de l’efficacité de l’acupuncture contre la douleur.
    On supposait que les piqûres d’aiguilles entralnaient la libération d'une substance antidouleur naturelle.
    Pour le savoir, des neurologues américains ont pratiqué des séances d'acupuncture sur des souris, afin d'analyser les substances relachées par les cellules situées a proximité du site de stimulation.
    L’implantation d'aiguilles dans les pattes des souris, en des points d'acupuncture traditionnels, a calmé leurs douleurs inflammatoires, consécutives a l'injection de substances irritantes. En utilisant des méthodes de prélevement microscopique, les biologistes ont réalisé de petites biopsies a proximité des sites d'implantation des aiguilles et ont constaté la présence de fortes concentrations d'adénosine, une molécule analgésique produite a partir de la molécule d'adénosine tri-phosphate (ATP), la source d'énergie de I'organisme produite à partir du glucose.
    La pointe des aiguilles endommage la membrane des cellules situées sur leur passage, provoquant une « fuite » d'ATP hors des cellules. Les biologistes ont montré que I'adénosine se fixe sur une classe particuliere de récepteurs présents a la surface des neurones, (les récepteurs de I'adénosine).   
    lis ont par ailleurs mis en évidence que I'acupuncture n'a plus d'effet des que ces récepteurs sont bloqués par des moyens pharmacologiques, ou chez des souris qui en sont génétiquement dépourvues.
    Cette étude explique d’une part l’effet analgésique de l’acupuncture jusqu’à présent inexpliqué, et d’autre part, ouvre la voie a des traitements de la douleur combinant acupuncture et médicaments.
    Par exemple, un principe actif, la déoxycoformycine, favorise la production d'adénosine a partir d'ATP. Injectée aux souris peu avant une séance d'acupuncture, la déoxycoformycine triple la durée de J'effet analgésique. Des substances dérivées de la déoxycoformycine pourraient ainsi étre utilisées chez I'homme en association avec I'acupuncture, dans le traitement des douleurs chroniques. Cela pourrait aussi étre le cas de composés se fixant sur les récepteurs de I'adénosine  et qui restent a découvrir.
Par GiveItToMe le Vendredi 23 juillet 2010 à 13:43
C'est fou :)
Par Madness.of.Love le Vendredi 23 juillet 2010 à 16:20
Maintenant, je sais pourquoi ça marche ! :)
Je fais (parfois) des séances avec mon papa (vu qu'il a étudié l'acupuncture quand il était plus jeune).

En tout cas, cela augure de nouveaux traitements, et c'est bien !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3021401

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast