Vendredi 10 août 2007 à 9:43

Eveil, sommeil, rêves

    Vous avez dû un peu peiner à suivre le cours de SVT de l'article précédent.
    Mais nous allons pouvoir maintenant  répondre aux questions que vous avez posées concernant le sommeil et les rêves.

    "Pourquoi parlons nous et entendons nous parler dans nos rêves.? Pourquoi ces propos sont ils parfois totalement incohérents ?"

    Lorsque le cerveau se débarrasse de perceptions enregistrées inconsciemment ou de souvenirs superflus, nous avons vu que les centres du cerveau, notamment cortex et cerveau émotionnel, envoyaient des siganux aux centres de traitement II à VI de la vision, qui les traitaient comme s'ils venaient de la rétine.
    Le cerveau a donc “l'impression” de voir ainsi des images, et si nous nous réveillons à cet instant, elles deviennent les images d'un rêve, qui sont toutefois relativement incohérentes car ce ne sont pas des images réelles qui se suivant dans le temps, et notre cortex, qui n'est pas suffisamment éveillé, ne peut mettre de l'ordre et éliminer celles sans signification.
   
    Il en est exactement de même pour les paroles : le cerveau se débarasse non seulement d'images, mais aussi de sons, dont des paroles, et les transmet aux centre secondaires auditifs, qui traitent ces sons et croient donc entendre des paroles, de la musique, des sons divers, qui sont ensuite interprétés par le cerveau, et notamment  les centres de Wernicke et de Geschwind.
    Mais comme pour les images, ces paroles ne sont pas réelles et leur signification peut être incohérente, ou cohérente mais complètement irréaliste, comme les images de nos rêves. Elles peuvent être cependant synchronisées avec des images.
    Dans nos rêves, nous pouvons donc entendre le bruit du tonnerre dont nous voyons l'éclair, entendre une personne qui nous parle, entendre notre propre voix, mais aussi entendre un discours incompréhensible ou totalement farfelu.


  
"...Pourquoi dans un rêve ai-je entendu mon chien me parler.? "  

    Lecerveau se débarasse de perceptions, de sensations et de pensées qu'il juge inutiles.
Il peut donc se débarasser d'images résultant de moments passés avec ton chien dans la journée.
    Senimentalement tu parles inconsciemment à ton chien que tu aimes, comme à une grande personne et tu as souvent pensé à ce qu'il pourrait te répondre. Rien d'étonnant à ce que ton cerveau envoie de telles images associées à de telles pensées et dans ton rêve ton chien parle, parce que le cortex, mal réveillé, n'a pas été là pour censurer cette ineptie sur le plan de la réalité, mais combien désirable au plan sentimental.

    "...Je suis très timide et jamais je n'oserais parler en public. Pourtant dans mes rêves je fais des discours; pourquoi? "

    Oui, tu es timide, et éveillée, les centres de ton cerveau émotionnel (notamment les amygdales) te donnent cette crainte de parler en public et t'en empêchent.
    Mais quand tu dors, ils sont au repos et donc ne sont plus là pour censurer images, mots et actions.
    Et comme tu aimerais être capable de faire ainsi des discours, tu as ainsi des pensées, des souhaits dans ton inconscient. Le cerveau te sachant timide ne leur trouve pas une grande utilité et s'en débarasse. Tu rêves donc que tu fais des discours, sans timidité.
    Par contre il se peut que le discours que tu tiens, ne soit pas très cohérent avec le public ou le sujet que tu traites, car le cerveau aura été le “pêcher” dans un endroit de ta mémoire qui n'a rien à voir avec cette envie de discourir en public, ni avec les autres images du rêve.


    Pourquoi pense t'on avec des mots? Je veux dire par là que lorsque je réfléchis, (notamment à ce que je vais écrire), j'ai l'impression qu'une voix me dit tout bas, ce à quoi je pense ou ce que je dois écrire..

    C'est vrai ce que tu constates.
Un bébé ne pense pas comme nous et sa pensée ne se traduit qu'en images et en gestes, ou avec des cris et des pleurs.
    Les centres de l'hémisphère droit sont impliqués dans ces réactions.
On croit par exemple qu'un bébé comprend “oui” ou “non”. En réalité il ne comprend que l'intonation (la “prosodie”). Si vous lui dites “oui” avec l'intonation que vous avez pour lui dire "non", il comprend “non”. Et vice versa.

    La pensée ne s'organise qu'à partir du moment où l'enfant commence à parler vraiment, lorsque les centres de Broca et de Wernicke sont arrivés à maturation et que le centre de Gerschwind est capable de faire enregistrer le vocabulaire.
    Lorsque le cortex frontal réfléchit, il demande aux centres de Wernicke et de Gerschwind de rechercher les mots correspondants et au centre de Broca d'appliquer à ces mots les règles de grammaire et de syntaxe.
    Le centre de Broca ne demande pas aux muscles de la parole de fonctionner et donc nous ne parlons pas, mais nous avons conscience de tout ce travail de mise en forme et donc nous avons l'impression de “dire tout bas” les phrases correspondant à notre pensée.
    Les différents centres du cerveau émotionnel peuvent aussi demander de la même façon, l'expression de nos émotions.

    "...Avant de m'endormir je réfléchissais à une chose sérieuse. puis tout à coup les mots deviennet incohérent et j'ai l'impression de me réveiller. Je pense à nouveau corretement, puis cela recommence. Que se passe t'il ?"

    C'est aussi une chose normale. Rassure toi, tu n'as aucune déficience mentale.
    Tu n'es pas encore endormie et ton cerveau fonctionne normalement. Donc tu es consciente et en éveil et ton thalamus fonctionne à 40 hertz. Tu réfléchit donc normalement.
    Mais tu es fatiguée, c'est le soir, tu es probablement allongée, peut être dans le noir. Tu es à la limite du sommeil et ta “conscience d'être là” baisse.
Le thalamus baisse de fréquence vers 39 hertz.
    Tu entres dans une phase voisine du sommeil paradoxal et du rêve.
    Ton cortex frontal qui réfléchissait, continue mais au ralenti et les signaux qu'il envoie à Wernicke et Gerschwind se mélangent ou sont moins clairs.
Du coup le centre de Gerschwind se trompe et ne va pas chercher le bon vocabulaire et ta pensée devient incohérente, les mots ne correspondant plus aux idées (ou correspondent à d'autres idées sans rapport avec ta pensée précédente..
    Le cortex qui n'est pas encore endormi, trouve cela anormal et cela le réveille. Il ordonne au thalamus de refonctionner à 40 hertz ( je ne pense pas qu'il engueule le centre de Gerschwind, mais pourquoi pas, car il n'est pas content LooL).
    Il recommence alors à fonctionner normalement et donc à réfléchir convenablement.
    Et ton cortex qui s'ést “réveillé”, te fait prendre conscience de ce qui s'est passé.

    J'ai donc répondu aux questions générales que vous me posez.
Je répondrai individuellement à d'autres questions sur des rêves plus personnels qui ne concernent que ceux qui les ont rêvés.

Par Rock.Bottom le Lundi 20 août 2007 à 0:15
interressant cette article sur les rêves!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/2131402

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast