Dimanche 30 novembre 2014 à 7:42

Eveil, sommeil, rêves

http://lancien.cowblog.fr/images/Images2-1/Unknown-copie-12.jpg
   Une correspondante me raconte, un  peu effrayée, qu’elle regardait la télé, mais fatiguée s’est endormie une quinzaine de minutes, et quand elle s’est réveillée et a repris la suite du film, elle se rappelait certaines paroles des acteurs dites pendant son sommeil. Est ce possible?
    Un autre correspondant, étudiant, me dit qu’il retient mieux ce qu’il a appris s’il dort ensuite, et qu’il a entendu dire que s’il écoutait de la musique pendant son sommeil, il retiendrait encore mieux ! Qu’en est il ?
    Une troisième correspondante m’a raconté autrefois qu’elle entendait des voix pendant son sommeil et que cela continuait lorsqu’elle se réveillait, et qu'elle était alors comme paralysée. Est ce anormal?
    Nous avons tous une façon de dormir qui nous est particulière, notre cerveau ne réagissant pas toujours de la même façon, selon les circonstances et par rapport à d’autres personnes. Cependant les propos ci-dessus ne sont pas mystérieux et il ne s’agit surtout pas de phénomènes paranormaux ou de manifestations de l’au delà.

    Entendre des voix pendant son sommeil est normal : c’est le rêve. Mais si vous lisez les articles que j’ai déjà fait à ce sujet, vous avez lu que le rêve est fait de tout ce que le cerveau évacue, comme sensations, de façon entièrement aléatoire, pour libérer le plus possible notre mémoire. Nous n’en n’avons pas conscience, sauf lorsque nous nous réveillons car la images, sons, senteurs et sensations de toucher ou de nos organes sont retransmises à nouveau au cortex préfrontal qui réfléchit. Mais comme il n’est pas encore complètement actif, il confond ces sensations internes désordonnées avec de vraies sensations externes et essaie de les expliquer rationnellement, ce qui est évidemment impossible. D’où les éléments irrationnels des rêves.
    Par ailleurs, pendant notre sommeil, notre cerveau inhibe les neurones qui commandent nos mouvements (sauf ceux des yeux).
    Or nous mettons plus ou moins de temps pour nous réveiller vraiment (pour que notre conscience soit active, c’est à dire que notre cortex frontal ait une activité normale).
Ce temps peut être différent d’un jour à l’autre et d’une personne à l’autre.
    Donc si nous ne sommes pas tout à fait réveillés, nous croyons entendre les voix de nos rêves, comme si c’était quelqu’un d’extérieur qui parlait autour de nous.
    Et l’inhibition du mouvement de nos membres n’est pas encore levée et donc notre cortex frontal, qui se réveille, a l’impression d’une paralysie, qui va passer au fur et à mesure de l’arrivée de la conscience.
    Rien que de pus naturel à tout cela !

    Retenir mieux après avoir dormi : oui cela a été démontré par beaucoup d’études ayant soumis des groupes à la même épreuve de mémorisation, puis avoir fait dormir les uns et veiller les autres. Ceux qui avaient dormi ont toujours eu de meilleurs scores, probablement parce que le sommeil d’une part élimine les souvenirs inutiles et d’autre part recycle ce qu’on doit mémoriser, augmentant ainsi la connexion entre neurones de mémorisation.
    Certaines de ces études semblent montrer de meilleurs scores lorsqu’on écoute de la musique douce en dormant, mais je reste assez sceptique sur ces résultats.

    Et on peut entendre des personnes extérieures pendant qu’on dort et même comprendre ce qu’elles disent.
    Une équipe française (mais je ne me rappelle plus laquelle), avait entraîné une vingtaine de personnes à appuyer sur un bouton de la main droite si on prononçait un nom d’animal, et sur un bouton dela main gauche s’il s’agissait d’un objet autre. On enregistrait par ailleurs leur cerveau en RMN pour voir quels étaient les neurones du cortex moteur qui fonctionnaient.
    On laissait s’nedormir les patients et on leur faisait à nouveau entendre des noms d’objets et d’animaux, pendant leur sommeil? Certes leurs membres, inhibés par le sommeil ne bougeaient pas, mais les mêmes centres du cerveau étaient activés, comme s’ils voulaient commander la main droite ou gauche, et cela à bon escient.
    Donc non seulement les patients endormis avaient entendus les noms, mais en avaient compris le sens et différencié les animaux des autres objets.
    Il n’est donc pas impossible que ma correspondante ait retenu quelques répliques du film, pendant lequel elle s’était endormie.
Par alyane le Dimanche 30 novembre 2014 à 19:42
Souvent en dormant, je trouve des solutions...
et je retenais mieux mes cours après la sieste.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lancien.cowblog.fr/trackback/3270344

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

lancien

sortir de la tristesse

Créer un podcast